Ado tuée par un autobus: la CTT réexamine ses pratiques

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le PDG de la Commission des transports de Toronto (CTT), Andy Byford, ordonne un examen «accéléré» de ses pratiques en matière de «recrutement, de formation et d’encadrement» des chauffeurs, à la suite de la mort tragique d’une adolescente le 19 décdmbre. 

Amaria Diljohn, âgée de 14 ans, a été happée mortellement par un autobus municipal.

M. Byford précise que l’examen qu’il avait commandé il y a quelques semaines, après une série de feux rouges grillés par des chauffeurs, aura maintenant lieu encore plus rapidement que prévu. Il n’a pas précisé d’échéancier.

«La mort tragique d’Amaria Diljohn nous a tous ébranlés à la CTT», a déclaré Andy Byford. Celui-ci ajoute que la CTT continue de collaborer à l’enquête policière. 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les policiers n’ont pas indiqué pour l’instant si le chauffeur de l’autobus de la Commission des transports (CTT) ferait face à des accusations. On ne sait pas si le conducteur, qui ne s’était pas arrêté après l’accident, s’était rendu compte qu’il l’avait happée. L’enquête se poursuit.

L’école primaire que fréquentait la victime a été ouverte exceptionnellement le 22 décembre, pour permettre à ses anciens camarades de classe de recevoir l’aide psychologique.

Un enseignant de l’école Woburn Collegiate a raconté ce matin à quel point la mort de l’adolescente était «terrible».

«Elle était tellement extraordinaire. Elle était toujours heureuse», a dit Maurice Fraser, le père de la victime. Les proches de la victime et des membres du public se sont réunis hier soir pour une veillée à sa mémoire.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur