Le crime en milieu rural dans toute sa splendeur

Peter Robinson, Moissons sanglantes, roman traduit de l’anglais par Pierre Reignier, Paris, Éditions Albin Michel, 2016, 448 pages, 31,95 $.

Peter Robinson, Moissons sanglantes, roman traduit de l’anglais par Pierre Reignier, Paris, Éditions Albin Michel, 2016, 448 pages, 31,95 $.


28 février 2017 à 10h05

Peter Robinson est une référence du polar britannique. Ses enquêtes de l’inspecteur Banks se sont vendues à plus de dix millions d’exemplaires. La plus récente traduite en français est Moissons sanglantes (In the Dark Places), une histoire de «crime en milieu rural dans toute sa splendeur».

L’action se déroule dans le Yorkshire et Le Monde a écrit: «On connaissait le pudding, le jambon et le terrier. Il faut rajouter à la liste des spécialités du Yorkshire les aventures de l’inspecteur Alan Banks… Banks est une institution.»

L’auteur lance ses lecteurs sur trois pistes: un tracteur volé, deux jeunes hommes disparus et une mare de sang humain dans un hangar désaffecté. Les pistes s’entrecroisent, bien entendu, et Banks mène une enquête complexe où il «a besoin d’un fond de scepticisme, sinon de cynisme.»

Peter Robinson
Peter Robinson

Une bonne part de l’histoire se déroule dans des abattoirs du Yorkshire, un univers qu’une policière trouve atroce. «Absolument répugnant. Un affront insupportable à sa sensibilité de végétarienne.»

L’inspecteur Banks n’aime pas les coïncidences et il y en a tout un faisceau dans son enquête. Difficile pour lui d’établir un schéma cohérent et concluant.

Le corps d’un des jeunes hommes qui a disparu est retrouvé coupé en morceaux, comme les agneaux et cochons dans les abattoirs. Banks croit que le tueur suspect est «un tueur qui prenait plaisir à brûler les yeux des cochons avec sa cigarette». Beurk!

Dans ce roman, les dialogues entre policiers sont parfois assez machos. Voici un exemple: «Putain de merde! Alors comme ça, cette salope éminemment baisable continue de remettre les criminels en liberté?» Ou encore: «Paraît que tu as une jolie petite pépée italienne au feu».

La réputation des policiers laisse souvent à désirer. «Les flics font peur. Tout le monde sait que nous sommes des enfoirés pervers qui passons notre temps à coincer des innocents pour truquer les statistiques sur la criminalité», lance Alan Banks.

L’auteur aime décrire la température à chaque fois qu’un policier rend visite à un suspect ou arrive sur la scène d’un crime. Il écrit, par exemple: «le ciel couleur d’acier donnait l’impression que si un géant avait abattu un marteau sur la campagne vallonnée, celle-ci aurait rendu un bruit métallique sonore».

Le Point n’hésite pas à parler d’un «grand Peter Robinson» dont l’inspecteur protagoniste se situe «entre le Maigret de Simenon, le Bosch de Connelly et le Rebus de Rankin».

La traduction est excellente, le style est finement ciselé, l’intrigue est fort bien architecturée. Bref, on ne s’ennuie pas une miette pendant plus de 400 pages!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La réalité augmentée au service du marketing

Une sculpture virtuelle, The Merging, qui a été présentée à la Nuit blanche de Toronto en 2016.
SEED offrre aux consommateurs des expériences numériques sensorielles pour les fidéliser à certaines marques.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

Écotourisme de montagne en harmonie avec la vie paysanne

Haïti, terre paysanne.
Vallue, en Haïti, est reconnue pour sa réputation hospitalière et son tourisme de montagne.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

L’Écosse, terre de héros et de légendes

Doune Castle.
Entrer dans les Highlands écossais, c’est pénétrer dans un univers minéral mystérieux.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h21

Destinations préférées cet été

Avec ses racines grecques et latines, la Provence attire les Québécois.
Le palmarès est basé sur les ventes de guides Ulysse.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h20

L’eau de Flint, Michigan: des accusations d’homicide

Des hauts fonctionnaires savaient depuis des mois que l'eau du robinet était contaminée. (Photo: philografy - Flickr - Creative commons - http://bit.ly/2sHuFIP)
Le directeur de la santé publique du Michigan et quatre de ses officiers viennent d’être accusés.
En lire plus...

Nos foyers et nos droits

ajefo
C’est sous le thème Canada 150 : Nos foyers et nos droits que s’est déroulé, les 23 et 24 juin, le 38e congrès de...
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h18

Quelles mesures, au juste, pour la petite enfance en français?

enfants garderie
Quand un parent ne peut plus attendre pour une place en français pour son enfant, il passe à l'anglais... et continue en anglais.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h17

Bravo aux finissants 2017!

finissants
Nos ados entrent dans une autre étape de la vie.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h16

Des jeunes énergiques à Niagara Falls

Des participants de l'école Saint-Antoine de Niagara Falls au Grand Défi Pierre Lavoie.
Des élèves de l’école Saint-Antoine ont campé au Stade olympique de Montréal.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h14

Le lien le plus fort entre le Canada et la France

Au vernissage de l'exposition Vimy à l'AFT: Jeremy Diamond, directeur de la Fondation Vimy, la députée provinciale de Thornhill, Gila Martow, le chef de police Mark Saunders, la photographe Racheal McCaig, le directeur de l'AFT Thierry Lasserre et le consul de France Marc Trouyet.
Le centenaire de Vimy à la galerie de l'Alliance française de Toronto.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h13

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur