Dans le cerveau de Bill Gates: une série documentaire Netflix en demi-teinte

Bill Gates
Partagez
Tweetez
Envoyez

La mini-série documentaire de Netflix sur Bill Gates fait beaucoup parler. Pour cause, elle plonge dans le cerveau d’un des milliardaires les plus célèbres de la planète. 

Le réalisateur David Guggenheim nous présente la philanthropie du milliardaire à la manière d’une rencontre, dans une ode à sa fondation, son génie et finalement très peu à son plus grand ouvrage: Microsoft.

Bill Gates lui-même, ainsi que ses proches, témoignent et livrent une part de leurs anecdotes sur la vie de cet homme que l’on connaît peu, sans pour autant nous donner les clés de sa personnalité. 

Sa vie, son travail, sa fondation 

La série partait d’une bonne intention: décoder Bill Gates, son intelligence supérieure. En somme, établir un portrait de celui qui a très peu rendu publique sa vie privée, pour mettre en avant son travail.  Le projet de Netflix est au premier abord alléchant.  

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

La série mélange sa vie personnelle avec Melinda, la fondation qu’ils ont créée, son amitié avec Warren Buffet, les débuts de Microsoft et son enfance: une véritable rencontre privée. Pour tenter de percer les mystères de cet homme à la réussite fulgurante, la plateforme a employé images d’archives, interviews et infographies passionnantes. 

Mais la mise en scène de toutes ces différentes facettes de la vie de Bill Gates s’enchaînent sans véritable lien élaboré dans le scénario. Plusieurs petits moments de l’existence du milliardaire sont évoqués sans que l’on arrive à les joindre.

Un portrait 

Avec une fortune personnelle estimée à plus de 100 milliards $, Bill Gates fut un temps l’homme le plus riche de la planète. Pourtant, dans le documentaire, il semble être un homme simple, qui préfère la nature et les livres aux fastes mondains.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’ambition de Bill Gates est ici montrée à différentes échelles, de la création de Microsoft avec Paul Allen à l’assainissement des toilettes en Afrique et ses recherches sur le nucléaire.

 

On comprend que le titre de la série est pensé en référence à la manière hors du commun qu’il a de traiter et penser ces enjeux mondiaux par le biais des nouvelles technologies. Mais cela rend aussi les explications parfois trop complexes pour le spectateur.

Mauvais perdant, sportif, joueur et féru de littérature… Si le milliardaire semble se livrer, on ne retient de la série que de brèves interventions du créateur de Microsoft et de sa femme. Rien qui n’a pas déjà été dit, rien de vraiment poignant, si ce n’est des sujets complexes qui lui est venu de traiter pour tenter de résoudre les problèmes du monde.  

Les conversations avec David Guggenheim s’arrêtent souvent à ce que représente Bill Gates, qui répond par des oui ou non aux questions, mais très peu à qui il est réellement. 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La série évoque très peu l’empire Microsoft pour se concentrer sur l’homme d’affaires, oubliant parfois d’évoquer ses relations comme avec son directeur général Steve Ballmer.

Trois épisodes: on en voulait plus

Ces trois épisodes documentaires, en demi-teinte, nous laissent finalement sur notre faim. 

Du présent au passé, la série jongle sur plusieurs tableaux, sans pour autant nous donner les clés de l’avenir de Bill Gates et ses projets. Qu’en est-il aujourd’hui? Quels sont les sujets personnels qui le préoccupent? 

Dans sa quête incessante d’améliorer la vie quotidienne des populations dans les territoires non occidentaux, Bill Gates est confronté aux aléas politiques et géopolitiques, seuls éléments qu’il ne peut contrôler. Des forces terroristes à la confrontation Chine vs États-Unis pour régner sur l’économie mondiale, ces sujets évoqués dépassent finalement le milliardaire, mais laissent le spectateur sur la réserve quant à son point de vue sur ces éléments.  

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Finalement, trois épisodes sont bien trop peu pour présenter les 63 ans d’existence d’un homme qui a révolutionné la vie des gens et mériterait qu’on lui consacre bien plus de pellicule. 

Netflix n’a pas annoncé de suite à cette série documentaire. 

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur