Culture canadienne indistincte

Partagez
Tweetez
Envoyez

La culture canadienne n’est pas une toile blanche, vide, qu’il faut peindre des multiples couleurs des immigrants venus récemment des autres continents.

La culture canadienne existe. Nous avons une musique, un cinéma, une littérature distinctes, en français et en anglais, des traditions culinaires, religieuses, sportives propres à notre territoire, notre histoire, notre climat. Et nous avons des valeurs politiques.

Notre culture canadienne est dynamique, évolue et s’enrichit continuellement, entre autres, de la contribution des immigrants. Mais il est absurde de nous fendre en quatre pour accommoder toutes leurs particularités. Il est plus important, pour eux comme pour nous, qu’ils s’intègrent à notre culture. C’est ce qu’ils exigeraient de nous chez eux. Pour la majorité d’entre eux, c’est pour cela qu’ils sont venus chez nous.

En forçant nos écoles à tolérer le port du kirpan, le couteau religieux des Sikhs, alors même qu’on tente d’y promouvoir nos valeurs de non-violence et de séparation de l’Église et de l’État, la Cour suprême avalise l’idée d’une culture canadienne indistincte, vide, qui ne demanderait qu’à être définie par l’immigration.

En félicitant nos médias de s’autocensurer face à la réaction hystérique démesurée des musulmans à la caricature, nos gouvernements abdiquent leur rôle de promoteur de nos valeurs politiques et ils sapent les efforts des musulmans modérés qui voudraient amener leurs coreligionnaires à se moderniser.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur