Autos vs vélos: les comportements à bannir

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les discussions vont bon en train en ce moment dans les médias torontois sur les objectifs à atteindre pour bénéficier d’une meilleure entente entre vélos et voitures dans les rues de la Ville Reine.

Entre les projets de pistes cyclables séparées sur Sherbourne promis par le maire Rob Ford, et la suppression de celle sur Jarvis, alors que la fréquentation y est tout de même conséquente (on parle de 9000 par jour), difficile de savoir ce que veut vraiment la Ville de Toronto.

Lors de l’annonce de sa plate forme pour les prochaines élections provinciales, le NPD a démontré sa volonté de mettre en place une loi visant à obliger les à rouler à au moins un mètre des cyclistes.

Les initiatives vont bon train en ce moment, également au Québec, où une campagne de promotion télévisuelle sur le savoir-vivre entre vélos et voitures a été lancée. Qu’adviendra-t-il à Toronto? Les relations entre cyclistes et automobilistes, qui s’étaient améliorées, semble-t-il, se durcissent.

Le conseiller municipal de St-Paul, Josh Matlow, propose d’augmenter les amendes à 500 $ pour tous les véhicules, livreurs inclus, qui se garent ou gênent le trafic, sur les pistes cyclables pendant les heures de pointe. S’il faut en passer par là, allons-y, mais comprenons que des pistes cyclables séparées régleraient le problème de manière plus efficace.

De plus, les automobilistes voulant s’arrêter devront le faire sur une voie motorisée et l’on verra si les conducteurs de voiture ou de camion ont autant de patience et de calme que les cyclistes lorsque quelqu’un stoppe son auto en plein milieu d’une voie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La loi de la jungle

Utilisant le vélo tous les jours, il m’arrive souvent de voir des aberrations et même de devoir prendre des risques pour éviter des voitures.

Ce jeudi matin, après avoir évité une auto à College et University, qui voulait à tout prix tourner à droite avant le flux de piétons et qui du coup s’est retrouvée arrêtée sur la piste cyclable à me crier dessus pour savoir «Where the Hell are you coming from»… Bah de la piste cyclable mon bon monsieur, quelle ne fut pas ma surprise en voyant une auto de Postes Canada garée tranquillement sur la piste cyclable de la rue River.

Le temps de prendre la photo, de ranger la caméra, une autre voiture se garait elle aussi derrière la fourgonnette. Le pire avec ces comportements c’est qu’ils sont contagieux. Si lui le fait, pourquoi pas moi. Et voilà comment une piste cyclable devient un stationnement.
Peut-être les services publics devraient-ils envoyer des recommandations à leurs chauffeurs, pour qu’ils montrent l’exemple.

Un problème universel?

Si vous voyez des véhicules mal garés, vous pouvez toujours poster la photo sur le site toronto.mybikelane.com. Mais ne vous en faites pas, nous ne sommes pas les seuls à mener ce combat. À New-York, un cycliste est devenu célèbre après avoir posté une vidéo sur le site de partage YouTube. Un policier lui a mis une amende de 50 $ parce qu’il ne roulait pas sur la piste cyclable, en lui ordonnant de toujours rouler sur les pistes dédiées. Le jeune Casey Neistat l’a pris au pied de la lettre et à tourné une vidéo ans laquelle il roule sur les pistes cyclables quoi qu’il risque.

Fou rire garanti sur youtube

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur