Sociofinancement pour aider des jeunes Français à nous présenter leur spectacle sur Étienne Brûlé

Samuel de Champlain dans la production des élèves de Champigny-sur-Marne.

Samuel de Champlain dans la production des élèves de Champigny-sur-Marne.


21 février 2017 à 14h53

Une trentaine de collégiens français se préparent à venir présenter à Toronto, à la fin avril, leur création Sur les traces d’Étienne Brûlé, où le chant, la musique jazz et rock et la danse tiennent chacun leur part. La Société d’histoire de Toronto (SHT) a lancé une campagne de sociofinancement pour les aider à défrayer les coûts du voyage.

Une demande de subvention de la SHT au programme des Célébrations du 150e anniversaire de l’Ontario a été rejetée.

La troupe inclut 26 élèves, un directeur artistique, un pianiste-compositeur, une chorégraphe, leur enseignante responsable, et la directrice de leur Collège Paul Vaillant Couturier à Champigny-sur-Marne, en banlieue est de Paris… le village natal d’Étienne Brûlé  il y a plus de 400 ans!

On le sait, le navigateur Samuel de Champlain, pourtant fondateur de la Nouvelle-France, et son guide et interprète Étienne Brûlé, sont pratiquement inconnus en France. Sauf à Champigny-sur-Marne, et même là, surtout grâce à la récente initiative des collégiens.

Une scène de l'opéra rock Sur les traces d'Étienne Brûlé.
Une scène de l’opéra rock Sur les traces d’Étienne Brûlé.

Le projet de voyage des élèves en Ontario – que Champlain et Brûlé ont visité en 1615 – est né en mai 2016, raconte Danièle Caloz, productrice de télévision et co-fondatrice de la SHT, qui a vu le spectacle Sur les traces d’Étienne Brûlé à Champigny-sur-Marne.

«Le produit final est attrayant, rythmé, accessible, bien léché», dit-elle. «L’auditoire ne peut faire autrement que de partager l’énergie, la conviction et l’enthousiasme des élèves sur la scène. Les accessoires sont au minimum et rendent le spectacle facilement transportable.»

L'enseignante Caroline Baudou
L’enseignante Caroline Baudou

L’enseignante Caroline Baudou a conçu cet opéra rock à la suite du visionnement du documentaire À la recherche d’Étienne Brûlé, produit par Danièle Caloz, et de la lecture de trois volumes de littérature jeunesse franco-ontarienne sur le même sujet, de Denis Sauvé et Jean-Claude Larocque.

Les élèves du Collège Paul Vaillant Couturier expliquent ainsi leur intérêt pour Étienne Brûlé:

le coureur des bois était de leur âge et un «immigrant» comme plusieurs d’entre eux;

son esprit d’entreprise, son goût pour l’aventure et le risque;

son histoire aux mille péripéties romantiques et mélodramatiques;

son courage, sa ténacité, sa contenance à la fois noble et tragique;

son incroyable réussite et sa «punition» finale;

l’attrait du Canada, pays inconnu pour eux;

la découverte des Premières Nations aux origines du contact avec les Européens;

la prise de connaissance du passé «canadien» de leur ville.

«La SHT veut assurer la promotion, l’organisation et le financement canadien du séjour de la troupe en Ontario pendant une semaine», explique Danièle Caloz. «Nous lançons cette campagne afin de financer une partie de cette visite qui inclura principalement des échanges entre étudiants et des spectacles scolaires et devant des publics francophones et anglophones.»

Le programme provisoire prévoit un spectacle au théâtre de l’Alliance française de Toronto, qui offre par ailleurs un soutien logistique au projet. Son directeur général, Thierry Lasserre, a d’ailleurs déjà fait un stage d’enseignement d’un mois à Champigny. «C’est une petite ville qui s’efforce de maintenir une bonne mixité sociale et culturelle», rapporte-t-il.

Parmi les autres activités qu’on proposera aux jeunes Français (qui seront logés chez des familles d’accueil), mentionnons une promenade au Parc Étienne Brûlé dans l’ouest de Toronto, un séjour au Parc Awenda près de Penetanguishene et une visite de Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons à Midland, une escapade aux chutes Niagara et bien sûr une montée dans la Tour CN.

La campagne de sociofinancement veut permettre de procurer à ces étudiants «l’expérience de leur vie»!

Samuel de Champlain et Étienne Brûlé arrivant chez les Hurons-Wendats de la Baie Georgienne.
Samuel de Champlain et Étienne Brûlé arrivant chez les Hurons-Wendats de la Baie Georgienne.

L’an dernier dans L’Express : Les Français découvrent Étienne Brûlé

En 2015 et 2016 dans L’Express : plusieurs articles sur Champlain et le 400e anniversaire de sa visite en Huronie

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur