Philippe Tremblay, l’avocat voyageur

Phil-Tremblay

6 septembre 2016 à 0h14

Dans la région de Toronto, il y a un grand nombre de juristes d’expression française. Cette semaine, je vous présente un avocat fait pour voler de ses propres ailes (littéralement!): Maître Philippe Tremblay.

Pris au premier degré, vous pourriez penser que je ne fais référence qu’à sa licence de pilote privé, obtenue en 2004, et à son appartenance de longue date au Lawyer-Pilots Bar Association (LPBA). Et pourtant non, il s’agit bien de son parcours professionnel et personnel.

Détenteur d’un certificat en sciences politiques et d’un diplôme de droit de l’Université de Sherbrooke, Philippe Tremblay est admis au Barreau du Québec en 1997. Cette même année, il est le seul représentant canadien sélectionné par la Croix-Rouge afin d’assister au séminaire en droit humanitaire international, offert en Pologne par le Comité international de la Croix-Rouge.

Après un début de carrière prolifique en droit criminel, il devient déjà «associé» du cabinet pour lequel il évoluait, et ce, avant même la fin de calendrier de son année d’assermentation au Barreau.

Mais, à l’automne 1998, il décide de diriger sa carrière vers sa vraie passion: le droit de l’immigration d’affaires! Il fonde avec une collègue le cabinet Lessard Tremblay, Avocats. Rapidement, ce cabinet, un des premiers au pays à offrir exclusivement des services en matière d’immigration corporative, connaît un immense succès. De nombreuses grandes multinationales très connues deviennent clients réguliers de cette firme.

Avec 22 employés à temps plein sur sa fiche de paye, et après avoir aidé des milliers de clients à franchir multiples frontières partout au monde pendant 8 ans, il décide qu’il est temps, à son tour, de se consacrer à sa deuxième passion: voyager!

En 2006, une fois conclue la vente de sa firme, il se lance dans une épopée que peu d’entre nous osons nous offrir en plein milieu de carrière: pas une mais deux années sabbatiques consécutives, qui lui permettront de faire le tour du monde… à plusieurs reprises! «La meilleure décision de ma vie!», vous dira-t-il avec un oeil encore rempli de satisfaction.

Son retour au travail l’amène à Toronto à l’automne 2008. Après des années de tentatives infructueuses pour établir une présence au Canada, Fragomen, le plus grand cabinet d’immigration corporative au monde, lui confie les reines de cette mission. Encore une fois, la réussite est très rapide: la petite équipe inexpérimentée et chancelante de six personnes dont il hérite, devient une firme de 25 employés, complètement opérationnelle… en moins de 18 mois!

De 2011 à 2016, après deux séjours distincts dans des rôles internationaux, respectivement chez Émigra et TheMIGroup, et incluant (vous lisez bien) deux autres années sabbatiques et plus de 75 pays visités sur cinq continents, il fait une promesse, à lui-même et à ses plus fidèles clients: garder cette liberté qui aura été le principal ingrédient de son succès depuis le tout début de sa carrière.

Maître Philippe Tremblay dirige maintenant son propre cabinet: Tremblay Immigration PLC, à Toronto, où il entend bien rester, cette fois, jusqu’à sa vraie retraite.

Dans un monde où de plus en plus d’insatisfactions se font entendre au sujet des grands cabinets d’immigration, il entend ramener sur le marché l’offre qui fait sa réputation, celle de services de qualité, rapides, efficaces, et à coûts raisonnables en matière de permis de travail et d’immigration à l’échelle mondiale.

Et cela porte déjà fruits, puisque de nombreux clients dans le domaine pharmaceutique, aéronautique, de l’ingénierie et des technologies de l’information font déjà appel à ses services.

On peut rejoindre Maître Philippe Tremblay à son cabinet, situé au 3-1750 The Queensway #1240, Toronto M9C 5H5; téléphone: 416-569-3945; courriel: [email protected]

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Mi’kmaq et Acadiens: des amis de longue date

Grand-Pré est le lieu où se sont installés les premiers colons français et où s’est développée une union entre les Acadiens et les Mi’kmaq. Aujourd’hui, le site du festival annuel (en Nouvelle-Écosse sur la baie de Fundy) est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
15 août: Fête nationale des Acadiens
En lire plus...

15 août 2017 à 15h48

Recensement: des erreurs à rectifier

ffdrapeaux
Le français en perte de vitesse au Canada: fausse nouvelle! Statistique Canada a promis de rectifier des erreurs dans son recensement 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h30

Un deuxième album très attendu pour Patricia Cano

La chanteuse et comédienne Patricia Cano, née à Sudbury de parents péruviens.
Madre Amiga Hermana: ode à la féminité
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Regent Park et Moss Park: ça va la santé?

Sondage sur les services de santé en français dans l'Est du centre-ville.
Sondage sur les besoins
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Marchand Dessalines, haut lieu de l’indépendance d’Haïti

Rudolf Dérose devant le fort Décidé.
Une cité fortifiée derrière la vallée de l’Artibonite.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h28

Petite faute deviendra grande

Agatha Christie est l'auteure la plus populaire après la Bible et Shakespeare, avec deux milliards de livres vendus.
Les traductions de Google donnent souvent du charabia.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h27

Les conseils scolaires tâcheront de mieux gérer leurs autobus

autobus-scolaire
La rentrée scolaire avait été chaotique au TDSB et au TCDSB en septembre 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h26

Ralentir le Parkinson en luttant contre le diabète

L’exénatide agit sur le foie... et le cerveau. (Photo: Kitsuney — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2hOGecQ)
Le Parkinson diminue la dopamine, ce qui fragilise les cellules nerveuses.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h25

L’ivoire de mammouth aussi peu recommandable que l’ivoire d’éléphant

Sculpture en ivoire exposée aux Nation-Unies. (Photo: Anthony Keys — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2vYbUlP)
Ls squelettes de mammouths se trouvent en majorité dans le permafrost de la Sibérie.
En lire plus...

Protéger Mars… de la Terre

Tersicoccus phoenicis, la bactérie découverte dans une salle blanche d'assemblage de la NASA en Floride et à Kourou en Amérique du Sud. (Photo: NASA)
Invasion terrestre plus probable qu'extra-terrestre
En lire plus...

14 août 2017 à 14h22

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur