Comment devenir accro de la marche

Partagez
Tweetez
Envoyez

Je suis une grande marcheuse, ce qui m’a permis de créer avec grand plaisir deux guides de marches dans Toronto. Mon secret pour me motiver à avaler des kilomètres? Je choisis une destination gourmande loin de la maison et convaincs des amis de m’accompagner. Le secret de mes deux amis «techies»? Fitbit.

Je compte parmi mes bons amis Yannick et Lionel, l’un travaille en programmation et l’autre prof d’Adobe de leur métier, mais aussi les deux gars derrière YummyBaguette.com, un site consacré aux places décadentes où l’on peut trouver pâtisseries, chocolats, viennoiseries, cafés, thés, etc. Les copains idéaux pour une marche ambitieuse vers une destination alléchante!

Nous avons jeté notre dévolu sur The Artisan Baker, au 1423 Yonge juste au sud de St Clair. Notre point de départ: le Novotel sur la rue The Esplanade (environ 5 km au sud du restaurant).

C’est quoi ce bidule?

Notre marche allait bon train, ainsi que la conversation (qui fait agréablement passer le temps sur les longues distances) mais j’avais remarqué que les gars s’arrêtaient de temps en temps pour se consulter.

Je leur ai demandé s’il y avait un problème. Pas du tout, m’ont-ils affirmé. Ils étaient simplement en train de comparer les résultats sur leur FitBit respectif.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Yannick sortit de sa poche un petit bidule pas plus gros qu’une clé USB sur lequel flashait «YANN», puis «UCANDOIT». (Yannick s’était fixé un objectif de 10 000 pas dans la journée.) Son FitBit lui parlait! Les deux gars pouvaient comparer le nombre de pas qu’ils ont fait depuis le début de notre balade.

Mes deux amis cartésiens se sont ensuite amusés à vérifier la précision de l’instrument. Comme Yannick a de plus longues jambes que Lionel, son Fitbit indiquait un moins grand nombre de pas que celui de Lionel pour couvrir une même distance.

Ils ont échangé leur Fitbit et pu constater que les gadgets intelligents s’adaptaient au nouveau propriétaire en calculant le bon nombre de pas effectués par la suite.

Tous deux ont essayé bien fort de me convaincre d’acquérir un de ces Fitbit. L’un des attraits ludiques des Fitbit est qu’on peut enregistrer en ligne nos amis qui ont des Fitbit et ainsi obtenir un tableau comparatif sur notre ordinateur ou téléphone. Lionel et Yannick peuvent ainsi voir en tout temps lequel des deux est le plus actif. (Le tableau malicieux liste les amis par ordre décroissant d’activité.) Bonjour la compétition!… Et la motivation.

Rien de tel que de savoir qu’une amie a fait 8000 pas avant l’heure du lunch alors qu’on est encore en pyjama pour nous faire bouger!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les options Fitbit

Il y a trois sortes de pédomètres Fitbit. Yannick avait le One, un clip à 100$. (Il existe aussi le Flex, une version en bracelet à $100.) Lionel avait le Zip, un plus petit clip à 60$.

Ces trois versions peuvent communiquer sans fil avec les ordinateurs Mac ou PC (et avec les iPads, iPhone et quelques modèles Samsung Galaxy). Les trois permettent de compter le nombre de pas, la distance parcourue et le nombre de calories brûlées.

Le One permet également de calculer le nombre de marches montées. Celui de Yannick l’a prévenu qu’il était à 3000 pas de son objectif de 25 000 lors d’une visite à New York.

Les versions à 100$ ont aussi un programme d’analyse de durée et qualité du sommeil. (Je me demande un peu à quoi sert de savoir que j’ai tourné 10 fois durant la nuit.)

À propos de notre marche

The Artisan Baker était une bonne destination pour le brunch. Leurs tartines (accompagnées d’une soupe ou d’une salade) étaient délicieuses. La présentation de leur «Canadian Breakfast» nous a beaucoup impressionnés.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Après un déjeuner gargantuesque, nous avons poursuivi notre marche du côté de Rosehill Reservoir (de Yonge, prenez Pleasant Blvd ou Rosehill Avenue vers l’est) puis avons traversé le réservoir pour voir le joli jardin dans le coin sud-est du parc. Ensuite, nous avons emprunté le sentier de la nature au pied du terrain de jeu pour accéder au ravin de David A. Balfour.

En longeant la rivière vers le sud, nous avons croisé la rue Mount Pleasant, sur laquelle nous sommes restés jusqu’au sud de Bloor avant de bifurquer vers l’ouest pour descendre la rue Church.

Nous avons fait une petite halte dans le grand Loblaws du Maple Leaf Garden au coin de Church et Carlton avant de poursuivre notre chemin jusqu’au point de départ près du Novotel. Un total de 11.2 kms. En nombre de pas, ça dépend de votre longueur de jambe.

Quand j’ai annoncé que je rentrais chez moi à pied, dans Leslieville, Yannick et Lionel ont convenu que finalement, c’était peut-être pas une bonne idée de m’avoir dans le cercle d’amis Fitbit. Mauvais joueurs!

* * *
Vous trouverez cet article et une foule d’autres faits et considérations sur le blogue www.passions100facons.blogspot.ca. Nathalie Prézeau est l’auteure de Toronto Fun Places… for families et des deux guides Toronto Urban Strolls… for girlfriends 1 et 2, en vente en librairies et sur ses deux sites.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur