Budget de Toronto: pas d’austérité pour la police

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’administration du maire Rob Ford a présenté lundi le budget 2012 de son administration, qui devrait être formellement adopté, tel quel ou amendé, par le Conseil municipal autour du 19 janvier.

C’est le directeur général Joe Pennachetti, le directeur financier Cam Weldon et le directeur de la planification financière Josie LaVita qui ont déposé le projet au comité du Budget, présidé par le conseiller Mike Del Grande.

Le budget de 9.4 milliards $ (un peu moins que l’an dernier – une première!) comprend une hausse de la taxe foncière de 2.5% et une augmentation des tarifs des transports en commun… qui viennent de réduire certains services. Les usagers paieront donc 10¢ de plus par voyage pour attendre plus longtemps des wagons ou autobus plus bondés.

Le budget est équilibré grâce aux surplus laissés par l’administration précédente. La Ville continue donc de faire face à un déficit «structurel» – inventé pour faire peur au monde et justifier des mesures d’austérité, selon certains élus de l’opposition – parce que les dépenses augmenteraient plus vite que les revenus.

L’augmentation prévue des revenus s’élève à 336 millions $. Mentionnons que les taxes foncières rapportent près de 40% de l’ensemble des revenus de la Ville, tandis que les frais d’utilisation des divers services en récoltent 15%. Le gouvernement provincial contribue au budget de la Ville de Toronto à la hauteur de 20%, le fédéral pour 2%.

Après un processus controversé d’examen des dépenses et des audiences publiques houleuses, l’administration n’offre que des compressions de dépenses de 355 millions $ en 2012.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le budget de la police, notamment, que le maire Ford voulait réduire de 10% cet été (après avoir promis 100 policiers de plus en campagne électorale l’an dernier et accordé une augmentation de salaire aux policiers au début de l’année), augmentera finalement de 3% pour dépasser le milliard de dollars et le cap des 10% des dépenses totales de la Ville.

À vrai dire, pratiquement tous les postes budgétaires, sauf celui de la police, subissent des compressions.

Le budget de la TTC est de 1,5 milliard $, mais l’ensemble des services sociaux de la Ville (emploi, logement, enfance, résidences pour soins de longue durée, santé publique) accaparent 2,8 milliards $.

Les fameuses bibliothèques, qui ont fait couler beaucoup d’encre lors des consultations prébudgétaires, notamment à cause d’une altercation, par médias interposés, entre le conseiller municipal Doug Ford et l’écrivaine Margaret Atwood, comptent pour moins de 2% du budget (172 millions $). Moins que le service de la dette (4,5%) qui, au palier municipal, est moins lourd qu’au provincial et au fédéral (autour de 10%).

www.toronto.ca/budget2012

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur