Christine Elliott démissionne

Partagez
Tweetez
Envoyez

Christine Elliott démissionne de son poste de députée de Whitby-Oshawa. Dans une lettre, la veuve de l’ancien minsitre fédéral des Finances Jim Flaherty explique que sa décision est liée à sa défaite, en mai, à la course à la direction du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario.

«J’ai posé ma candidature, mais les membres du parti ont fait un choix différent», rapporte Radio-Canada. Elle ajoute qu’elle respecte la décision des membres du parti, qui ont plutôt élu Patrick Brown à leur tête.

«Cette décision n’a pas été facile», dit celle qui est en politique depuis près d’une décennie. Elle explique qu’elle continuera à militer pour une société plus inclusive.

Le leader du parti, Patrick Brown, a remercié son ancienne rivale dans une brève déclaration écrite. «Christine a milité sans relâche pour les résidents de sa circonscription et pour l’Ontario, et c’est une membre estimée de notre caucus», a-t-il souligné.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

De son côté, la première ministre Kathleen Wynne la décrit comme «quelqu’un qui travaillait avec tout le monde, peu importe les affiliations politiques, pour amener du changement dans sa communauté et la province».

Mme Wynne ajoute: «En tant que fervente protectrice de systèmes de santé et d’éducation publics forts et ardente militante pour les personnes avec un handicap, Mme Elliott a marqué la politique ontarienne et la vie des résidents qu’elle représentait.»

La chef néo-démocrate Andrea Horwath a elle aussi salué le travail de Mme Elliott, racontant qu’elle avait toujours agi avec «dignité et intelligence» et que «son exemple a inspiré de jeunes femmes à s’impliquer en politique».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur