Immigration: les Torontois plus inclusifs que les Québécois?

immigrants-immigration-refugies

16 mars 2017 à 9h00

Lors du Téléjournal de lundi dernier 13 mars, Céline Galipeau présentait les résultats du sondage réalisé par la firme CROP pour le compte de Radio-Canada révélant la compassion de Québécois face à la communauté musulmane, mais aussi certaines perceptions négatives.

Environ 80% des Québécois sondés par CROP ont affirmé avoir ressenti une plus grande compassion face à la communauté musulmane et être plus nuancés sur la question des différences religieuses suite à l’attentat du 29 janvier contre la mosquée de Québec.

Toutefois d’autres résultats du sondage portent à la réflexion.

Les deux tiers des 1024 Québécois sondés par CROP (après l’attentat) estiment que les accommodements religieux demandés par les musulmans démontrent qu’ils ne veulent pas vraiment s’intégrer.

Plus de 50% sont d’avis que cela ne les dérangerait pas que des événements comme le récent attentat à Québec découragent des musulmans à immigrer ici.

L’analyste politique Tasha Kheiriddin, interviewée par Céline Galipeau, affirmait que les Torontois sont plus tolérants à l’égard du multiculturalisme «parce que les gens de la métropole canadienne sont habitués à côtoyer les voiles, turbans, kirpans, etc.» Mais cela signifie-t-il pour autant que Toronto soit plus inclusive?

Par ailleurs, selon le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, «il est normal que les Québécois soient plus réticents vis-à-vis de l’immigration puisque notre société est homogène depuis très longtemps».

Il semble que ni Mme Kheiriddin ni M. Couillard n’aient compris que tant et aussi longtemps que les nouveaux immigrants ne feront pas partie intégrante de notre vie socio-politique, notre vénérable multiculturalisme canadien référant à la valeur de l’inclusion demeurera utopique.

Certes, la démographie torontoise a drastiquement changé depuis ces dernières décennies. Toutefois l’inclusion sociale et politique de milliers de nouveaux immigrants pose un immense réel défi.

À Toronto, nombre de dames voilées (voile intégral) originaires de la Somalie, du Pakistan et de l’Afghanistan restent confinées dans leurs logis surpeuplés (secteurs Regent Park, East York), tandis que des milliers d’autres immigrants survivent dans des conditions lamentables (Jane et Finch)…

Cantonnés entre eux dans leurs quartiers isolés, ces nouveaux immigrants vivent en marge de notre société, dépendant de notre générosité tout en parrainant des conjoints imposés. Leurs familles se multiplient en sol canadien, déconnectées de notre démocratie.

La vérité: nous faisons face à un faux multiculturalisme sans vision. Pourquoi? Parce que des milliers de nouveaux immigrants, par exemple à Toronto, ne comprennent ni ne vivent notre concept de la participation citoyenne.

Et de son côté, comment le Québec fera-t-il face au multiculturalisme incontournable?

Il faudra davantage que des marches de paix, des motions pour contrer l’islamophobie et des sondages…

Il faudra détenir le courage politique de redéfinir notre société: qui nous sommes, ce que nous voulons être, en Ontario comme au Québec et ailleurs au pays.

Avoir le courage de vivre et refléter nos valeurs en fonction de notre démocratie moderne, nord-américaine, occidentale, cela ne signifie pas de fermer nos portes ni d’imiter le discours xénophobe de Marine Le Pen – «Si voulez vivre comme chez vous, retournez chez vous» – mais de repréciser les intentions de nos lois et de les faire comprendre aux nouveaux immigrants.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Une interprétation très libre du Petit Prince

Jonathan Séguin (le Petit Prince) et Sandra Uhlrich (le renard).
Une centaine d’élèves de l’école secondaire catholique Saint Frère-André, à Toronto, ont offert une adaptation libre et contemporaine des textes du roman Le Petit Prince...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h17

Une nouvelle appli de Parcs Canada pour découvrir le pays

application parcs canada
À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, Parcs Canada lance une toute nouvelle application mobile pour permettre aux voyageurs de préparer leur voyage...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Un diplôme honorifique du Collège Boréal à Dada Gasirabo

Dada Gasirabo
Le Collège Boréal conférera un diplôme honorifique en Affaires et services communautaires à la directrice générale d’Oasis Centre des femmes à Toronto, Mme Dada...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Remaniements aux directions des écoles de Viamonde

Des cadres du Conseil scolaire Viamonde avec (à l'avant au centre, costume bleu) Martin Bertrand, le directeur de l'Éducation.
Plusieurs directions et directions adjointes d’écoles du Conseil scolaire Viamonde relèveront de nouveaux défis lors de la prochaine l’année scolaire. L’ouverture des nouvelles écoles...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h15

Beau Dommage et Stéphane Venne au Panthéon

Beau Dommage
Le groupe Beau Dommage et l’auteur-compositeur Stéphane Venne font partie des artistes qui seront intronisés cette année au Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens. Ils seront...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h14

Quand un mot innu devient une phrase en français

Anne-Marie Proulx
La jeune artiste Anne-Marie Proulx a parcouru une grande partie du Grand Nord québécois, dans le territoire du Nitassinan où vivent les Innus, intéressée d’abord...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h13

Visite de parlementaires marocains

La délégation de parlementaires marocains devant l'Assemblée législative de l'Ontario.
Une demi-douzaine de parlementaires marocains étaient de passage à Montréal et Toronto la semaine dernière, pour discuter d’échanges économiques et culturels avec nos gouvernements...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h12

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur