Didier Leclair en anglais

Les pérégrinations d’un immigrant «multifonctionnel»

Ce pays qui est le mien
Didier Leclair dédicace son roman This Country of mine en compagnie de la traductrice Elaine Kennedy, à la librairie à la librairie Another Story.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’écrivain franco-torontois Didier Leclair lançait récemment la version anglaise de son roman Ce pays qui est le mien.

La Montréalaise Elaine Kennedy, qui signe la traduction, était également présente à l’événement. L’œuvre intitulée This Country of mine est publiée par l’éditeur Deux Voiliers Publishing de Montréal.

Contre vents et marées

Il y a quinze ans, le roman avait été publié aux éditions du Vermillon. Didier Leclair avait figuré parmi les auteurs finalistes du Prix du Gouverneur général. Le roman touche au thème des immigrants incapables d’exercer leur profession libérale au Canada.

Ce pays qui est le mien, Deux Voiliers Publishing

La trame de l’ouvrage est celle, vécue par de nombreux immigrants, qui voient le rêve canadien par l’autre bout de la lorgnette. Ainsi, sans qualifications reconnues dans sa nouvelle patrie, le personnage central du roman, le Dr Apollinaire Manvoungou, tire, pour ainsi dire, le diable par la queue.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Médecin dans son pays africain, il cumule petits les petits boulots, notamment dans les centres d’appel, point de chute naturel des immigrants.

Dans le froid continental de Toronto, chauffeur de taxi également, il entretient le secret espoir d’obtenir son permis de pratique au Canada. Mais entre-temps, le Dr Mavoungou aide comme il peut, traitant illégalement des malades et des blessés.

Le bilinguisme au rendez-vous

Une cinquantaine de lecteurs et amis de l’auteur se sont rendus à la librairie Another Story de la rue Roncesvalles pour écouter Didier Leclair, de son vrai nom Didier Kabagema, leur parler du roman et de sa collaboration avec Elaine Kennedy.

La traductrice a lu un extrait du livre en anglais pour le public, conquis. M. Leclair en a fait autant en français.

Le bonheur est un parfum sans nom
Didier Leclair

«C’est une grande joie pour moi de pouvoir m’imaginer aujourd’hui que mes compatriotes anglophones puissent lire un de mes romans et entrer dans mon univers d’écrivain», a déclaré Didier Leclair. «Espérons qu’il y aura d’autres traductions.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Bientôt une autre traduction?

Elaine Kennedy n’a pas tari d’éloges à l’endroit de l’œuvre de M. Leclair, qui compte à son actif huit romans et travaille présentement sur son neuvième. La traductrice professionnelle songe dans un avenir proche à se pencher sur une autre œuvre de M. Leclair.

La Bibliothèque publique de Toronto a commandé des exemplaires de This Country of mine pour permettre aux anglophones de découvrir cet écrivain emblématique de la francophonie torontoise.

Didier Leclair a reçu le prix Trillium pour son premier roman Toronto, je t’aime (2000), publié aux éditions du Vermillon. Il est aussi récipiendaire du prix Christine-Dumitriu-Van-Saanen pour son livre Pour l’amour de Dimitri paru aux Éditions David (2015).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur