Sociofinancement pour aider des jeunes Français à nous présenter leur spectacle sur Étienne Brûlé

Samuel de Champlain dans la production des élèves de Champigny-sur-Marne.

Samuel de Champlain dans la production des élèves de Champigny-sur-Marne.


21 février 2017 à 14h53

Une trentaine de collégiens français se préparent à venir présenter à Toronto, à la fin avril, leur création Sur les traces d’Étienne Brûlé, où le chant, la musique jazz et rock et la danse tiennent chacun leur part. La Société d’histoire de Toronto (SHT) a lancé une campagne de sociofinancement pour les aider à défrayer les coûts du voyage.

Une demande de subvention de la SHT au programme des Célébrations du 150e anniversaire de l’Ontario a été rejetée.

La troupe inclut 26 élèves, un directeur artistique, un pianiste-compositeur, une chorégraphe, leur enseignante responsable, et la directrice de leur Collège Paul Vaillant Couturier à Champigny-sur-Marne, en banlieue est de Paris… le village natal d’Étienne Brûlé  il y a plus de 400 ans!

On le sait, le navigateur Samuel de Champlain, pourtant fondateur de la Nouvelle-France, et son guide et interprète Étienne Brûlé, sont pratiquement inconnus en France. Sauf à Champigny-sur-Marne, et même là, surtout grâce à la récente initiative des collégiens.

Une scène de l'opéra rock Sur les traces d'Étienne Brûlé.
Une scène de l’opéra rock Sur les traces d’Étienne Brûlé.

Le projet de voyage des élèves en Ontario – que Champlain et Brûlé ont visité en 1615 – est né en mai 2016, raconte Danièle Caloz, productrice de télévision et co-fondatrice de la SHT, qui a vu le spectacle Sur les traces d’Étienne Brûlé à Champigny-sur-Marne.

«Le produit final est attrayant, rythmé, accessible, bien léché», dit-elle. «L’auditoire ne peut faire autrement que de partager l’énergie, la conviction et l’enthousiasme des élèves sur la scène. Les accessoires sont au minimum et rendent le spectacle facilement transportable.»

L'enseignante Caroline Baudou
L’enseignante Caroline Baudou

L’enseignante Caroline Baudou a conçu cet opéra rock à la suite du visionnement du documentaire À la recherche d’Étienne Brûlé, produit par Danièle Caloz, et de la lecture de trois volumes de littérature jeunesse franco-ontarienne sur le même sujet, de Denis Sauvé et Jean-Claude Larocque.

Les élèves du Collège Paul Vaillant Couturier expliquent ainsi leur intérêt pour Étienne Brûlé:

le coureur des bois était de leur âge et un «immigrant» comme plusieurs d’entre eux;

son esprit d’entreprise, son goût pour l’aventure et le risque;

son histoire aux mille péripéties romantiques et mélodramatiques;

son courage, sa ténacité, sa contenance à la fois noble et tragique;

son incroyable réussite et sa «punition» finale;

l’attrait du Canada, pays inconnu pour eux;

la découverte des Premières Nations aux origines du contact avec les Européens;

la prise de connaissance du passé «canadien» de leur ville.

«La SHT veut assurer la promotion, l’organisation et le financement canadien du séjour de la troupe en Ontario pendant une semaine», explique Danièle Caloz. «Nous lançons cette campagne afin de financer une partie de cette visite qui inclura principalement des échanges entre étudiants et des spectacles scolaires et devant des publics francophones et anglophones.»

Le programme provisoire prévoit un spectacle au théâtre de l’Alliance française de Toronto, qui offre par ailleurs un soutien logistique au projet. Son directeur général, Thierry Lasserre, a d’ailleurs déjà fait un stage d’enseignement d’un mois à Champigny. «C’est une petite ville qui s’efforce de maintenir une bonne mixité sociale et culturelle», rapporte-t-il.

Parmi les autres activités qu’on proposera aux jeunes Français (qui seront logés chez des familles d’accueil), mentionnons une promenade au Parc Étienne Brûlé dans l’ouest de Toronto, un séjour au Parc Awenda près de Penetanguishene et une visite de Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons à Midland, une escapade aux chutes Niagara et bien sûr une montée dans la Tour CN.

La campagne de sociofinancement veut permettre de procurer à ces étudiants «l’expérience de leur vie»!

Samuel de Champlain et Étienne Brûlé arrivant chez les Hurons-Wendats de la Baie Georgienne.
Samuel de Champlain et Étienne Brûlé arrivant chez les Hurons-Wendats de la Baie Georgienne.

L’an dernier dans L’Express : Les Français découvrent Étienne Brûlé

En 2015 et 2016 dans L’Express : plusieurs articles sur Champlain et le 400e anniversaire de sa visite en Huronie

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Y a de la joie, y a de la création

Toronto, par Bruno Roux.
Quatre artistes et amis français de Toronto exposent leurs œuvres –des peintures et des sculptures qui éveillent la joie – depuis le 19 avril et jusqu’au...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h42

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

La marijuana n’aurait jamais dû être illégale

marijuana-prison
Dans ses récentes communications, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a confirmé vouloir «légaliser, réglementer et restreindre» l’accès à la marijuana d’ici l’été 2018....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h30

Le «porte-parole de la Terre» à la TSF

Yann Arthus-Bertrand a visité le ravin de la TSF, un projet du club de l'environnement animé par Josette Bouchard.
Cette année, la célébration de la Semaine de la Terre a revêtu un éclat particulier et demeurera un événement dans la mémoire collective de...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h28

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur