Un ouvrage d’art exceptionnel: Le pont d’Avignon

Le pont d'Avignon, Dix siècles d'histoire, Éditions Faton, 2016, 16 articles, 74 p., près de 80 illustrations, 9,80 €.

Le pont d'Avignon, Dix siècles d'histoire, Éditions Faton, 2016, 16 articles, 74 p., près de 80 illustrations, 9,80 €.


1 novembre 2016 à 8h41

Qui n’a entendu parler du pont d’Avignon? On le chante dans bien des pays en français: «Sur le pont d’Avignon, on y danse, on y danse…» Par son rythme et ses paroles faciles, cette comptine sert éventuellement à l’apprentissage du français.

Mais en dehors de la popularité de ces vers endiablés, que sait-on vraiment du pont d’Avignon, même si on a eu le plaisir d’y «danser en rond»? Pas grand-chose bien souvent, en dehors du fait qu’il ne mène plus nulle part. Et pourtant son histoire est intéressante et il est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994.

Le pont Saint-Bénézet

Si l’on connaît le pont d’Avignon, on ne peut que s’intéresser à son histoire pour savoir ce qui a bien pu lui arriver pour se trouver ainsi. Et si l’on n’a pas encore vu ce pont célèbre, on ne manquera pas de faire un détour pour aller le découvrir si on en a la possibilité.

Et les éditions Faton nous aident, qui mettent à notre disposition un Dossier d’archéologie consacré au Pont d’Avignon. En 74 pages, toutes illustrées d’une ou plusieurs représentations, de dessins ou de plans, on dispose de «Dix siècles d’histoire» dont les dernières découvertes concernant cette construction architecturale.

«Connu de tous par la comptine, classé à l’UNESCO, le pont d’Avignon est un monument emblématique du patrimoine architectural national et compte parmi les plus visités de France. Pourtant, ses origines, son histoire et ses particularités de construction restaient très mal connues… jusqu’à une vaste et récente enquête scientifique, dont ce hors-série des Dossiers d’archéologie présente la synthèse.»

C’est ainsi que se présente ce numéro qui résume d’abord en quelques lignes l’histoire de l’ouvrage. «Le pont Saint-Bénézet, couramment appelé pont d’Avignon, est un ouvrage dont les premières phases de construction furent initiées dans les dernières décennies du XIIe siècle; il ne reste aujourd’hui que quatre arches visibles. Dans son état originel, vingt-deux arches permettaient de franchir le Rhône pour relier Avignon à la rive droite.»

Intervention divine

Saint-Bénézet fait référence à une légende. Bénezet aurait été un jeune berger qui, dans la montagne où il gardait ses bêtes, aurait entendu une voix qui lui disait: «Bénézet, prends ta houlette et descends jusqu’en Avignon, la capitale du bord de l’eau: tu parleras aux habitants et tu leur diras qu’il faut construire un pont.»

Il descend donc de la montagne un dimanche de fête et il interpelle l’évêque du lieu sur le parvis de la cathédrale: «Seigneur évêque, je suis mandaté par le Tout-Puissant pour construire un pont sur le Rhône.» On se moque de lui et l’évêque lui demande comme preuve de ses dires de charger sur ses épaules une pierre énorme et de la jeter dans le Rhône. Bénezet n’hésite pas, il soulève le bloc de pierre et va le jeter dans le fleuve, aidé, dit-on, par une intervention divine, et même par des anges baignés d’une lumière dorée. Cela se serait passé en 1177.

«La construction du pont Saint-Bénezet est une entreprise colossale qui s’explique au XIIe siècle par un climat de luttes d’influence entre la commune, l’évêque, les comtes. Puis, son contrôle deviendra au XIIIe siècle un enjeu de pouvoir entre le royaume de France, l’Empire et la papauté.»

C’est ainsi que s’ouvre dans la revue la véritable histoire du pont d’Avignon: «Aux origines du pont d’Avignon, une histoire politique». Mais il faut noter l’existence au milieu du pont d’une chapelle dédiée à Saint-Bénézet.

Voie commerciale

Lors de sa construction, c’était le seul pont en pierre enjambant le Rhône entre Lyon et la mer Méditerranée. En conséquence, il attire les voyageurs, les marchands, les trafiquants en tout genre. Les taxes perçues sur les marchandises font à la fois la fortune d’Avignon et celle du roi de France.

Le pont a, en plus de son importance matérielle comme voie pratique pour franchir le Rhône, une importance politique, puisqu’il assure la communication entre le royaume de France et le comtat Venaison qui englobe la ville d’Avignon. Et celle-ci, dont l’histoire est très complexe, deviendra le siège de la papauté de 1309 à 1418. C’est ce qui explique la présence d’édifices témoins de la présence papale en cette ville, dont nous ferons peut-être un jour l’histoire.

L’histoire du pont, que nous dévoile la revue des éditions Faton, est elle aussi fort complexe avec ses destructions causées par la furie du fleuve, ses reconstructions en pierre ou en bois, et son état final, avec l’abandon de la reconstruction trop onéreuse et la consolidation au XIXe siècle des quatre arches existantes, qui attirent toujours un grand nombre de touristes.

«Alors si vous passez par Avignon pour visiter la ville médiévale et le Palais des Papes, n’oubliez pas de faire une balade sur les bords du Rhône pour découvrir le Pont Saint-Bénézet en vous rappelant cette légende et en chantant sa célèbre chanson.» (1000 Merveilles)

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’homme derrière Snopes: bientôt 25 ans de vérification des faits

Légendes urbaines, secrets, canulars, mensonges ou vérité vraie? (Illustration: Aeaechan | Dreamstime.com)
Snopes, l’ancêtre de tous les sites de vérification des faits, n'imaginait pas que ça pouvait devenir payant.
En lire plus...

Trois siècles de naufrages dans le lac Champlain

Le cannonier USS Spitfire a coulé dans le lac Champlain en 1776 après seulement deux mois de service contre les Britanniques. (Photo: Youtube - http://bit.ly/2rvxvvK)
On compte plus de 300 épaves au fond du lac Champlain, à cheval entre le Québec et les États de New York et du...
En lire plus...

22 juin 2017 à 14h36

La nouvelle école secondaire catholique de Scarborough: Père-Philippe-Lamarche

Le chantier de l'école secondaire catholique Père-Philippe-Lamarche à Scarborough, il y a quelques semaines.
Le père Philippe Lamarche est arrivé à Toronto il y a 130 ans, le 24 juin 1887.
En lire plus...

22 juin 2017 à 11h46

Mandat prolongé pour la commissaire aux langues officielles

Ghislaine Saikaley
Le mandat de Ghislaine Saikaley a été reconduit pour un nouvel intérim jusqu’au 17 octobre prochain ou jusqu’à ce qu’un nouveau commissaire soit nommé.
En lire plus...

21 juin 2017 à 15h37

Interpréter les rêves reste hasardeux

Les rêves fascinent les gens depuis longtemps. (Photo: AndrewCater – Flickr – CC)
Beaucoup de gens croient qu’il est possible de voir l’avenir dans nos rêves.
En lire plus...

Hymne national: des sénateurs veulent bloquer la modification des paroles pour le 150e

Le député Mauril Bélanger l'an dernier.
Les amendements en provenance des banquettes conservatrices s'accumulent au Sénat dans le débat sur le projet de loi de feu Mauril Bélanger.
En lire plus...

Token French à Queen’s Park

150-stories-recits
Seulement deux courts récits franco-ontariens dans le livre du 150e de la lieutenante-gouverneure... et pas un mot sur nos 400 ans.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h17

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger décrochent le Prix Trillium

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger.
Le romancier Jean Boisjoli et l’auteur jeunesse Pierre-Luc Bélanger ont remporté le Prix littéraire Trillium de l’Ontario 2017.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h04

La mère qui exige un médecin blanc: pas un cas isolé

medecin blanc
Le cas d’une mère qui insiste pour que son fils soit vu par un médecin blanc, dans une clinique de Mississauga, serait loin d’être...
En lire plus...

21 juin 2017 à 12h27

Cuisson au barbecue et cancer: évitez de carboniser

Il faut surtout éviter de carboniser la viande. (Photo: Max Pixel)
La cuisson des viandes longtemps à très haute température est associée à l’augmentation de certains cancers.
En lire plus...

21 juin 2017 à 10h16

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur