Roman machiavélique et biographie lumineuse

Christine Lamer, Le clan Bouquet, roman, Montréal, Recto/Verso éditeur, 2017, 352 pages, 29,95 $.
Jean-Louis Grosmaire, L’homme de la Lumière – Sébastien Racle (1652-1724), biographie, Québec, Éditions GID, 2016, 240 pages, 24,95 $.

Christine Lamer, Le clan Bouquet, roman, Montréal, Recto/Verso éditeur, 2017, 352 pages, 29,95 $. Jean-Louis Grosmaire, L’homme de la Lumière – Sébastien Racle (1652-1724), biographie, Québec, Éditions GID, 2016, 240 pages, 24,95 $.


8 mai 2017 à 10h30

Christine Lamer est surtout connue pour ses rôles à la télévision (Bobinette, Marisol) et au théâtre (Feu la mère de madame, Bousilles et les justes, Dix petits nègres, Les Sorcières de Salem). Elle est aussi l’auteure du roman Le clan Bouquet, une saga familiale où règnent la fourberie machiavélique, la violence insidieuse, l’intimidation outrageuse et inhumaine.

Christine Lamer
Christine Lamer

L’action du roman se déroule en Normandie, dans le département du Calvados, près de Caen, où se dressent la cidrerie et le château La Pommeraie. On y célèbre les 100 ans de la châtelaine, Rose-Aimée Truchon, veuve de Rodolphe Bouquet et mère de treize garçons et une fille, tous «drapés dans leur indifférence, leur pédanterie et leur solennelle froideur».

Un quinzième enfant entre en scène lors des célébrations de la centenaire. Fille illégitime née d’une liaison de Rodolphe Bouquet avec une cuisinière, Simone Carton est le portrait tout craché de son père: ses yeux, sa bouche, sa chevelure noire, sa détermination et son intelligence.

Peu après l’arrivée surprise de Simone, une Montréalaise, le directeur général de la cidrerie meurt. Il n’a pas préparé de relève et le clan Bouquet demeure plus divisé que jamais. L’auteure excelle dans l’art de montrer comment le seul ciment de cette fratrie se compose de «convoitises, jalousies, reproches et rivalités».

À la surprise générale, la châtelaine centenaire et présidente du conseil d’administration choisit Simone Carton comme directrice générale de La Pommeraie. C’est le bouquet! Il s’ensuit de multiples intrigues que la romancière pimente allègrement de «perfidie en tout genre».

Sans dévoiler le dénouement de ce roman magistralement orchestré (il se lit comme un polar), je vous signale que Simone et quelques belles-sœurs entreprendront une «revanche des jupons intelligents»…

L’homme de la Lumière

Passons de la France à la Nouvelle-France, où Sébastien Racle fut un missionnaire jésuite chez les Abénaquis, une tribu qui menait des raids incessants sur les forts britanniques. Le gouverneur de la Nouvelle-Angleterre mit la tête de Racle à prix et il trouva la mort lors d’une attaque décisive le 23 août 1724. Jean-Louis Grosmaire a raconté la vie de ce martyr jésuite dans L’homme de la Lumière.

Jean-Louis Grosmaire
Jean-Louis Grosmaire

L’auteur décrit comment la grande âme du missionnaire était «voilée sous la fièvre de sa vocation et la vive lumière de sa foi». Partout, Racle chassait le mauvais et le mal sous toutes leurs formes, «de la maladie à la sorcellerie ou la soûlerie». Homme discret et effacé, il s’imposait par son don d’écoute et de conseils pacifiques.

Le récit de Grosmaire est fort bien architecturé. À chaque chapitre, une personne parle du missionnaire ou raconte une facette de sa vie. Cela va d’un conteur-poète au messager du gouverneur en passant par un Métis, un chef abénaquis ou un écrivain public. Même le vent parle.

Le récit est fort bien documenté et le style demeure finement ciselé. Voici comment l’auteur décrit «la rivière Chaudière, que les Indiens nomment Kikonteku, la rivière des champs. Cela commence par l’embouchure dans le Saint-Laurent, puis par le Sault où les flots éclatent en gerbes blanches et retombent en vrombissements aux pluies d’automne et aux fougueuses fontes printanières.»

Missionnaire jésuite et évangélisateur pendant 34 ans, Sébastien Racle était Français et Comtois de naissance; il devint un fier Abénaquis. L’évêque de Boston fit ériger un modeste monument à la mémoire de Racle, le 23 août 1833, à Old Point (Maine).

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Une interprétation très libre du Petit Prince

Jonathan Séguin (le Petit Prince) et Sandra Uhlrich (le renard).
Une centaine d’élèves de l’école secondaire catholique Saint Frère-André, à Toronto, ont offert une adaptation libre et contemporaine des textes du roman Le Petit Prince...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h17

Une nouvelle appli de Parcs Canada pour découvrir le pays

application parcs canada
À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, Parcs Canada lance une toute nouvelle application mobile pour permettre aux voyageurs de préparer leur voyage...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Un diplôme honorifique du Collège Boréal à Dada Gasirabo

Dada Gasirabo
Le Collège Boréal conférera un diplôme honorifique en Affaires et services communautaires à la directrice générale d’Oasis Centre des femmes à Toronto, Mme Dada...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Remaniements aux directions des écoles de Viamonde

Des cadres du Conseil scolaire Viamonde avec (à l'avant au centre, costume bleu) Martin Bertrand, le directeur de l'Éducation.
Plusieurs directions et directions adjointes d’écoles du Conseil scolaire Viamonde relèveront de nouveaux défis lors de la prochaine l’année scolaire. L’ouverture des nouvelles écoles...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h15

Beau Dommage et Stéphane Venne au Panthéon

Beau Dommage
Le groupe Beau Dommage et l’auteur-compositeur Stéphane Venne font partie des artistes qui seront intronisés cette année au Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens. Ils seront...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h14

Quand un mot innu devient une phrase en français

Anne-Marie Proulx
La jeune artiste Anne-Marie Proulx a parcouru une grande partie du Grand Nord québécois, dans le territoire du Nitassinan où vivent les Innus, intéressée d’abord...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h13

Visite de parlementaires marocains

La délégation de parlementaires marocains devant l'Assemblée législative de l'Ontario.
Une demi-douzaine de parlementaires marocains étaient de passage à Montréal et Toronto la semaine dernière, pour discuter d’échanges économiques et culturels avec nos gouvernements...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h12

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur