Exode de jeunes Français vers le Canada


13 novembre 2012 à 9h36

Leurs dossiers étaient prêts depuis longtemps. Ils n’attendaient qu’une chose, l’ouverture officielle des quotas de PVT 2013. En 50h, les 6750 places de PVT, permis-vacances-travail, ouvertes aux Français de moins de 35 ans, ont été prises d’assaut. Le chiffre total devrait être plus élevé encore puisque l’Ambassade canadienne traitera tous les dossiers qui auront été envoyés avant vendredi 9 novembre à minuit.

La France ne va pas bien. Outre la simple affirmation, qui englobe l’idée d’une croissance faible, voire nulle, d’un taux de chômage au-dessus des 10 %, d’une politique gouvernementale illisible et de l’indice de satisfaction du président de la République au plus bas, on peut extrapoler et voir dans la rapidité avec laquelle les jeunes Français ont déposé leurs demandes de PVT pour le Canada, un indice de ce qu’ils attendent de l’Hexagone, c’est-à-dire rien.

La France n’est, historiquement, pas un pays d’où les gens émigrent beaucoup. Pourtant, depuis plusieurs années, le rythme des velléités de départs chez les jeunes s’accélère. Bien sûr le PVT n’est pas considéré comme de l’immigration, mais il peut en être la porte.

De plus en plus de jeunes Français tentent leur chance à l’étranger avec ce type de permis, qui offre la possibilité de mettre un pied au Canada, en Australie, en Argentine… En tout, huit destinations sont disponibles.

Le Canada figure en bonne position dans le choix des jeunes Français, avec le Québec comme destination numéro un, et surtout Montréal, qui accueille selon Mathieu Lam, fondateur du site pvtistes.net, environ 65% des pvtistes chaque année.

La crise frappe l’Europe et cela se traduit par des chiffres, éloquents. En 2009, les 7000 places de PVT sont parties en un peu moins de trois mois. Et puis tout s’emballe. En 2010, il se passe seulement 36 jours entre l’ouverture des PVT et la fermeture des quotas. En 2011, seulement 12 jours suffisent. 2012 bat tous les records et poussera certainement l’Ambassade du Canada en France à changer les règles du jeu.

En un peu plus de 48h, les 6750 places ont été prises d’assaut. L’Ambassade ouvre les PVT mercredi dernier et annonce dans la journée du vendredi que le quota est atteint, sachant qu’elles acceptent d’étudier tous les dossiers reçus jusque vendredi soir minuit.

Dans la soirée du vendredi, des rumeurs parlaient de 12000 demandes reçues. Information appuyées par les chiffres de la Presse canadienne qui évoque 30000 dossiers reçus.

«On s’attendait à ce que ça parte vite. Plus vite que 2011. Mais là, deux jours…», explique Mathieu Lam de pvtistes.net.

Le personnel du site pvtistes.net avait pourtant senti le coup venir. «Depuis deux semaines, on va vu une augmentation du trafic. 30 ou 40% de plus que d’habitude.»

Au moment de l’ouverture des PVT, le site a enregistré un pic à 60 000 visites par jour alors que la moyenne se situe normalement autour de 20 000.

Selon Mathieu Lam, Montréal devrait encore accueillir la grosse majorité des PVT. Malgré l’augmentation du chômage à Montréal, la ville attire entre 60 et 70 % des PVT. Le français joue un rôle majeur dans le choix des jeunes Français, qui, en outre, ne connaissent plus ou moins que Montréal comme ville au Canada!

Toronto compte pour 25 % des PVT, toujours selon le fondateur de pvtistes.net. Malgré des perspectives d’emploi meilleures, la Ville Reine nuit d’une méconnaissance, du fait qu’on y parle anglais et d’une réputation moins festive.

Montréal jouit de la publicité faite par les nombreux Français au moment de leur retour, ce qui rassure ceux qui comptent partir au Canada.

Le vendredi 9 novembre restera une journée dont l’Ambassade du Canada et le site pvistes.net se souviendront longtemps. Les deux ont connu une surcharge de trafic et leurs serveurs ont tourné une bonne partie de la journée au ralenti. Le site pvtistes.net a même dû remplacer quelques-uns de ses serveurs pendant la furie des deux jours de mercredi et jeudi derniers.

* * *
D’autres articles sur les PVT dans L’Express.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’identité linguistique canadienne sur les bords de la Tamise

colloque
Parmi les universitaires britanniques spécialistes du Canada, une quinzaine pourraient se dire «québécistes».
En lire plus...

25 septembre 2018 à 7h00

Le Club Richelieu Toronto honore Denis Rioux

Club Richelieu Toronto
Ce dimanche, le Club Richelieu de Toronto rendait hommage à Denis Rioux, désormais ex-président, et célébrait la passation des pouvoirs au nouveau président, Michel...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 17h01

Anciens combattants : délais plus long pour les francophones et les femmes

Anciens combattants Canada
Lenteur à répondre aux demandes d’aide médicale des vétérans: 19 semaines pour les demandes en anglais, 52 pour le français!
En lire plus...

24 septembre 2018 à 15h00

CSI : Éléphants

Les braconniers opèrent surtout au Gabon, au Congo et en Tanzanie.
En lire plus...

24 septembre 2018 à 14h00

Proposez des candidatures au 10e Gala Trille Or

Adieu les prix masculin et féminin : le Trille Or «Artiste solo» récompensera le ou la meilleur.e artiste tous genres confondus
En lire plus...

24 septembre 2018 à 12h00

De bouche à oreille, de retour pour une deuxième saison

De bouche à oreille
Nouveauté: des rencontres informelles au Coq of the Walk
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h53

Blague franco-ontarienne

Demain, 25 septembre, sera la Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce n’est pas un jour férié, comme la Fête nationale au Québec, mais...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h23

Des sondes japonaise et américaine vont ramener de la poussière d’astéroïde

astéroïde
De la haute voltige: la semaine dernière, la sonde japonaise Hayabusa 2 s'est approchée de l’astéroïde Ryugu pour larguer deux mini-robots.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 13h00

Un trésor à découvrir au Musée des beaux-arts de Montréal

MBAM
Resplendissantes enluminures de livres d’heures au MBAM
En lire plus...

23 septembre 2018 à 11h00

Témoignage aussi déchirant que nécessaire

Jonas Gardell
Au début des années 1980, le sida est considéré comme la maladie des homos, la nouvelle peste, voire la punition de Dieu.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur