La Flûte de Bernard Labadie enchante la COC

Michael Colvin et Elena Tsallagova dans «La Flûte enchantée» à la COC. (Photo: Michael Cooper)

Michael Colvin et Elena Tsallagova dans «La Flûte enchantée» à la COC. (Photo: Michael Cooper)


23 janvier 2017 à 20h34

La Canadian Opera Company a amorcé sa saison 2017 avec La Flûte enchantée de Mozart, sous la direction de Bernard Labadie, chef d’orchestre québécois de réputation internationale.

Une certaine fébrilité flottait dans l’air au Four Seasons Centre for the Performing Arts, rempli à capacité, où aficionados, membres de la presse, donateurs, commanditaires et personnalités publiques tels les Margaret Atwood, Adrienne Clarkson, Diana Leblanc et bien d’autres étaient au rendez-vous pour assister à la première.

Spécialiste de la musique baroque et du répertoire classique, Labadie est connu pour avoir fondé en 1984 l’orchestre de chambre Les violons du Roi et le Chœur de La Chapelle de Québec. Suite à une maladie qui a failli lui coûter la vie en 2014, Labadie a laissé la direction de l’ensemble à Jonathan Cohen l’automne dernier, mais il conserve celle du Choeur de La Chapelle de Québec.

Bernard Labadie
Bernard Labadie

Labadie avait fort à faire dans la ville-reine ces jours-ci, en qualité de chef d’orchestre invité pour ses débuts à la COC avec l’un des opéras les plus populaires, qu’il a su diriger avec tout le brio et le talent qu’on lui connaît.

Co-curateur des célébrations du 261e de Mozart, il dirigeait, la veille et le lendemain soir de La Flûte, le programme Mozart Prague Symphonie, au Koerner Hall à Toronto.

Le testament lyrique de Mozart

Créée en 1791 en Autriche, La Flûte enchantée, dont le titre original en allemand est Die Zauberflöte, composée quelques semaines avant sa mort, est considérée comme le testament lyrique de W. A. Mozart. Chantée en allemand avec sous-titre anglais, le premier acte est d’une durée de 70 minutes, suivi d’une intermission de 25 minutes, et le deuxième acte est d’une durée de 80 minutes.

L’histoire racontée est celle de la Reine de la nuit, magistralement interprétée par Ambur Braid, qui donne pour mission au prince Tamino (Andrew Haji) de sauver sa fille Pamina (Elena Tsallagova), prisonnière de Sarastro (Goran Juric), le grand-prêtre d’Isis et Osiris. S’il y parvient, il pourra l’épouser.

Ambur Braid, dans le rôle de la Reine de la nuit, dans «La Flûte enchantée» à la COC. (Photo: Gary Beechey)
Ambur Braid, dans le rôle de la Reine de la nuit, dans «La Flûte enchantée» à la COC. (Photo: Gary Beechey)

Accompagné de l’oiseleur Papageno (Josué Hopkins), Tamino se met en quête du palais de Sarastro. Pour les aider, ils reçoivent, l’un une flûte enchantée, l’autre des clochettes magiques. Mais la Reine de la nuit se révèle être l’incarnation du mal, et Sarastro, un gardien du bien…

Tamino devra affronter maintes épreuves – garder le silence, traverser l’eau et le feu – avant d’être initié au culte sacré et de retrouver Pamina.

Une pièce dans la pièce

Le spectateur, dans le premier acte, regarde une pièce dans la pièce. Diane Paulus a créé une scène sur la grande scène du Four Seasons. Le public regarde donc une action jouée par les personnages et ceux qui les regardent de la grande scène.

Les personnages incarnent des acteurs qui jouent la comédie au profit de leur public et du nôtre. Léger et humoristique, ce premier acte nous permet d’apprivoiser le monde magique.

Andrew Haji et Elena Tsallagova dans «La Flûte enchantée» à la COC. (Photo: Michael Cooper)
Andrew Haji et Elena Tsallagova dans «La Flûte enchantée» à la COC. (Photo: Michael Cooper)

Au deuxième acte, la scène sur la scène disparaît pour ne faire qu’une grande. La musique et les voix explosent de façon incroyable pour le ravissement des spectateurs. Mozart et Labadie ne font qu’un avec l’orchestre du COC, les membres du chœur et les magnifiques interprètes.

La 16e-17e saison du COC marque le 10e anniversaire du Four Seasons Centre, le premier opéra construit à cet effet au Canada, qui a été inauguré à l’automne 2006 et a été salué à l’échelle internationale comme l’un des meilleurs au monde.

Autres attraits de la COC: pour ceux et celle qui désirent se familiariser avec les oeuvres présentées par le COC, je suggère d’assister à la causerie donnée par un spécialiste, d’une durée d’une vingtaine de minutes, avant les représentations. Pour l’horaire, consulter le site. La COC offre aussi un programme de concerts gratuits à l’heure du lunch.

Lauren Segal, Emily D’Angelo, Aviva Fortunata et Andrew Haji dans «La Flûte enchantée» à la COC. (Photo: Michael Cooper)
Lauren Segal, Emily D’Angelo, Aviva Fortunata et Andrew Haji dans «La Flûte enchantée» à la COC. (Photo: Michael Cooper)

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’homme derrière Snopes: bientôt 25 ans de vérification des faits

Légendes urbaines, secrets, canulars, mensonges ou vérité vraie? (Illustration: Aeaechan | Dreamstime.com)
Snopes, l’ancêtre de tous les sites de vérification des faits, n'imaginait pas que ça pouvait devenir payant.
En lire plus...

Trois siècles de naufrages dans le lac Champlain

Le cannonier USS Spitfire a coulé dans le lac Champlain en 1776 après seulement deux mois de service contre les Britanniques. (Photo: Youtube - http://bit.ly/2rvxvvK)
On compte plus de 300 épaves au fond du lac Champlain, à cheval entre le Québec et les États de New York et du...
En lire plus...

22 juin 2017 à 14h36

La nouvelle école secondaire catholique de Scarborough: Père-Philippe-Lamarche

Le chantier de l'école secondaire catholique Père-Philippe-Lamarche à Scarborough, il y a quelques semaines.
Le père Philippe Lamarche est arrivé à Toronto il y a 130 ans, le 24 juin 1887.
En lire plus...

22 juin 2017 à 11h46

Mandat prolongé pour la commissaire aux langues officielles

Ghislaine Saikaley
Le mandat de Ghislaine Saikaley a été reconduit pour un nouvel intérim jusqu’au 17 octobre prochain ou jusqu’à ce qu’un nouveau commissaire soit nommé.
En lire plus...

21 juin 2017 à 15h37

Interpréter les rêves reste hasardeux

Les rêves fascinent les gens depuis longtemps. (Photo: AndrewCater – Flickr – CC)
Beaucoup de gens croient qu’il est possible de voir l’avenir dans nos rêves.
En lire plus...

Hymne national: des sénateurs veulent bloquer la modification des paroles pour le 150e

Le député Mauril Bélanger l'an dernier.
Les amendements en provenance des banquettes conservatrices s'accumulent au Sénat dans le débat sur le projet de loi de feu Mauril Bélanger.
En lire plus...

Token French à Queen’s Park

150-stories-recits
Seulement deux courts récits franco-ontariens dans le livre du 150e de la lieutenante-gouverneure... et pas un mot sur nos 400 ans.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h17

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger décrochent le Prix Trillium

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger.
Le romancier Jean Boisjoli et l’auteur jeunesse Pierre-Luc Bélanger ont remporté le Prix littéraire Trillium de l’Ontario 2017.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h04

La mère qui exige un médecin blanc: pas un cas isolé

medecin blanc
Le cas d’une mère qui insiste pour que son fils soit vu par un médecin blanc, dans une clinique de Mississauga, serait loin d’être...
En lire plus...

21 juin 2017 à 12h27

Cuisson au barbecue et cancer: évitez de carboniser

Il faut surtout éviter de carboniser la viande. (Photo: Max Pixel)
La cuisson des viandes longtemps à très haute température est associée à l’augmentation de certains cancers.
En lire plus...

21 juin 2017 à 10h16

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur