Un florilège d’anniversaires de musiciens

Alonso Lobo, Credo romano, bibliothèque, Site royal de Saint-Laurent-de-l'Escurial, Espagne.

Alonso Lobo, Credo romano, bibliothèque, Site royal de Saint-Laurent-de-l'Escurial, Espagne.


21 mars 2017 à 0h12

Cette année 2017 nous propose d’évoquer les anniversaires de naissance ou de décès de plusieurs musiciens, qui se succèdent au cours de quelques semaines en ce début d’année. C’est l’occasion de mettre à jour nos connaissances ou de les rappeler à notre mémoire.

Antonio Lotti

Ce compositeur, organiste et maître de chapelle italien serait né le 5 janvier 1667, il y a donc 350 ans, à Venise où il décède le 6 janvier 1740. La coïncidence des deux dates en janvier soulève un doute sur celle de sa naissance et même sur le lieu, puisque son père était à Hanovre le maître de chapelle de la maison princière des Welf.

Antonio aurait étudié la musique, dans la tradition paternelle, à Venise auprès de Giovanni Legrenzi, compositeur, spécialiste de la musique baroque, personnage important de l’école instrumentale vénitienne. Venise était alors un des plus prestigieux foyers musicaux d’Italie.

Lotti va ensuite occuper diverses fonctions à la basilique Saint-Marc, avant d’en devenir premier organiste et ensuite (1736) Maître de Chapelle de la Cappella Marciana, un des deux chœurs liturgiques les plus importants d’Italie, position qu’il occupe jusqu’à sa mort.

Il est l’auteur de nombreuses pièces de musique, messes, cantates, madrigaux, une trentaine d’opéras et de la musique instrumentale baroque, et d’un motet considéré comme un chef-d’œuvre de la musique d’église italienne, Crucifixus (1718).

Zoltán Kodály

Zoltán Kodály est un compositeur et pédagogue musical hongrois, né le 16 décembre 1882 à Kecskemét dans l’Empire austro-hongrois et décédé il y a 50 ans, le 6 mars 1967 à Budapest, à 84 ans. C’était aussi un ethnomusicologue, c’est-à-dire qu’il étudiait les effets de la musique sur la société.

Il a notamment donné son nom à une méthode d’enseignement de la musique, la méthode Kodály. Comme nous l’avons souvent remarqué, l’influence familiale a joué sur lui un grand rôle. Il était né dans une famille de musiciens, son père jouait du violon et sa mère du piano. Kodály reçu une formation générale complétée par des leçons de piano, d’alto et de violoncelle, et d’orgue à Paris en 1906.

À 16 ans il compose une messe tout en étudiant à l’Académie de musique de Budapest. Compositeur prolifique, on lui doit plus d’une centaine d’œuvres diversifiées. Il fait partie des grands compositeurs hongrois de musique classique, comme Béla Bartok (1881-1945), Ernő Dohnányi (1877-1960), Ferenc Lehár (1876-1948) pour ne citer que quelques noms connus.

Arturo Toscanini

Le chef d’orchestre italien Arturo Toscanini est né à Palerme le 5 mars 1867, il y a 150 ans, et il décède à New York le 16 janvier 1957 à 89 ans. Toute sa réputation tient à ses qualités de chef d’orchestre. «Il a insufflé une rigueur jusqu’alors inconnue dans le travail d’orchestre, rigueur grâce à laquelle son tempérament survolté n’en était que mieux mis en valeur.» (Encyclopædia Universalis)

Ses contemporains, se collègues musiciens et même le public ont vu en lui «l’un des plus grands chefs d’orchestre de son époque». Il se retrouve d’abord à Bayreuth puis Salzbourg pour protester contre la politique de Mussolini, puis il part pour New York du fait des discriminations raciales des nazis. «Ses interprétations sont reconnues comme d’une lumineuse intensité.»

Scott Joplin

Scott Joplin, né le 24 novembre 1868 et mort le 1er avril 1917, il y a doc 100 ans, est un pianiste étatsunien de musique ragtime, un genre musical très populaire entre 1897 et 1918. On considère généralement le ragtime comme l’un des principaux précurseurs du jazz dont le premier enregistrement a lieu le 26 février 1917, il y a 100 ans également.

Une fois encore l’ambiance familiale sera déterminante pour Scott, deuxième enfant d’une famille de six. Son père, employé de chemin de fer, joue du violon et sa mère, femme de ménage, du banjo.

Alonso Lobo

Alonso Lobo est un compositeur espagnol de la Renaissance, cette période historique de renouveau (1300-1600 ou 1700) qui a succédé au Moyen Âge. Alonso né vers 1555 à Osuna, province de Séville, décède le 5 avril 1617, il y a 400 ans, à Séville

La carrière musicale d’Alonso commence très vite, car il devient l’assistant de Francisco Guerrero, l’un des principaux compositeurs espagnols de la Renaissance, puis passe maître de chapelle en l’absence de celui-ci. En 1593, la cathédrale de Tolède l’engage à son tour comme maître de chapelle, fonction qu’il exerce jusqu’à son retour à Séville en 1594.

Il a composé des messes, des motets, trois Passions, des lamentations, des psaumes et des hymnes, dont un miserere à 12 voix (perdu). Son motet à 6 voix, Versa est in luctum, 1602, est célèbre.

Claudio Monteverdi

Le grand compositeur italien de musique religieuse ou profane, Claudio Monteverdi, est né il y a 450 ans à Crémone en Lombardie, le 15 mai 1567, et mort à Venise le 29 novembre 1643, à 76 ans.

On le regarde comme l’un des créateurs de l’opéra et, avec l’Orfeo, l’auteur du premier chef-d’œuvre du genre. Il est également le dernier grand représentant de l’école italienne du madrigal, pour ne mentionner que quelques-uns de ses titres de gloire.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’humanité dans l’oeil de Yann Arthus-Bertrand

Le réalisateur et le directeur de la cinématographie de Human: Yann Arthus-Bertrand et Bruno Cusa, à l'Alliance française de Toronto le mardi 18 avril.
Yann Arthus-Bertrand, c’est le grand-père qu’on rêverait tous et toutes d’avoir. On s’imagine que le soir, au coin du feu, il nous raconterait les...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h52

Dianne Bos éclaire une guerre centenaire

Dianne Bos: Tranchées, Parc commémoratif canadien de Vimy, France (2014) 72x72cm.
Depuis le 3 avril et jusqu’au 8 septembre prochain, le Centre culturel canadien à Paris accueille l’exposition de l’artiste ontarienne Dianne Bos, intitulée The...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h50

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Y a de la joie, y a de la création

Toronto, par Bruno Roux.
Quatre artistes et amis français de Toronto exposent leurs œuvres –des peintures et des sculptures qui éveillent la joie – depuis le 19 avril et jusqu’au...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h42

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur