2,5 M$ aux syndicats d’enseignants: la province demande des reçus

Partagez
Tweetez
Envoyez

Après une avalanche de critiques, la première ministre Kathleen Wynne a annoncé mercredi que son gouvernement exigera de voir des reçus avant de verser 2,5 millions $ à trois syndicats d’enseignants pour les aider à couvrir leurs dépenses effectuées lors des dernières négociations contractuelles.

L’Association des enseignants franco-ontariens (AEFO) devait toucher 500 000 $, comparativement à 1 million $ chacun pour la Fédération des enseignants de l’élémentaire catholique et pour la Fédération des enseignants des écoles secondaires.

Le syndicat des écoles élémentaires publiques anglaises n’a toujours pas conclu d’entente avec la province. Mme Wynne menace d’amputer le salaire des syndiqués s’ils poursuivent leur grève du zèle après le 1er novembre.

La ministre de l’Éducation, Liz Sandals, avait dit la semaine dernière que la province n’avait pas besoin de reçus, parce qu’elle savait «combien coûtent des chambres d’hôtel et 100 pizzas».

Mme Wynne a, toutefois, surpris la législature mercredi matin en disant que les 2,5 millions $ en question n’ont pas encore été versés et que les trois syndicats devraient justifier leurs dépenses.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il reste à voir si les dirigeants syndicaux ont toujours ces reçus.

Pour sa part, l’opposition officielle dit que la version des faits des libéraux n’arrête pas de changer. Les Conservateurs demandent à la vérificatrice générale de la province d’enquêter.

La première ministre assure, elle, que l’argent promis aux syndicats ne sera pas détourné des programmes pour les élèves. Plus tôt cette semaine, la ministre de l’Éducation avait décrit ces paiements comme faisant partie du «coût de faire des affaires», ses critiques rétorquant que c’est notamment pour couvrir ces coûts des négociations que les syndicats retiennent de l’argent sur la paie de leurs membres.

Le quotidien The Globe and Mail rapportait cette semaine que les syndicats d’enseignants ont dépensé plus de 6.5 millions $ au cours des trois dernières campagnes électorales provinciales, essentiellement en publicité contre le Parti progressiste-conservateur, et ont donné près de 800 000 $ au Parti libéral.

SEFPO

Par ailleurs, le gouvernement de l’Ontario et le Syndicat des employés de la fonction publique (SEFPO) ont ratifié le 30 octobre une nouvelle convention collective de trois ans.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En 2016, un montant forfaitaire de 1,4 % sera versé, mais il ne fait pas partie du salaire de base des employés, et en 2017, les salaires seront augmentés de 1,4 %.

Pour respecter le cadre budgétaire déjà annoncé, les deux mesures seraient compensées par des changements apportés aux avantages sociaux et autres droits des employés sur les trois années de la convention collective, y compris un plafonnement des indemnités de départ.

Le gouvernement demeure à la table de négociation avec l’unité de négociation du groupe des services correctionnels sur des questions particulières à ce groupe.
 
Le SEFPO représente environ 35 500 employés de la fonction publique de l’Ontario à divers postes comprenant le soutien administratif, la police, les agents correctionnels, les travailleurs sociaux et les agents des systèmes TI.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur