Immigration: les Torontois plus inclusifs que les Québécois?

immigrants-immigration-refugies

16 mars 2017 à 9h00

Lors du Téléjournal de lundi dernier 13 mars, Céline Galipeau présentait les résultats du sondage réalisé par la firme CROP pour le compte de Radio-Canada révélant la compassion de Québécois face à la communauté musulmane, mais aussi certaines perceptions négatives.

Environ 80% des Québécois sondés par CROP ont affirmé avoir ressenti une plus grande compassion face à la communauté musulmane et être plus nuancés sur la question des différences religieuses suite à l’attentat du 29 janvier contre la mosquée de Québec.

Toutefois d’autres résultats du sondage portent à la réflexion.

Les deux tiers des 1024 Québécois sondés par CROP (après l’attentat) estiment que les accommodements religieux demandés par les musulmans démontrent qu’ils ne veulent pas vraiment s’intégrer.

Plus de 50% sont d’avis que cela ne les dérangerait pas que des événements comme le récent attentat à Québec découragent des musulmans à immigrer ici.

L’analyste politique Tasha Kheiriddin, interviewée par Céline Galipeau, affirmait que les Torontois sont plus tolérants à l’égard du multiculturalisme «parce que les gens de la métropole canadienne sont habitués à côtoyer les voiles, turbans, kirpans, etc.» Mais cela signifie-t-il pour autant que Toronto soit plus inclusive?

Par ailleurs, selon le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, «il est normal que les Québécois soient plus réticents vis-à-vis de l’immigration puisque notre société est homogène depuis très longtemps».

Il semble que ni Mme Kheiriddin ni M. Couillard n’aient compris que tant et aussi longtemps que les nouveaux immigrants ne feront pas partie intégrante de notre vie socio-politique, notre vénérable multiculturalisme canadien référant à la valeur de l’inclusion demeurera utopique.

Certes, la démographie torontoise a drastiquement changé depuis ces dernières décennies. Toutefois l’inclusion sociale et politique de milliers de nouveaux immigrants pose un immense réel défi.

À Toronto, nombre de dames voilées (voile intégral) originaires de la Somalie, du Pakistan et de l’Afghanistan restent confinées dans leurs logis surpeuplés (secteurs Regent Park, East York), tandis que des milliers d’autres immigrants survivent dans des conditions lamentables (Jane et Finch)…

Cantonnés entre eux dans leurs quartiers isolés, ces nouveaux immigrants vivent en marge de notre société, dépendant de notre générosité tout en parrainant des conjoints imposés. Leurs familles se multiplient en sol canadien, déconnectées de notre démocratie.

La vérité: nous faisons face à un faux multiculturalisme sans vision. Pourquoi? Parce que des milliers de nouveaux immigrants, par exemple à Toronto, ne comprennent ni ne vivent notre concept de la participation citoyenne.

Et de son côté, comment le Québec fera-t-il face au multiculturalisme incontournable?

Il faudra davantage que des marches de paix, des motions pour contrer l’islamophobie et des sondages…

Il faudra détenir le courage politique de redéfinir notre société: qui nous sommes, ce que nous voulons être, en Ontario comme au Québec et ailleurs au pays.

Avoir le courage de vivre et refléter nos valeurs en fonction de notre démocratie moderne, nord-américaine, occidentale, cela ne signifie pas de fermer nos portes ni d’imiter le discours xénophobe de Marine Le Pen – «Si voulez vivre comme chez vous, retournez chez vous» – mais de repréciser les intentions de nos lois et de les faire comprendre aux nouveaux immigrants.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

La marijuana n’aurait jamais dû être illégale

marijuana-prison
Dans ses récentes communications, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a confirmé vouloir «légaliser, réglementer et restreindre» l’accès à la marijuana d’ici l’été 2018....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h30

Le «porte-parole de la Terre» à la TSF

Yann Arthus-Bertrand a visité le ravin de la TSF, un projet du club de l'environnement animé par Josette Bouchard.
Cette année, la célébration de la Semaine de la Terre a revêtu un éclat particulier et demeurera un événement dans la mémoire collective de...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h28

Niagara Falls: l’école NDJ célèbre son 25e

Marquis Charrette, directeur de l’école Notre-Dame-de-la-Jeunesse, Roxanne Rees, présidente du conseil d’école, Anik Gagnon, surintendante de l’éducation, Melinda Chartrand, présidente du Conseil, Jean Chartrand, directeur fondateur de l’école, Kim Craitor et Victor Pietrangelo, conseillers municipaux à  Niagara Falls, Père William Derousie, curé de la Paroisse Saint-Antoine.
Plusieurs membres de la communauté scolaire de l’école élémentaire catholique Notre-Dame-de-la-Jeunesse à Niagara Falls se sont rassemblés ce vendredi 21 avril pour célébrer son...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h27

PanTech 2017 : nos jeunes au camp techno de Microsoft

Des jeunes dans leur élément.
Une centaine d’élèves de 6e année provenant des écoles élémentaires des Quatre-Rivières (Orangeville), Horizon-Jeunesse (Mississauga), Carrefour des jeunes (Brampton) et Félix-Leclerc (Toronto) ont participé...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h27

Une guerre nucléaire toujours possible?

Explosion nucléaire (Photo: The Official CTBTO Photostream - Flickr)
En lice pour le titre le plus déprimant de l’année: des experts contemplent la possibilité d’une guerre nucléaire. En décembre dernier, lors d’un colloque à Santa...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h26

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur