Un virus géant capable de vivre hors d’un être vivant

Une quatrième branche à l’arbre de la vie?

L'arbre de la vie s'enrichirait d'une quatrième branche: un chaînon manquant entre la bactérie autonome et le virus parasite.

L'arbre de la vie s'enrichirait d'une quatrième branche: un chaînon manquant entre la bactérie autonome et le virus parasite.


17 avril 2017 à 23h49

Est-ce un virus, est-ce une bactérie, ou est-ce quelque chose de totalement inédit? Un débat qui passionne les biologistes du microscopique depuis 15 ans pourrait avoir trouvé son «chaînon manquant»… ou bien pourrait avoir encore plus complexifié le problème.

C’est en 2003 que la découverte d’un virus jusque-là inconnu lançait ce débat: le «mimivirus» se démarquait de ses congénères par sa taille anormalement grande pour un virus, et par un nombre plus élevé de gènes que ce qui est normalement nécessaire à un virus.

Au point où certains chercheurs ont émis l’hypothèse qu’il serait capable de vivre de façon autonome, hors d’un être vivant.

Ce qui, si c’était le cas, n’en ferait plus un virus, mais quelque chose d’autre. Une des différences fondamentales entre bactérie et virus est que la bactérie est un être vivant autonome, mais pas le virus. Pour survivre, le virus doit s’inviter dans un autre être vivant.

Mimivirus pourrait-il être une bactérie plus petite que la normale, plutôt qu’une forme de vie intermédiaire entre le virus et la bactérie? C’est entre ces deux positions extrêmes que le débat se promène depuis 15 ans.

Une nouvelle étude parue le 6 avril dans Science ne règle pas la dispute — elle ne fait que l’alimenter.

L’arbre de la vie

Si cette dispute en passionne plus d’un, ce n’est pas pour des questions de santé publique — Mimivirus n’est associé à aucune maladie infectieuse inquiétante — mais en raison de la perspective très large qu’elle ouvre sur l’évolution de la vie.

D’une part, si Mimivirus, de même que les autres «virus géants» découverts depuis, sont bel et bien «quelque chose d’autre», ça ouvre la porte à l’existence d’un «quatrième domaine du vivant», soit l’ajout d’une quatrième branche à l’arbre qui, depuis au moins 3 milliards d’années, regroupe toutes les espèces vivant sur Terre.

D’autre part, même si cet arbre représente le vivant et qu’un virus n’est pas un être vivant à proprement parler, on n’en hésite pas moins sur la place du virus dans cet ensemble: les lointains ancêtres des virus étaient-ils, eux, des êtres vivants «autonomes » qui se sont retrouvés dépendants des autres? Ou ont-ils toujours été des «parasites» qui ramassent du matériel génétique à gauche et à droite?

L’étude du 6 avril paraît faire pencher la balance dans cette dernière direction.

«Chaînon manquant»

Cette étude consiste en une analyse du génome du plus récent des «virus géants». Celui-ci, appelé Klosneuvirus, a été découvert «par accident» dans l’analyse d’échantillons d’une usine d’épuration des eaux en Autriche. Il ressort non seulement qu’il n’y avait pas que Klosneuvirus dans ces échantillons, mais trois autres cousins — Catovirus, Hokovirus, Indivirus.

La comparaison des gènes de ce petit univers, outre qu’elle révèle une capacité à produire des protéines — ce qui normalement serait réservé aux bactéries — montre suffisamment de différences et de parentés avec les gènes des autres «virus géants», pour qu’on puisse commencer à construire un arbre généalogique: les chercheurs y voient des gènes «empruntés» un à un à d’autres êtres vivants, sur une période qui, selon eux, s’étalerait sur des centaines de millions d’années.

Autrement dit, parenté entre ces virus géants sur une période de temps suffisamment longue, allègue dans Nature la coauteure Tanja Woyke, pour faire plaisir à ceux qui veulent croire qu’ils ont mis le doigt sur un «chaînon manquant» entre la bactérie et le virus.

Mais pas suffisamment pour trancher la question de façon définitive, défend le microbiologiste français Didier Raoult, un des découvreurs du Mimivirus. «Nous sommes en train de découvrir une partie du monde qui avait été complètement ignorée et il faut être patient.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

La marijuana n’aurait jamais dû être illégale

marijuana-prison
Dans ses récentes communications, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a confirmé vouloir «légaliser, réglementer et restreindre» l’accès à la marijuana d’ici l’été 2018....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h30

Le «porte-parole de la Terre» à la TSF

Yann Arthus-Bertrand a visité le ravin de la TSF, un projet du club de l'environnement animé par Josette Bouchard.
Cette année, la célébration de la Semaine de la Terre a revêtu un éclat particulier et demeurera un événement dans la mémoire collective de...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h28

Niagara Falls: l’école NDJ célèbre son 25e

Marquis Charrette, directeur de l’école Notre-Dame-de-la-Jeunesse, Roxanne Rees, présidente du conseil d’école, Anik Gagnon, surintendante de l’éducation, Melinda Chartrand, présidente du Conseil, Jean Chartrand, directeur fondateur de l’école, Kim Craitor et Victor Pietrangelo, conseillers municipaux à  Niagara Falls, Père William Derousie, curé de la Paroisse Saint-Antoine.
Plusieurs membres de la communauté scolaire de l’école élémentaire catholique Notre-Dame-de-la-Jeunesse à Niagara Falls se sont rassemblés ce vendredi 21 avril pour célébrer son...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h27

PanTech 2017 : nos jeunes au camp techno de Microsoft

Des jeunes dans leur élément.
Une centaine d’élèves de 6e année provenant des écoles élémentaires des Quatre-Rivières (Orangeville), Horizon-Jeunesse (Mississauga), Carrefour des jeunes (Brampton) et Félix-Leclerc (Toronto) ont participé...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h27

Une guerre nucléaire toujours possible?

Explosion nucléaire (Photo: The Official CTBTO Photostream - Flickr)
En lice pour le titre le plus déprimant de l’année: des experts contemplent la possibilité d’une guerre nucléaire. En décembre dernier, lors d’un colloque à Santa...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h26

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur