Dernières semaines pour admirer la collection Fitzhenry

Musée McMichael à Kleinburg

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Musée d’art canadien McMichael va s’enrichir un jour de l’importante collection d’oeuvres québécoises amassée et léguée d’avance par l’industriel Robert Fitzhenry et son épouse feu l’artiste Andrée Rhéaume Fitzhenry. Mais on peut déjà admirer ces oeuvres inestimables jusqu’au 1er février, date où prendra fin l’exposition spéciale exclusive qui leur est consacrée depuis le début de l’hiver.

Quarante-trois de ces toiles de Clarence Gagnon, Marc-Aurèle Fortin, Jean Paul Lemieux, Paul-Émile Borduas, Jean Paul Riopelle et d’autres, auxquelles s’ajoutent dix-sept oeuvres qui appartenaient déjà au Musée, sont en montre dans trois galeries regroupant respectivement les portraits, les paysages et l’art abstrait.

Le Musée McMichael est situé dans un magnifique boisé au nord-ouest de Toronto, une nature comme celle qui a inspiré les artistes qu’on y met en valeur.

Le portrait est l’affaire de Jean Paul Lemieux, l’un des peintres québécois du vingtième siècle les plus célèbres. Ses sujets semblent souvent méditer sur l’éphéméralité de la vie.

La grande tradition du paysage est notamment représentée par les oeuvres de Clarence Gagnon, Cornelius Kreighoff, Robert Wakeham Pilot, Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On y peint surtout la vie des pionniers de la colonisation et l’environnement de nos ancêtres. Ces scènes pastorales contrastent avec celles du Groupe des Sept (raison d’être du Musée McMichael) montrant des montagnes et forêts plus sauvages.

Chez les non-figuratifs, tous de la seconde moitié du vingtième siècle, on trouve surtout des Automatistes et des Prisme d’Yeux comme Paul-Émile Bourduas, Alfred Pellan, Léon Bellefleur et Jean Paul Riopelle.

L’exposition Regards sur le Québec est accompagnée d’un catalogue en anglais (Eyes on Quebec) comprenant plus de 40 reproductions et des articles des trois commissaires: Katerina Atanassova, Sharona Adamowicz-Clements et Chris Finn.

Originaire de Hamilton, le mécène et collectionneur Robert Fitzhendy a notamment donné 3 millions $ au département d’art de l’université McMaster.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur