Un livre qui crée parfois un malaise

Ma jumelle m’a quitté dans la dignité

Paul-François Sylvestre: «Ma sœur jumelle voulait vivre dignement et ne pas être définie par un seul aspect médical.» (Photo: Nancy Vickers)

Paul-François Sylvestre: «Ma sœur jumelle voulait vivre dignement et ne pas être définie par un seul aspect médical.» (Photo: Nancy Vickers)


22 mai 2017 à 12h07

Le 16 mai, la librairie La Mosaïque a procédé au lancement officiel de Ma jumelle m’a quitté dans la dignité, de notre collaborateur Paul-François Sylvestre. L’ouvrage aborde directement la question du suicide assisté, «un sujet qui plonge plusieurs lecteurs dans un profond malaise», selon l’animatrice Lisette Maillet, présidente de la Société d’histoire de Toronto.

En répondant à une question de l’animatrice, Paul-François Sylvestre a avoué que sa sœur jumelle avait longtemps caché sa maladie (sclérose en plaques). «Elle voulait vivre dignement et ne pas être définie par un seul aspect médical.»

C’est en publiant le livre que l’éditeur Alain Baudot a découvert tout le côté familial de son auteur. «Je ne savais pas qu’il avait une sœur jumelle, qu’il avait été séparé d’elle pour étudier en français à Ottawa.»

Le livre raconte d’ailleurs comment une mort planifiée peut comporter certains avantages pour la famille. «Cela permet à tout le monde de faire un dernier adieu et, peut-être, de se dire des choses qu’on a toujours cachées ou niées. En choisissant de mourir comme elle avait vécu, c’est-à-dire dignement, Paulette a posé un geste qui lui ressemblait, une geste qui nous a rassemblés.»

Ne pouvant assister au lancement, l’écrivain Pierre Karch a lu le livre lundi et a immédiatement envoyé ce mot à l’auteur: «Ma jumelle m’a quitté dans la dignité se distingue de tous tes livres précédents par l’engagement personnel et émotif que tu y as mis. On le lit d’une traite pour ne rien perdre du récit de cette relation aussi brève qu’intense.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

À la défense du «Right fiers!» des Jeux de Moncton-Dieppe

La musique était l'une des 13 disciplines culturelles, sportives et de leadership des JeuxFC 2017 pour les 13 à 18 ans à Moncton-Dieppe.
«Nos jeunes ont joué et échangé en français... Leur français.»
En lire plus...

20 juillet 2017 à 16h38

Colis haineux à la mosquée de Québec: «répugnant»

Philippe Couillard et Kathleen Wynne à la réunion d'Edmonton cette semaine.
La tuerie de janvier avait été précédée de gestes semblables.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 13h22

Le fameux missile de la Corée du Nord: pas encore «nucléaire»?

bombe
Le dernier engin testé serait en mesure de toucher l'Alaska, l'Australie, l'Inde ou la Russie.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 12h26

Rencontres francos sur Bell Fibe TV

Mylène Thériault dans Rencontres.
La série met à l’honneur la diversité de la culture francophone à Toronto.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h08

Il y a traductions et traductions

traduction
Dès que la phrase est plus métaphorique, les choses se compliquent.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h05

Brampton l’été: à découvrir

Le Wet’N’Wild Toronto a rouvert ses portes en juin avec de nouveaux jeux d’eau pour petits et grands. (Photos: Sandra Dorélas)
La 4e plus grande ville de l’Ontario!
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h04

Aylmer: l’Outaouais aux tendances historiques

Le fameux hôtel British sur la patrimoniale rue Principale du Vieux-Aylmer. (Photo: Maude Poulin)
On entend rarement parler d'Aylmer. C’est pourtant le secteur le plus beau et le plus historique de Gatineau.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h03

Planification des ressources: le logiciel qui pense à tout

erp
Sept raisons d’adopter un ERP pour votre organisation.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h02

Bonnes notes pour les robots à l’école

Nao le robot (Photo: Johannes Wienke — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2sS9ZtF)
Les élèves ont pris plaisir à faire chanter et danser un petit robot.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h01

Calder, forgeron d’art

CALDER, forgeron de géantes libellules, Gallimard/Musée Soulages, 2017, relié, 28x22 cm, 125 illustrations, 208 p.
À l’honneur au musée de Pierre Soulages près de Toulouse.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur