Élever des crevettes… dans une ancienne porcherie

Crevettes de grande taille prêtes à être récoltées.

Crevettes de grande taille prêtes à être récoltées.


21 mars 2017 à 0h16

Il n’existe pas de manuel d’élevage de la crevette en Ontario. Ni de pratiques exemplaires, ni de spécialistes à consulter. Pourtant, cela n’a pas dissuadé la famille Cocchio de se lancer dans l’élevage de ces délicats crustacés dans une ancienne porcherie.

Il y a une dizaine d’années, lors de l’effondrement du marché du porc, Paul et Tracy Cocchio se sont retrouvés avec trois granges vides, relativement neuves, dans leur ferme de Campbellford (entre Peterborough et Belleville).

En faisant des recherches sur Internet sur la vocation qu’ils pouvaient donner aux granges, ils sont tombés sur l’élevage de la crevette. Cette découverte a piqué leur curiosité au point de rendre visite à quelques éleveurs de crevettes aux États-Unis. De plus, Paul a assisté à un atelier sur l’élevage de truites donné par le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario (MAAARO).

Marché inexploité

Lorsqu’ils ont comparé leurs options, Paul et Tracy ont tenu compte des débouchés qu’offrait le marché inexploité de la crevette élevée en Ontario.

«La crevette occupe la première place du marché d’importation de fruits de mer en Amérique du Nord, et nous savions que presque tous les restaurants situés entre Toronto et Ottawa mettaient des crevettes au menu», explique Brad Cocchio, qui dirige les activités en compagnie de Jordan, sa femme, et de ses parents, Paul et Tracy.

Il n’en fallait pas plus pour que ces pionniers démarrent la première exploitation de crevettes de la province, First Ontario Shrimp, qui porte bien son nom. Mais la création de leur nouvelle entreprise, qui leur a permis de remporter le Prix du premier ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire en 2016, ne s’est pas passée comme ils l’avaient prévu.

Des permis pour tout

«La courbe d’apprentissage nous a grandement surpris», déclare Brad. «Nous pensions qu’il serait facile d’élever des crevettes, mais nous avons fait des essais et des erreurs.»

Ce n’est que cinq ans après avoir commencé à couler du ciment dans leur ferme porcine qu’ils ont pris livraison de leurs premiers «bébés» crevettes (appelés postlarves) de la Floride.

«Nous avons dû obtenir des permis pour tout, tant pour importer des aliments et des postlarves que pour ajouter les crevettes à la liste des espèces pouvant être élevées en Ontario», indique Brad.

Sensibles à l’eau

Ils en apprennent beaucoup sur l’élevage de crevettes et, ce qui n’est pas étonnant, principalement sur l’eau dans laquelle elles sont élevées. «Elles sont très petites quand nous les recevons, et très sensibles à l’eau qui est trop froide ou qui varie rapidement de température. Lorsque nous aurons appris à gérer la qualité de l’eau, nous pourrons accroître les taux de survie.»

Les crevettes sont élevées dans l’eau salée pendant quatre mois environ: de leur état de postlarve de la taille d’un cil jusqu’à leur état de crevette fraîche adulte de 20 grammes prête pour la vente. Des bactéries naturelles prolifèrent dans l’eau et consomment les aliments excédentaires ainsi que les résidus de crevettes, créant ainsi un système fermé, sans rejet.

Tout est vendu

Il s’est avéré que la commercialisation est l’aspect le plus facile de leur nouvelle entreprise. Les Cocchio vendent pratiquement toute leur production actuelle à deux grands acheteurs: un chef de Toronto et un autre d’Ottawa, tous deux propriétaires de restaurants et de comptoirs de poissons frais. «Je dois refuser des clients», confie Brad.

Après environ deux ans en affaires, les Cocchio réalisent d’excellents gains de productivité. Leur récolte est passée de 15 à 150 livres de crevettes par bassin.

Ils cherchent maintenant à accroître les taux de survie des crevettes. C’est pourquoi, bien qu’ils aient des projets d’expansion (deux de leurs porcheries sont toujours vides), ils ne sont pas pressés de les réaliser. En effet, ils souhaitent consacrer du temps à l’apprentissage de l’élevage de crevettes fraîches en Ontario afin d’approvisionner un marché facile d’accès.

Table de récolte des crevettes chez First Ontario Shrimp.
Table de récolte des crevettes chez First Ontario Shrimp.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur