Des anniversaires, des changements et des voeux pour 2014

Francophonie torontoise

Partagez
Tweetez
Envoyez

En ce début d’année 2014, l’équipe du Centre francophone de Toronto s’affaire à préparer son déménagement du 22 rue College (angle Yonge) au 555 Richmond ouest (angle Bathurst). On peut donc souhaiter à la directrice générale Lise Marie Baudry et à la centaine de personnes associées étroitement au CFT un déménagement réussi.

«La direction générale et toute l’équipe du CFT vous remercient de votre confiance et vous présentent leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui commence», a répondu Mme Baudry à un courriel de L’Express sur les voeux traditionnels de début d’année.

Voici d’autres bonnes nouvelles et résolutions:

Société d’histoire de Toronto

En 2014, on souhaitera un bon anniversaire à la Société d’histoire de Toronto, qui va célébrer ses 30 ans cette année. «Et elle se porte bien et anticipe les 30 prochaines années avec entrain» indique la présidente Rolande Smith. Encore au menu: conférences et promenades permettant de découvrir de nouvelles facettes de notre histoire.

À tous les Torontois francophones, la SHT souhaite «la renaissance d’un comité français à l’Hôtel de Ville en 2014, car après tout c’est ce comité qui en 1984 a donné naissance à la SHT, donc il a accompli par le passé de grandes réussites dont nous bénéficions tous et toutes et il continuera à le faire si on lui prête vie.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Radio-Canada

2014 marquera le 50e anniversaire de CJBC, la radio francophone de Radio-Canada en Ontario. «Dans un climat de finances serrées, nous venons d’ajouter 15 heures de programmation locale/régionale à notre grille hebdomadaire», fait valoir le directeur Robert Renaud.

Également au menu 2014 de Radio-Canada: la couverture des Jeux olympiques à Sotchi entre le 6 et le 23 février. Les 20 heures de programmation réseau par jour en français incluerontune couverture au niveau local et régional sur les athlètes de l’Ontario.

M. Renaud présente ses voeux aux lecteurs de L’Express «pour que l’année 2014 soit une année prospère et ‘branchée’».

CHOQ

Directrice des opérations de CHOQ-FM, Gaelle Kerhel souhaite à la radio communautaire de Toronto «des nouveautés au sein de la programmation, nos bénévoles et notre présence dans la communauté». Elle dit avoir hâte de croiser un grand nombre de Torontois francophones et francophiles au cours de la prochaine année.

Cinéfranco

Par la voix de sa fondatrice et directrice, Marcelle Lean, le festival annuel Cinéfranco (au printemps) souhaite aux Franco-Torontois de «continuer à faire valoir leurs droits linguistiques à part entière, de continuer à s’enrichir culturellement et surtout à tendre vers une société francophone plurielle cohésive où tout le monde se comprend et s’apprécie peut-être sous le toit d’une maison future de la Francophonie à Toronto!»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mme Lean a vu récemment le film sur Nelson Mandela et sa lutte pour obtenir l’égalité raciale, le droit de vote et la dignité humaine.  Cinéfranco 2014 fera écho à ces thèmes, annonce-t-elle.

Théâtre français de Toronto

Le directeur du Théâtre français de Toronto, Guy Mignault, se souhaite pour 2014 de «manquer de sièges tellement la demande est grande»… Il veut pouvoir «continuer sur notre belle lancée avec les projets de création pour les jeunes, les samedis matins et les Zinspirés pour les Ados.»

Aux francophones et francophiles de Toronto, le TFT leur souhaite de «continuer de grandir en nombre et en qualité et surtout, pour ceux qui ne connaissent pas le TfT, de nous découvrir. Le théâtre c’est vraiment la meilleure façon de communiquer et on peut s’y faire de nouveaux amis. Quelle belle résolution… facile à garder!»

Le Labo

Le Labo d’art déménage de la Distillerie à la rue Queen ouest cette année. La directrice Salomé Viguier se souhaite donc «un aménagement réussi dans un espace entièrement dédié aux arts médiatiques par et pour les artistes franco-ontariens».

Aux Franco-Torontois, la Labo souhaite «une année électrique et créative, parsemée de rencontres technologiques et de pensées audiovisuelles; une année de rendez-vous et de coup de foudre artistiques.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Collège Glendon

Le principal du Collège Glendon de l’Université York, Kenneth McRoberts, espère bien obtenir dès cette année les ressources nécessaires pour mettre en place de nouveaux programmes d’études en français. (Voir l’entrevue avec M. McRoberts).

Collège Boréal

Pour M. Bululu Kabatakaka, directeur du Collège Boréal à Toronto, on peut lui souhaiter «la croissance en nombre de programmes et d’étudiants, ainsi que l’offre des programmes universitaires» Aux Franco-Torontois, M. Kabatakaka souhaite la réalisation du projet de Maison de la francophonie. (Voir l’article sur la soirée-hommage à Jean Chrétien).

CSDCCS

Au Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud (CSDCCS), la priorité en 2014 est d’obtenir «un nouvel établissement équivalent à ceux des écoles de langue anglaise pouvant combler les exigences d’un programme secondaire pour la communauté de l’Académie Catholique Mère-Teresa de Hamilton»

«Nous souhaitons que les francophones de Toronto puissent bénéficier d’une éducation catholique francophone à proximité de leur domicile grâce à la construction d’un plus grand nombre de nouvelles écoles de qualité.»

COFRD

À Oshawa, le COFRD (Conseil des organismes francophones de la région de Durham) souhaite à sa communauté «de retrouver ses racines franco-ontariennes en participant activement aux présentations de L’Écho d’un Peuple en région du 7 au 11 avril 2014».  

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour le COFRD, rapporte la directrice générale Élaine Legault, «2014 sera la célébration de ses 30 ans d’existence et nous souhaitons que toute la communauté soit au rendez-vous des multiples festivités».

La Passerelle

Du côté de La Passerelle I.D.É., qui s’occupe d’intégration des immigrants et développement économique, on ne peut que souhaiter que 2014 «soit parsemé de beaux succès et de grandes réalisations».

Gens d’affaires

En 2014, le Club canadien de Toronto «va continuer d’attirer des conférenciers reconnus et d’actualité», indique son président Yannick Rose. «Le 21 janvier, nous accueillons le brigadier général Richard Giguère, commandant du Collège des forces canadiennes. Suivi en février par une intervention de Stéfane Marion, économiste en chef à la Banque Nationale du Canada, pour les prévisions économiques 2014.»

Par ailleurs, un nouvel organisme de femmes d’affaires voit le jour ce mois-ci: l’Affiliation des femmes francophones et francophiles du Canada (AFFFC). Selon la porte-parole Monique Charron, les membres du chapitre torontois de l’AFAF (Association des femmes d’affaires francophones) ont en effet décidé l’automne dernier de se dissocier de l’organisme national et poursuivre leurs activités de réseautage sous un autre nom. Une soirée de lancement est organisée le 27 janvier au Novotel de Toronto.

Centres d’accueil Héritage

Par la voix de sa présidente Joyce Irvine, les Centres d’accueil Héritage souhaitent «que pour les francophones de la région du Grand Toronto, surtout les aînés et les personnes les plus vulnérables, 2014 apporte des progrès concrets et tangibles en matière des services de santé et de soutien de qualité en français».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En 2014, on peut souhaiter aux CAH «que le nouveau programme de jour pour les aînés d’Oshawa connaisse un grand succès dès son ouverture en janvier, et que CAH puisse continuer sur cette lancée en enrichissant les services de soutien qu’il offre à ses résidents et clients du grand Toronto».

Commissariat aux services en français

Le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, qui relève désormais de l’Assemblée législative et non plus du gouvernement, souhaite pour 2014 «un budget pour le Commissariat à la hauteur des attentes de la population franco-ontarienne».

Il invite les Franco-Torontois à «engager un dialogue constructif et récurrent avec la Ville de Toronto, via probablement un nouveau Comité sur les affaires francophones efficace, représentatif et engagé.»

ACFO-Toronto

«Redonner à la francophonie une visibilité à l’hôtel de Ville grâce au nouveau comité français récemment établi», est aussi la résolution 2014 de l’Association des communautés francophones de l’Ontario à Toronto (ACFO-Toronto). «Que l’ACFO-Toronto puisse réunir et concerter les différentes composantes de la francophonie très diversifiée de notre ville», souhaite le président Gilles Marchildon.

«Les francophones ne doivent pas hésiter à demander des services en français des gouvernements», poursuit-il.

«Plus que ça, on peut contribuer à la visibilité quotidienne du français à Toronto en parsemant nos échanges quotidiens par des petits ‘Bonjour’ ou ‘Merci’. Par exemple, le caissier au Second Cup est peut-être un étudiant en immersion qui serait ravi d’avoir l’occasion de pratiquer le français. Ou bien la personne qui fait la queue derrière vous est peut-être également francophone!»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur