La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne

24 avril 2017 à 20h32

«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit. Certes, le Canada a erré trop longtemps dans le domaine du respect des minorités canadiennes-françaises. Force est de constater, cependant, que les premiers ministres n’ont cessé de nommer des sénateurs canadiens-français, bien conscients que ces derniers allaient défendre les intérêts des CFC. En plus de constituer une longue tradition au Canada, ces nominations sont comprises comme l’expression d’un droit ou, plus précisément, d’une convention conventionnelle.»

C’est ce que les universitaires Lindal Cardinal et Sébastien Grammond démontrent dans l’ouvrage Le Sénat et la représentation de la francophonie canadienne: une tradition et un droit, récemment publié par Les Presses de l’Université d’Ottawa (PUO).

Cet ouvrage illustre de façon éloquente le rôle du Sénat dans la représentation politique des communautés francophones établies dans les provinces et territoires de common law du Canada.

On peut y lire des exemples fort intéressants des interventions de nos sénateurs au cours des années, dans des dossiers comme l’égalité de la langue française et de la langue anglaise, l’importance de faire imprimer des billets de banque bilingues et des chèques de pension de vieillesse et d’allocations familiales dans les deux langues officielles partout au pays (pas seulement au Québec), d’avoir des timbres bilingues, d’avoir des garanties constitutionnelles au maintien de nos droits, d’assurer la pérennité de nos institutions, etc.

On peut constater là où ils ont réussi et là où il faut encore investir des énergies pour assurer l’épanouissement de nos communautés.

Rédigé par deux spécialistes des questions linguistiques et identitaires, du constitutionnalisme, du fédéralisme et de la représentation des minorités au sein des institutions politiques, Le Sénat et la représentation de la francophonie canadienne: une tradition et un droit s’inspirent de leurs interventions portant sur les réformes du Sénat proposées par le gouvernement Harper à partir de 2006.

Ces réformes étaient hostiles ou nuisibles aux communautés francophones et niaient l’existence d’une convention ou d’un droit à la représentation des communautés francophones au Sénat.

L’ouvrage revient sur cette période et évalue les scénarios de réforme en s’appuyant également sur les débats internationaux au sujet de la représentation politique des minorités.

Ces analyses sont essentielles, car elles décrivent précisément les mécanismes les plus susceptibles de favoriser la représentation des minorités au sein des institutions gouvernementales. Il s’agit d’un important rappel que la question de la représentation politique de nos communautés ne peut pas être escamotée par les gouvernements au pouvoir.

Tant les gens qui sont d’avis que le Sénat devrait être aboli que ceux qui prônent une réforme de cette institution se doivent de lire ce texte. Pour contribuer à une réflexion pouvant mener à un consensus, l’éditeur devrait publier une version anglaise dans les meilleurs délais.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Une interprétation très libre du Petit Prince

Jonathan Séguin (le Petit Prince) et Sandra Uhlrich (le renard).
Une centaine d’élèves de l’école secondaire catholique Saint Frère-André, à Toronto, ont offert une adaptation libre et contemporaine des textes du roman Le Petit Prince...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h17

Une nouvelle appli de Parcs Canada pour découvrir le pays

application parcs canada
À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, Parcs Canada lance une toute nouvelle application mobile pour permettre aux voyageurs de préparer leur voyage...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Un diplôme honorifique du Collège Boréal à Dada Gasirabo

Dada Gasirabo
Le Collège Boréal conférera un diplôme honorifique en Affaires et services communautaires à la directrice générale d’Oasis Centre des femmes à Toronto, Mme Dada...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Remaniements aux directions des écoles de Viamonde

Des cadres du Conseil scolaire Viamonde avec (à l'avant au centre, costume bleu) Martin Bertrand, le directeur de l'Éducation.
Plusieurs directions et directions adjointes d’écoles du Conseil scolaire Viamonde relèveront de nouveaux défis lors de la prochaine l’année scolaire. L’ouverture des nouvelles écoles...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h15

Beau Dommage et Stéphane Venne au Panthéon

Beau Dommage
Le groupe Beau Dommage et l’auteur-compositeur Stéphane Venne font partie des artistes qui seront intronisés cette année au Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens. Ils seront...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h14

Quand un mot innu devient une phrase en français

Anne-Marie Proulx
La jeune artiste Anne-Marie Proulx a parcouru une grande partie du Grand Nord québécois, dans le territoire du Nitassinan où vivent les Innus, intéressée d’abord...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h13

Visite de parlementaires marocains

La délégation de parlementaires marocains devant l'Assemblée législative de l'Ontario.
Une demi-douzaine de parlementaires marocains étaient de passage à Montréal et Toronto la semaine dernière, pour discuter d’échanges économiques et culturels avec nos gouvernements...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h12

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur