Un tour du chapeau pour le Théâtre Étienne-Brûlé

Jeune femme cherche homme désespérément: une seule représentation grand public le 28 avril

Le Théâtre Étienne-Brûlé monte la comédie «Jeune femme cherche homme désespérément»: deux filles et cinq gars sur scène. (Photo: Estreya Cohen)

Le Théâtre Étienne-Brûlé monte la comédie «Jeune femme cherche homme désespérément»: deux filles et cinq gars sur scène. (Photo: Estreya Cohen)


18 avril 2017 à 0h05

Pour sa 26e production en 22 ans, le Théâtre Étienne-Brûlé, de l’école secondaire franco-torontoise du même nom, monte ce mois-ci la comédie québécoise Jeune femme cherche homme désespérément, qu’il présentera surtout devant des groupes scolaires (2500 élèves ont déjà acheté leurs billets) et un soir, celui du vendredi 28 avril, devant le grand public.

Cette troupe de sept comédiens «futurs professionnels» est réunie par le prof de théâtre des 11e et 12e, Luc Bernier, son fondateur et metteur en scène sans interruption depuis ces 22 ans. «Dans le passé», explique-t-il, «je choisissais la pièce avant la rentrée de septembre et je la montais avec la classe que j’avais. Depuis quelques années, j’attends de voir combien de gars et de filles suivent mon cours avant de choisir une pièce adaptée au groupe.»

On verra donc deux filles et cinq gars sur scène dans Jeune femme cherche homme désespérément, une pièce à neuf personnages.

L'enseignant Luc Bernier, directeur du Théâtre Étienne-Brûlé.
L’enseignant Luc Bernier

La troupe d’Étienne-Brûlé est enrichie par plusieurs étudiants techniciens issus d’autres classes de l’école, et appuyée par trois professionnels: la prof d’arts visuels Julie-Nadia Rancourt, l’entrepreneur en construction Charles Sanders pour les décors, et l’éclairagiste Micheal Brunet.

Le Théâtre français de Toronto a régulièrement recours aux services de Micheal Brunet, et les jeunes d’Étienne-Brûlé ont prévu une sortie au TfT prochainement, «pour le voir dans son élément et apprécier le résultat de son travail», fait valoir Luc Bernier en entrevue à L’Express.

L’une de ses actrices a d’ailleurs aussi déjà profité d’une expérience en régie avec le Théâtre La Tangente lors de la présentation d’AmericanDream.ca à Glendon en 2015.

C’est donc toujours un spectacle de qualité «quasi professionnelle» que présente chaque printemps le Théâtre Étienne-Brûlé. Les écoles françaises et d’immersion du Grand Toronto répondent à l’invitation en nombre croissant, souvent très rapidement. Son budget de 14 000 $ est entièrement financé par la vente des billets.

C’est la troisième fois que Luc Bernier choisit cette pièce de Carole Tremblay, l’histoire d’une femme à la recherche de l’amour qui reçoit les hommes qui ont répondu à sa petite annonce dans le journal. Évolution des médias oblige, c’est maintenant à ses annonces en ligne que réagissent les candidats. «Dans une autre scène», raconte Luc Bernier, «on devait arracher un téléphone du mur: c’est maintenant un portable qu’on jette à l’eau».

«Mais les problématiques soulevées par Jeune femme cherche homme désespérément, elles, n’ont pas changé tant que ça», indique l’enseignant. «Nos jeunes comprennent déjà les quiproquos et les dangers associés aux rencontres en ligne.»

Écrite en 1997, la pièce fête donc son 20e anniversaire en 2017. Elle tourne régulièrement dans les théâtres d’été. Luc Bernier l’a d’ailleurs revue à Dorion l’an dernier.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Brampton l’été: à découvrir

Le Wet’N’Wild Toronto a rouvert ses portes en juin avec de nouveaux jeux d’eau pour petits et grands. (Photos: Sandra Dorélas)
La 4e plus grande ville de l’Ontario!
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h04

Aylmer: l’Outaouais aux tendances historiques

Le fameux hôtel British sur la patrimoniale rue Principale du Vieux-Aylmer. (Photo: Maude Poulin)
On entend rarement parler d'Aylmer. C’est pourtant le secteur le plus beau et le plus historique de Gatineau.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h03

Planification des ressources: le logiciel qui pense à tout

erp
Sept raisons d’adopter un ERP pour votre organisation.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h02

Bonnes notes pour les robots à l’école

Nao le robot (Photo: Johannes Wienke — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2sS9ZtF)
Les élèves ont pris plaisir à faire chanter et danser un petit robot.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h01

Calder, forgeron d’art

CALDER, forgeron de géantes libellules, Gallimard/Musée Soulages, 2017, relié, 28x22 cm, 125 illustrations, 208 p.
À l’honneur au musée de Pierre Soulages près de Toulouse.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h00

Après Mossoul, Daech risque de perdre sa «capitale» Raqqa

Le centre de Raqqa avant qu'elle ne devienne la capital du groupe armé État islamique. (Photo:  Bertramz, https://commons.wikimedia.org)
Attaquée par des forces kurdes appuyées par les États-Unis.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 13h30

Vers un gouvernement parallèle au Vénézuéla

Manif contre le régime Maduro à Caracas. (Photo: commons.wikimedia.org)
L'opposition croit que le vote du 30 juillet pour élire une assemblée constituante sera truqué.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 13h09

Le vélo-boulot dégonfle le stress

Un stand de Bixi (Photo: Márcio Cabral de Moura — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2tmGBPW)
Vélo, boulot, dodo serait un mode de vie à adopter pour lutter contre le stress, d’après une récente étude québécoise. Si les chercheurs n’ont...
En lire plus...

17 juillet 2017 à 11h45

Une loi contre la revente excessive des billets de spectacles

Woman giving tickets
Les billets pour la tournée d’adieu du groupe Tragically Hip se sont épuisés en quelques minutes.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 11h38

Un 14 juillet sous le signe du renouveau

Le consul général de France en Ontario et au Manitoba, Marc Trouyet.
Vers une meilleure coordination des organismes français et francophiles de Toronto.
En lire plus...

16 juillet 2017 à 13h58

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur