Défis 2014

Partagez
Tweetez
Envoyez

Kathleen Wynne réélue première ministre de l’Ontario? Pauline Marois réélue au Québec? Rob Ford réélu maire de Toronto? Ce sont là quelques-uns des événements politiques, certains plus probables que d’autres, qui pourraient se produire en 2014.

Le déclenchement d’élections générales au printemps ou à l’été est quasi-certain en Ontario et au Québec, où les gouvernements libéral et péquiste sont minoritaires. Pour les Torontois, le scrutin du 27 octobre n’arrivera pas assez vite.

Malgré une performance très médiocre au chapitre du contrôle et de la rationalisation des dépenses publiques, le Parti libéral de l’Ontario pourrait faire mieux que la dernière fois et retrouver une majorité de sièges à Queen’s Park, s’il faut en croire les sondages.

Rattrapée par des erreurs de l’administration précédente et excellant surtout dans le surplace, Kathleen Wynne tire son épingle du jeu par sa personnalité engageante, sa maîtrise des dossiers et son instinct politique affiné.

Malgré tous ses efforts, le chef conservateur Tim Hudak ne semble pas réussir à persuader une majorité de citoyens de l’importance de donner un coup de barre à droite afin d’éviter un iceberg financier. Peu de gens distinguent cette menace dans le brouillard d’intérêts bien défendus et d’illusions trop confortables.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au Québec aussi, le PQ réussit à minimiser l’ampleur des défis économiques et à distraire la populace.

Il est vrai que les polémiques québécoises – multiculturalisme à la «Canadian» vs laïcité à la française, intégrité et transparence dans l’octroi des contrats de construction et dans les administrations municipales, s’ajoutant aux passions générées par une scène artistique originale et dynamique et bien sûr par le monde du sport – sont souvent plus excitantes que celles qui titillent les Ontariens.

Tim Hudak est aussi handicapé par les problèmes de Stephen Harper sur la scène fédérale. Heureusement pour le premier ministre du Canada, des élections ne sont pas prévues avant 2015. Inversement, Kathleen Wynne profite de la popularité – encore difficilement quantifiable ou explicable – du chef libéral fédéral Justin Trudeau.

Enfin, à Toronto, Tim Hudak doit faire oublier son association avec les frères Rob et Doug Ford. Ce dernier, qui abandonnerait son siège d’Etobicoke au Conseil municipal, continuerait d’entretenir l’idée de se présenter sur la scène provinciale. Tim Hudak devrait l’en dissuader immédiatement et nous le garantir.

Il va sans dire que le clan Ford, dont les frasques ont entaché la marque de commerce conservatrice et embarrassé les honnêtes citoyens qui votent légitimement pour «le respect des contribuables», doit être expulsé à jamais de l’aréra politique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Qui nous libérera de Rob Ford? John Tory? Karen Stintz? Ou, plus à gauche, une Olivia Chow ou un Adam Vaughan qui accepterait de compléter la privatisation de la collecte des ordures et de tenir les syndicats en respect?

Il faut aussi moderniser notre système de transport en commun, enseigner à nos policiers comment se servir de leur intelligence plutôt que de leur arme à feu face à une personne en détresse qui ne brandit qu’un canif, peut-être réinstitutionnaliser les malades mentaux ou envoyer en détox les alcooliques et drogués qui dorment dans nos rues, mieux investir dans nos services de voirie et d’électricité pour affronter les intempéries…

On avance aussi, lentement mais sûrement, vers la décriminalisation de la marijuana (grâce au Colorado, à Justin Trudeau et à… Rob Ford) et de la prostitution (grâce à la Cour suprême du Canada). Beaucoup de gens craignent encore de tels «progrès». Mais plus souvent qu’autrement, la libéralisation d’un commerce entre adultes consentants représente bel et bien un progrès.

Ce n’est cependant pas en 2014 – probablement jamais – qu’on cessera de débattre de ce qui constitue les bons et les mauvais changements, les progrès et les reculs, les vrais et les faux problèmes, les enjeux primordiaux ou les questions secondaires. Mais bonne année à nous tous!

* * *
LES SITES INTERNET DES CANDIDATS À LA MAIRIE DE TORONTO:
Olivia Chow www.oliviachow.ca
Rob Ford www.robfordformayor.ca
David Soknacki www.soknacki2014.com
Karen Stintz www.karen2014.ca
John Tory www.johntory.ca

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

* * *
À LIRE AUSSI :

Olivia Chow lance officiellement sa campagne

L’enquête sur Rob Ford supervisée par la Police provinciale

John Tory et Karen Stintz en lice contre Rob Ford

Rob Ford: quatre tuiles en une semaine

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nouvelles vidéos embarrassantes pour Rob Ford

Comme promis, Rob Ford dépose sa candidature à la mairie

François Bergeron : Destituez Rob Ford

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur