Un labo sur la culture populaire québécoise

Ce que regardaient, écoutaient et lisaient les Québécois dans les médias de masse fascinent les chercheurs du LaboPop de l'UQÀM.

Ce que regardaient, écoutaient et lisaient les Québécois dans les médias de masse fascinent les chercheurs du LaboPop de l'UQÀM.


7 août 2017 à 13h48

Dans un récent article, intitulé Poutine Dynamics, Nicolas Fabien-Ouellet, jeune chercheur à l’Université du Vermont, s’intéresse à la mobilité sociale de ce mets québécois sans prétention. Plusieurs éléments y sont abordés, dont son «appropriation culturelle» par le reste du Canada.

Sa position avait tant fait réagir le mois dernier – l’appropriation culturelle étant un des déclencheurs de colère chez les SJW, militants pour la «justice sociale» – qu’il avait jugé nécessaire de l’expliquer plus amplement.

N’en déplaise aux détracteurs de l’étudiant-chercheur, ce plat pourrait bien trouver éventuellement sa place au sein du nouveau Laboratoire de recherche sur la culture de grande consommation et la culture médiatique au Québec.

«Ce n’est pas interdit que l’on s’intéresse un jour à la gastronomie québécoise, avec toutes les émissions de cuisine que l’on retrouve à la télévision en ce moment. C’est un champ un peu pointu, mais on pourrait y venir», confirme en effet Pierre Barrette de l’École des médias de l’UQAM, cofondateur du LaboPop.

Cut the Cheese_TO_Smoked Chicken Poutine.jpgVaste base de données

Concrètement, ce laboratoire est en fait une vaste base de données sur la culture et les préoccupations des Québécois de 1920 à nos jours, consultable par les chercheurs qui en font leur champ d’études. Des données que l’on retrouve en chansons, émissions de radio ou de télé ou encore dans les romans de culture populaire.

«Le terme ‘culture populaire’ renvoie à une classe sociale et est un peu daté. Je lui préfère la ‘culture de grande consommation’, car elle est destinée à l’ensemble de la population», nuance le chercheur.

Une culture médiatique donc: rapportée par la télévision, la radio ou encore le cinéma — et même l’internet, aurait-on envie d’ajouter — et que le chercheur oppose à la culture lettrée, plus pointue. Ces données souligneront, croit-il, les grandes tendances ayant façonné le Québec d’aujourd’hui.

Numériser le patrimoine

Ce nouveau laboratoire se dotera dans un futur prochain d’une infrastructure de numérisation des documents audiovisuels.

«Le laboratoire servira aussi à encoder le patrimoine populaire. Ainsi, on y trouvera des recherches existantes, mais également celles qui dormaient sur de vieux CD», précise le coordonnateur du LaboPop, Olivier Lapointe.

Pour l’instant, le LaboPop possède une infrastructure de recherche qui renferme déjà 26 000 enregistrements de la grille horaire radio des années 1940 (en provenance de CKAC et de Radio-Canada, notamment), des centaines de pages de couverture d’Échos Vedettes, des partitions éditées dans les années 1930 à Montréal, etc. Et elle ne cesse d’augmenter avec les nouvelles collaborations.

«Nos outils peuvent faire de la transcription automatique et encodent les données dans un format d’archivage plus universel, ce qui facilite encore les collaborations et les partages», souligne M. Lapointe.

Si le stockage de ces données aidera les chercheurs à analyser certains pans plus médiatisés de la culture québécoise, il encouragera aussi le regard anthropologique, politique et sociologique sur des mouvements culturels populaires — que les scientifiques anglophones nomment les «Cultural Studies».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Mi’kmaq et Acadiens: des amis de longue date

Grand-Pré est le lieu où se sont installés les premiers colons français et où s’est développée une union entre les Acadiens et les Mi’kmaq. Aujourd’hui, le site du festival annuel (en Nouvelle-Écosse sur la baie de Fundy) est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
15 août: Fête nationale des Acadiens
En lire plus...

15 août 2017 à 15h48

Recensement: des erreurs à rectifier

ffdrapeaux
Le français en perte de vitesse au Canada: fausse nouvelle! Statistique Canada a promis de rectifier des erreurs dans son recensement 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h30

Un deuxième album très attendu pour Patricia Cano

La chanteuse et comédienne Patricia Cano, née à Sudbury de parents péruviens.
Madre Amiga Hermana: ode à la féminité
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Regent Park et Moss Park: ça va la santé?

Sondage sur les services de santé en français dans l'Est du centre-ville.
Sondage sur les besoins
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Marchand Dessalines, haut lieu de l’indépendance d’Haïti

Rudolf Dérose devant le fort Décidé.
Une cité fortifiée derrière la vallée de l’Artibonite.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h28

Petite faute deviendra grande

Agatha Christie est l'auteure la plus populaire après la Bible et Shakespeare, avec deux milliards de livres vendus.
Les traductions de Google donnent souvent du charabia.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h27

Les conseils scolaires tâcheront de mieux gérer leurs autobus

autobus-scolaire
La rentrée scolaire avait été chaotique au TDSB et au TCDSB en septembre 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h26

Ralentir le Parkinson en luttant contre le diabète

L’exénatide agit sur le foie... et le cerveau. (Photo: Kitsuney — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2hOGecQ)
Le Parkinson diminue la dopamine, ce qui fragilise les cellules nerveuses.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h25

L’ivoire de mammouth aussi peu recommandable que l’ivoire d’éléphant

Sculpture en ivoire exposée aux Nation-Unies. (Photo: Anthony Keys — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2vYbUlP)
Ls squelettes de mammouths se trouvent en majorité dans le permafrost de la Sibérie.
En lire plus...

Protéger Mars… de la Terre

Tersicoccus phoenicis, la bactérie découverte dans une salle blanche d'assemblage de la NASA en Floride et à Kourou en Amérique du Sud. (Photo: NASA)
Invasion terrestre plus probable qu'extra-terrestre
En lire plus...

14 août 2017 à 14h22

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur