«Wherever qu’on va, on va y arriver»

Pierre-André Doucet, Sorta comme si on était déjà là, récits, Sudbury, Éditions Prise de parole, 2012, 165 pages, 17,95 $.

Pierre-André Doucet a publié un premier ouvrage intitulé Sorta comme si on était déjà là. «Sorta» vient de l’anglais «sort of», le titre est un exemple du chiac, dialecte franco-anglo-acadien parlé dans la région du sud-est du Nouveau-Brunswick. Ce recueil de «récits et d’errances» est principalement écrit en français standard, avec parfois des rares accents de chiac.

Je vous donne tout de go quelques exemples de chiac: «C’est fine, reste à Moncton comme tu veux / juste call-moi met que tu seye là, ok?» Pour décrire une averse, l’auteur écrit «y verse, y pour, et j’le prends. i take it in. je me laisse soaker.» Autre exemple: «Whatever que tu veux, buddy.»

Le style de Pierre-André Doucet, musicien de profession, est assez poétique. Un personnage prénommé Thomas se retrouve seul avec le coucher du soleil, au lieu d’un mec.

L’auteur écrit que les couleurs du coucher de soleil interpellent Thomas: «rose bleu mauve viens magenta orange feu rouge brûlé viens nuages pourpres bleus gris». Façon originale de décrire le plaisir solitaire.

Le contenu homosexuel de ce recueil est assez présent. Un jeune homme attend la visite de son frère et s’empresse de cacher les condoms, lubrifiants, affiches de rugbymen, magazines et photos compromettantes. Un autre baise avec un gars «qui lui avait fait un nombre honteux de propositions».

L’errance est aussi très présente dans cet ouvrage. Un personnage maghrébin «oscille entre sable et eau… entre Allah et l’alouette».

Sorta comme si on était déjà là va dans tous les sens; on passe de la plage Parlee (N.-B.) au soleil afghan, puis à Soweto et Beyrouth. Pierre-André Doucet a d’ailleurs été finaliste aux Jeux de la Francophonie, tenus à Beyrouth en 2009, pour Deux préludes, opus posthume (qui est repris dans le recueil).

La thématique du recueil peut se résumer de diverses façons. Sans savoir qui on est et à quel groupe on appartient, mais n’ignorant pas «que la vie demeure imparfaite et instable», il est possible de croire que «wherever qu’on va, on va y arriver».

Une autre façon de cerner la thématique consiste à dire que «tu te trouves dans un alliage de schizophrénie de précarité sociale et de fatigue cumulée et l’air stagne et étouffe et les sorties ne sont pas clairement indiquées». Il nous faut souvent lire entre les lignes.

En résumé, Sorta comme si on était déjà là cherche à comprendre un monde devenu bordélique à notre insu.

Pour y arriver, mieux vaut marcher avec une main qui se creuse dans la nôtre, comme une ancre dans le présent.

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

De la danse contemporaine qui a des allures de fête communautaire

Ce qui fait la force de l’événement Dusk Dances, qui revient dans le grand parc Withrow, dans l’est de Toronto, avec quatre courtes chorégraphies et une pièce plus longue, du lundi 1er au dimanche 7 août, c’est que «la communauté l’a adopté». C’est ce qu’indique à L’Express la fondatrice et directrice du festival, Sylvie Bouchard, […]


26 juillet 2016 à 9h24

L’été est festif à Montréal

Une envie de se divertir pour une journée ou deux ? Montréal vous tend les bras avec une programmation, comme chaque année, des plus réjouissantes. Des festivals à gogo Festival juste pour rire : Venez rire et assister aux derniers spectacles des comiques les plus en vue ou émergeant. Une bonne occasion de tester votre […]


26 juillet 2016 à 9h23

Stef Paquette au Jardin botanique de Toronto

Le jeudi 11 août à 19h, la tournée estivale du chansonnier franco-ontarien Stef Paquette le mènera au Jardin botanique de Toronto dans le parc Edwards Gardens. Pendant dix jeudis, cet été, le Jardin propose des concerts gratuits, à l’extérieur près de la grange historique, quand il fait beau, ou à l’intérieur en cas de pluie. […]


21 juillet 2016 à 12h20

Hillary Clinton a des ancêtres canadiens-francais

Perche-Québec
26 juillet 2016 à 3h26

Michael Ford élu au Conseil municipal

Radio-Canada
26 juillet 2016 à 1h24

Curiosités albertaines

L’Alberta est bien connue pour ses sables bitumineux de l’Athabasca, au nord-est de la province, et par l’incendie catastrophique qui a ravagé cette région. Mais les richesses naturelles qu’offrent les Rocheuses albertaines attirent toujours de nombreux touristes, par leurs parcs, chutes d’eau, lacs, sources thermales et autres paysages, promenades et curiosités naturelles. Les Badlands Il […]


26 juillet 2016 à 9h16

Aruba et son microclimat

Un nombre croissant de voyageurs veut aller ailleurs que dans le trio très abordable formé de Cuba, de la République dominicaine et du Mexique. Aller ailleurs dans les Caraïbes, ça veut dire payer plus cher. Outre l’attrait de la nouveauté, il faut avoir de bonnes raisons de payer plus. L’île d’Aruba, à 25 km au […]


26 juillet 2016 à 9h15

Au lieu de chercher des Pokémons, cherchez des parcs!

Tout le monde le sait, mais pas tout le monde le fait: passer du temps dans un milieu naturel a des effets positifs sur la santé mentale et physique. Cet été, les Parcs Ontario mettent donc la population au défi de passer plus de temps en nature et de développer de nouvelles habitudes de santé. […]


26 juillet 2016 à 9h14

Une stratégie pour la culture

Le gouvernement libéral de l’Ontario vient de lancer sa toute première Stratégie pour la culture, qui veut encourager la participation du public dans les arts et la culture, en maximiser les répercussions économiques et aider les Ontariens à «raconter leurs histoires». Eleanor McMahon, la nouvelle ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport, en […]


26 juillet 2016 à 9h14

Mémoire retrouvée: le juge aurait dû déterminer lui-même la crédibilité des adversaires

Dans la cause Agnès Whitfield c. Bryan Whitfield, le juge John R. McIsaac, de la Cour supérieure de justice de l’Ontario, a abdiqué son rôle de juge des faits lorsqu’il a utilisé la preuve d’une psychologue pour résoudre le litige découlant de la version différente des deux parties. C’est ce qu’a indiqué la Cour d’appel […]


26 juillet 2016 à 9h13

Les doigts et leur étymologie

Il m’est déjà arrivé de parler des doigts de la main dans ces pages mais c’était alors pour recenser les nombreuses expressions qui contiennent le nom d’un d’entre eux ou le mot «doigt» lui-même. Manger sur le pouce, mettre à l’index, faire un doigt d’honneur, avoir le pouce vert… Il existe un nombre impressionnant d’expressions […]


26 juillet 2016 à 9h12
See all articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur