Balade à saveur orientale dans le quartier Gerrard et Coxwell

À la redécouverte des quartiers de Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

Si vous restez à Toronto cet été et que vous accueillez des visiteurs, profitez d’une balade pédestre dans le quartier Gerrard India Bazaar, situé sur la rue Gerrard Est, entre les rues Greenwood et Coxwell. Vous vous laisserez charmer par l’ambiance orientale créée par les gens du quartier, originaires du Bangladesh, de l’Inde et du Pakistan, qui ont transformé leur milieu de vie en un endroit de prédilection pour les fervents d’Asie du Sud.

L’idéal est de débuter la promenade à pied, à partir du coin des rues Greenwood et Gerrard Est, en longeant la rue Gerrard en direction de la rue Coxwell.

À droite sur Gerrard, vous pourrez remarquer la boutique Islamic Books and Souvenirs: un endroit à visiter pour ceux et celles qui désirent apprendre davantage sur l’Islam.

La boutique, assez grande, offre plusieurs livres et documents traitant de l’Islam, dont plusieurs en anglais. On peut aussi s’y procurer toute une panoplie d’objets à caractère musulman.

Un peu plus loin du même côté de la rue, une boutique insolite offre une multitude de cadeaux souvenirs d’Orient, dont plusieurs statuettes et figurines représentant différentes divinités de l’Hindouisme.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Bazar indo-pakistanais

Puis s’ensuit le bazar indo-pakistanais, proposant toute une gamme d’articles traditionnels de luxe importés d’Asie du Sud: vêtements brodés de pure soie, châles de cashmere et bijoux d’or.

Pour les bourses plus modestes, le quartier regorge de kiosques offrant divers accessoires à la mode Bollywood: jupes longues, sandales, pashminas, chemises de coton indien, des milliers de bracelets et boucles d’oreilles à prix modiques, ainsi que des CDs de musique orientale et DVDs de films indiens.

De nombreuses tenues traditionnelles de l’Inde et du Pakistan, conçues pour hommes et femmes, sont disponibles à des prix variés; dhoti kurta, sherwani, salwar kameez, sari, lehnga choli de coton ou soie. Plusieurs commerçants sont prêts à négocier les prix de leur marchandise.

On retrouve aussi quelques salons de coiffure et d’esthétique, où l’on peut se faire tatouer à l’henné les mains et les pieds, et d’autres parties du corps à discrétion; les tatouages se conservent durant trois semaines.

Pour connaître davantage les ressources du quartier, on peut se procurer gratuitement le journal communautaire Voice, disponible dans les épiceries locales.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Festival of South Asia prendra place au coeur du quartier Gerrard India Bazaar, du 21 au 23 août.

Gastronomie d’Orient

Parmi les boutiques, les kiosques et les petits marchés en plein air, se trouve le fameux restaurant de cuisine fine indienne Siddhartha, situé au 1450 rue Gerrard Est.

Le restaurant offre un buffet et menu à la carte tous les jours; le déjeuner est servi de midi à 15h et le dîner de 17h à 22h30. Le coût du buffet du midi est fixé à 10.99 $, celui du soir à 13.99 $. À savourer absolument, le butter chicken!

En soirée, la rue est parsemée de petits restaurateurs ambulants qui vendent aux passants leurs délices d’Orient. Plusieurs épiciers et marchands de pâtisseries indiennes, offrent aussi une quantité innombrable de produits frais ou en conserves originaires d’Asie.

Démographie urbaine

Gerrard India Bazaar figure parmi les nombreux quartiers peuplés de gens originaires d’Asie du Sud et Centrale, ayant pignon sur rue dans la grande région de Toronto.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour celui ou celle qui projette pour la première fois, d’aller travailler ou voyager en Asie du Sud, ce quartier peut servir de petite introduction aux multiples facettes culturelles de cette fascinante région du monde.

D’autres quartiers asiatiques sont tout aussi intéressants à parcourir, incluant Thorncliffe (East York), et Danforth à partir de la station de métro Donlands, pour n’en citer que quelques-uns. En outre, une importante communauté indienne en pleine croissance, évolue à Brampton depuis quelques années.

Par ailleurs, la communauté indienne d’Asie au Canada croît considérablement plus rapidement que l’ensemble de la population. Entre 1996 et 2001, le nombre de personnes ayant affirmé être d’origine indienne a augmenté de 30%, alors que la population dans son ensemble a seulement augmenté de 4%.

La grande majorité des Canadiens d’origine indienne habite par ailleurs à Toronto ou à Vancouver. En 2001, 68% de l’ensemble des membres de la communauté indienne vivaient dans l’une de ces deux villes.

En 2001, près de 350 000 Canadiens d’ascendance indienne vivaient à Toronto, et près de 
150 000 à Vancouver.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La tendance des Canadiens d’origine indienne à se concentrer à Toronto et Vancouver est appelée à se poursuivre, car les immigrants récents ont eu tendance à s’établir dans ces deux villes.

Toronto et Vancouver ont représenté près de 80% de la croissance de la population indienne au Canada entre 1996 et 2001.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur