Covid en Ontario: ne sortez de chez vous que pour l’essentiel

Les écoles fermées jusqu’au 10 février

covid ontario
On a encore le droit de sortir prendre l'air et faire de l'exercice. Photo: François Bergeron
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement ontarien a annoncé mardi un nouvel état d’urgence sanitaire de 28 jours, et il a ordonné qu’à partir de jeudi, la population devra rester à la maison et ne sortir que pour des raisons essentielles.

La santé publique a dévoilé des données et des projections alarmantes sur la transmission de la CoViD-19.

Raisons valables

Les raisons valables pour sortir de son domicile, selon les autorités, sont les déplacements vers l’épicerie et vers la pharmacie, les soins de santé, le travail essentiel et l’exercice physique.

Les personnes, employés et entreprises qui ne se conforment pas aux restrictions seront passibles d’amendes de 750 $ pour les particuliers à 10 000 $ pour les organisateurs de rassemblement, ou de poursuites en justice pouvant mener à un an de prison.

Néanmoins, il ne s’agit pas d’un «couvre-feu», comme au Québec depuis samedi. Le premier ministre Doug Ford a soutenu que la population «doit avoir le droit de prendre une marche».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
covid ontario
Les décès attribués à la covid chaque jour en Ontario, du début de la pandémie en mars 2020 au 12 janvier 2021.

Commerces essentiels

Les commerces non essentiels encore autorisés, comme les quincailleries, les détaillants d’alcool et ceux qui proposent la collecte ou la livraison en bordure de trottoir, ne pourront être ouverts que de 7h à 20h.

Les épiceries, les pharmacies, les stations-service et les restaurants qui offrent la livraison pourront continuer à opérer en fonction de leur horaire habituel.

Les chantiers de construction non essentielle sont encore plus limités, notamment les travaux de constructions en sous-sol, sauf l’arpentage.

Le masque en première année

Les écoles des régions de Toronto, York, Peel, Hamilton et Windsor-Essex devront rester fermées au moins jusqu’au 10 février. Les élèves poursuivront l’apprentissage en ligne.

Ailleurs en province et pour les autres quand l’école reprendra en personne, tous les élèves, y compris maintenant ceux de la 1re, 2e et 3e année du primaire, devront porter le masque.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
covid ontario
En jaune: le nombre de personnes hospitalisées pour cause de covid en Ontario, chaque jour du début de la pandémie en mars 2020 au 12 janvier 2021. Ligne noire: les cas aux soins intensifs.

Cinq personnes à l’extérieur

Le gouvernement Ford a aussi décidé de limiter les rassemblements extérieurs à un maximum de cinq personnes, comme lors de la première vague de la pandémie.

Dans les espaces publics extérieurs, la province recommande maintenant le port du masque lorsque la distanciation physique n’y est pas possible.

Le personnel chargé de l’application de la loi aura le pouvoir de fermer temporairement des lieux et de disperser des personnes, dans un parc comme dans un domicile.

Malades et locataires

La médecin hygiéniste adjointe de l’Ontario, la Dre Barbara Yaffe, a suggéré récemment que la province devrait offrir des congés de maladie payés et imposer une interdiction aux propriétaires d’expulser leurs locataires.

Le gouvernement a fait savoir qu’il explorait «toutes les options disponibles pour mettre en place un moratoire temporaire sur les expulsions résidentielles, et aura plus à dire dans les prochains jours».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Déjà, cependant, l’exécution des expulsions résidentielles sera suspendue jusqu’à ce qu’un tribunal en décide autrement.

covid ontario
Les milieux d’éclosions de la covid en Ontario depuis le début de la pandémie jusqu’au 12 janvier 2021.

Aide fédérale

Quant aux congés maladie payés, le gouvernement invite les employés infectés par la CoViD-19 à vérifier s’ils ont droit à un congé de maladie payé par le gouvernement fédéral pouvant aller jusqu’à 500$ par semaine pendant deux semaines.

Les travailleurs peuvent aussi accéder à la prestation canadienne pour aidants naturels en réadaptation pouvant aller jusqu’à 500$ par semaine pendant 26 semaines, s’ils sont incapables de travailler parce qu’ils doivent prendre soin de leur enfant de moins de 12 ans ou d’un membre de la famille qui a besoin de soins supervisés.

Plafonnement?

L’Ontario rapportait mardi 2903 infections au virus ainsi que 41 nouveaux décès. C’était la première fois en plus d’une semaine que le nombre de cas quotidiens ne surpassait pas la barre des 3000.

Le bilan des décès attribués à la CoViD-19 dépasse désormais 5000, dont près de 3000 résidents de foyers de soins de longue durée.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Par ailleurs, on rapporte 14 cas actifs de la nouvelle mutation du coronavirus, plus contagieuse, repérée d’abord au Royaume-Uni.

covid ontario

Hospitalisations

1701 Ontariens étaient à l’hôpital, mardi, en raison de symptômes de la CoViD-19. Au printemps, le record a été de 1043 le 5 mai.

Parmi ceux-ci, 385 sont aux soins intensifs, comparé au record de la première vague de 264 le 9 avril. On s’attend à ce que le maximum de 1000 lits soit atteint au début de février.

«Les dernières données de modélisation montrent que l’Ontario est en crise et, compte tenu des tendances actuelles, les unités de soins intensifs de nos hôpitaux seront débordées dans quelques brèves semaines et les conséquences sont impensables», a déclaré Doug Ford.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Première cause de décès?

«Sans nouvelles restrictions», selon certaines projections informatiques, le coronavirus pourrait devenir la cause principale des décès quotidiens en Ontario, dépassant ainsi les décès causés par le cancer et par les maladies du cœur.

Les membres de l’équipe ontarienne responsable de la lutte contre la covid estiment que les contacts entre les personnes n’ont pas diminué avec les mesures actuelles en province.

covid ontario
Les projections de décès attribués à la covid, dans les centres de soins de longue durée, jusqu’à la mi-février.

La majorité, ce n’est pas assez

Mais «ce n’est pas parce que les gens font exprès », a noté la Dre Yaffe.

Selon leur enquête, la majorité des Ontariens suit les règles, mais le nombre de cas ne diminuera pas tant qu’une plus grande partie de la population ne suivra pas leur exemple.

La gouvernement mènera une nouvelle campagne de sensibilisation dans les lieux de travail, où plusieurs éclosions de la maladie sont rapportées.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«La grande majorité des employeurs et des travailleurs respectent les exigences de sécurité lorsqu’ils travaillent. Cependant, lorsqu’ils se trouvent dans une salle de pause, dans un véhicule ou lorsque leur quart est terminé, ils ont tendance à oublier l’importance du port du masque, du maintien de l’écart sanitaire et de l’hygiène des mains.»

Vaccination

Sans une réduction significative des contacts, croient les spécialistes du gouvernement, le système de santé de l’Ontario sera débordé et les décès de la deuxième vague dépasseront ceux de la première vague avant qu’un vaccin n’ait le temps d’agir.

Jusqu’à présent, plus de 133 000 doses du vaccin ont été administrées en province, dont plus de 11 000 lundi. Plus de 6000 Ontariens ont déjà reçu toutes les doses nécessaires.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur