Une ado en hibernation: que restera-t-il de son corps?

cryonics-institute

25 novembre 2016 à 10h30

À l’heure qu’il est, il y a quelque part aux États-Unis une adolescente britannique de 14 ans qui, immédiatement après son décès, a été congelée dans l’espoir que la médecine, un jour, puisse la ressusciter.

Il y a quelques dizaines d’années que la cryonie (qu’on devrait cesser de confondre avec la cryogénie, qui est l’étude très sérieuse des basses températures) n’est plus de la science-fiction: on peut préserver un corps aussi longtemps qu’il y a quelqu’un pour alimenter l’appareil en azote liquide et veiller à ce que la température demeure à moins 196 degrés.

Le problème réside dans le fait qu’une fois l’opération terminée, le corps a été vidé de son sang et remplacé par un mélange d’antigel et autres produits de conservation: un peu comme les personnages de l’exposition scientifique Body Worlds. On voit donc mal comment il pourrait être ramené à la vie.

Depuis les années 1960, l’argument des médecins et des biologistes reste le même: le froid intense brise les cellules vivantes, et même l’hypothèse de nanotechnologies futuristes capables de faire des réparations à l’échelle microscopique, laisse sceptique.

On pourrait en théorie avoir une copie du corps original, mais serait-ce la même personne? D’autant qu’on ne sait pas grand-chose sur ce qui, dans notre cerveau, définit la personnalité… et nos souvenirs.

À travers le monde, trois institutions, entièrement financées par des fonds privés — et par les familles des défunts — offrent un tel service «après décèss: deux aux États-Unis et une en Russie. Une quatrième serait en cours de construction en Australie.

Détail: il faut que la personne soit déclarée morte par les médecins, puisqu’aucun de ces pays n’accepterait que soit congelée une personne vivante. Le journal The Guardian estimait récemment à 350 le nombre de corps qui sont ainsi préservés.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La réalité augmentée au service du marketing

Une sculpture virtuelle, The Merging, qui a été présentée à la Nuit blanche de Toronto en 2016.
SEED offrre aux consommateurs des expériences numériques sensorielles pour les fidéliser à certaines marques.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

Écotourisme de montagne en harmonie avec la vie paysanne

Haïti, terre paysanne.
Vallue, en Haïti, est reconnue pour sa réputation hospitalière et son tourisme de montagne.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

L’Écosse, terre de héros et de légendes

Doune Castle.
Entrer dans les Highlands écossais, c’est pénétrer dans un univers minéral mystérieux.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h21

Destinations préférées cet été

Avec ses racines grecques et latines, la Provence attire les Québécois.
Le palmarès est basé sur les ventes de guides Ulysse.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h20

L’eau de Flint, Michigan: des accusations d’homicide

Des hauts fonctionnaires savaient depuis des mois que l'eau du robinet était contaminée. (Photo: philografy - Flickr - Creative commons - http://bit.ly/2sHuFIP)
Le directeur de la santé publique du Michigan et quatre de ses officiers viennent d’être accusés.
En lire plus...

Nos foyers et nos droits

ajefo
C’est sous le thème Canada 150 : Nos foyers et nos droits que s’est déroulé, les 23 et 24 juin, le 38e congrès de...
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h18

Quelles mesures, au juste, pour la petite enfance en français?

enfants garderie
Quand un parent ne peut plus attendre pour une place en français pour son enfant, il passe à l'anglais... et continue en anglais.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h17

Bravo aux finissants 2017!

finissants
Nos ados entrent dans une autre étape de la vie.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h16

Des jeunes énergiques à Niagara Falls

Des participants de l'école Saint-Antoine de Niagara Falls au Grand Défi Pierre Lavoie.
Des élèves de l’école Saint-Antoine ont campé au Stade olympique de Montréal.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h14

Le lien le plus fort entre le Canada et la France

Au vernissage de l'exposition Vimy à l'AFT: Jeremy Diamond, directeur de la Fondation Vimy, la députée provinciale de Thornhill, Gila Martow, le chef de police Mark Saunders, la photographe Racheal McCaig, le directeur de l'AFT Thierry Lasserre et le consul de France Marc Trouyet.
Le centenaire de Vimy à la galerie de l'Alliance française de Toronto.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h13

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur