Désintoxication: Rob Ford en «bonne forme» selon le Toronto Sun

Partagez
Tweetez
Envoyez

Alors que certains affirment avoir vu Rob Ford dans des cafés à Toronto et au volant d’une voiture, le principal intéressé assure qu’il est en cure de désintoxication et que son nom figurera sur les bulletins de vote le 27 octobre.

En entrevue au Toronto Sun, M. Ford affirme que ses traitements sont «merveilleux», racontant que «ça ressemble à un camp d’entraînement au football».

Il ajoute qu’il s’entraîne tous les jours et qu’il est en «bonne forme»: «J’ai réalisé que ça aurait pu être bien pire [et que j’aurais pu finir en prison ou mort», lit-on dans l’édition de mercredi du journal.

M. Ford n’a pas voulu préciser où se situait son centre de traitement ni combien de temps il y passerait.

Mais il a assuré que son frère Doug Ford ne prendrait pas sa place comme candidat à la mairie, contrairement aux rumeurs qui circulaient à l’hôtel de ville mardi.

Le conseiller municipal Denzil Minnan-Wong dit avoir parlé au maire au téléphone. «Il était content», a-t-il affirmé. 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La machine à rumeurs tournait à plein régime, mardi, après que le consul général du Canada à Chicago eut révélé que le maire Ford, qui avait nolisé un avion pour se rendre dans la ville des vents jeudi dernier, avait dû rebrousser chemin, après «des discussions avec les autorités douanières américaines».

Les douaniers américains auraient pu bloquer M. Ford, notamment parce qu’il a avoué avoir fumé du crack.

Pour sa part, la conseillère municipale Shelley Carroll pense que les proches du maire doivent dévoiler où il se trouve. «Pour que toute la famille montre qu’elle est engagée», dit-elle.

La semaine dernière, après d’autres propos vulgaires captés dans un enregistrement et la publication de photos le montrant à nouveau en train de fumer ce qui semblait être du crack, Rob Ford avait annoncé qu’il prenait un congé d’une durée non précisée pour «obtenir immédiatement de l’aide» face à un «problème d’alcool et les choix que je fais quand que je suis en état d’ébriété».

Mais il ressort clairement de l’entrevue qu’il a accordée au Toronto Sun qu’il a la ferme intention de relancer sa campagne à la mairie dans quelques semaines.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur