86 M$ de plus pour la phase 2 de MaRS

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement ontarien accepte d’injecter 86 millions $ de plus dans la 2e phase du projet MaRS, ce qui s’ajoute aux quelque 300 millions $ que la province a déjà alloués au projet en rachetant notamment les parts d’un investisseur privé.

L’édifice au centre-ville de Toronto, qualifié de «quartier de la découverte», accueille des experts en recherche. Le signe MaRS signifie «Medical and Related Sciences».

Le prêt additionnel est recommandé par deux experts, nommés par le gouvernement pour évaluer toutes les options possibles. Il ne serait pas rentable, selon eux de vendre la tour qui constitue la deuxième phase du projet MaRS. «Avec seulement 30% des espaces loués, il serait difficile de trouver un acheteur et d’obtenir un bon prix», explique Micheal Nobrega.

L’expert ajoute que l’organisme sans but lucratif ne peut pas négocier avec de possibles locataires parce qu’il n’est pas propriétaire de son édifice. Il pourra cependant le devenir avec une marge de crédit de 86 millions $ de la province.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

De son côté, le président du conseil d’administration de MaRS, Gord Nixon, estime que c’est une question de temps avant que les espaces ne soient loués. Selon lui, la demande dépasse la capacité de la tour d’une douzaine d’étages.

Le député conservateur Randy Hillier émet cependant des réserves. Il souligne que ce sont des organisations publiques ou parapubliques, comme des hôpitaux et des universités, qui ont montré un intérêt pour emménager dans l’édifice, et non des firmes privées comme on le souhaitait au début. «Qui ira occuper ces locaux pour que le prêt du gouvernement puisse être remboursé?»

De son côté, la députée néo-démocrate Catherine Fife ajoute que le gouvernement libéral n’a toujours pas répondu aux questions sur le plan d’affaire pour l’investissement initial dans ce projet.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur