Huit photographes qui construisent

Guy Glorieux et sa vision de l'échangeur Turcot.

Guy Glorieux et sa vision de l'échangeur Turcot.


6 mars 2017 à 22h12

La ville – son architecture et ses grands travaux, mais aussi la vie et l’environnement de ses habitants – est à l’honneur dans les oeuvres de huit photographes québécois en montre jusqu’au 31 mars à la galerie Dylan Ellis dans l’est de Toronto (1840 avenue Danforth).

Intitulée Calcul visuel en photographie et organisée avec le concours du Bureau du Québec à Toronto, cette exposition rappelle que la photo est souvent elle aussi une «construction». En effet, la plupart de celles (dont les siennes) qu’a réunies le commissaire Guy Lafontaine sont de savants montages devant produire un résultat.

Seules les scènes urbaines en noir et blanc de Daniel Miller sont croquées sur le vif, mais néanmoins choisies pour leur caractère insolites. Ce photographe se dit particulièrement intéressé par le pluralisme culturel et religieux de Montréal.

Et pour les arrangements de couleurs de Robert Slatkoff, ils représentent aussi des «constructions», les seules ici qui versent dans l’abstraction.

Guy Glorieux, un économiste dont la photographie artistique est devenue le projet de retraite, présente ici ses négatifs de l’échangeur Turcot, à Montréal, une autoroute dont la destruction a coûté des milliards de dollars et occasionné des perturbations pendant des années. «Le négatif permet à la lumière de sortir du sujet plutôt que de l’éclairer», explique-t-il.

L’exposition comprend aussi des oeuvres de: Catherine Aboumrad, spécialiste des superpositions d’images prises par le même appareil dans diverses directions; Alain Laforest, fasciné par l’architecture; Jean Lauzon, travaillant lui aussi en noir et blanc sur des détails et objets occultant leur contexte; et le duo Marie-Reine Mattera et Emmanuel Joly, inspiré par la nature et ses couleurs.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

À la défense du «Right fiers!» des Jeux de Moncton-Dieppe

La musique était l'une des 13 disciplines culturelles, sportives et de leadership des JeuxFC 2017 pour les 13 à 18 ans à Moncton-Dieppe.
«Nos jeunes ont joué et échangé en français... Leur français.»
En lire plus...

20 juillet 2017 à 16h38

Colis haineux à la mosquée de Québec: «répugnant»

Philippe Couillard et Kathleen Wynne à la réunion d'Edmonton cette semaine.
La tuerie de janvier avait été précédée de gestes semblables.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 13h22

Le fameux missile de la Corée du Nord: pas encore «nucléaire»?

bombe
Le dernier engin testé serait en mesure de toucher l'Alaska, l'Australie, l'Inde ou la Russie.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 12h26

Rencontres francos sur Bell Fibe TV

Mylène Thériault dans Rencontres.
La série met à l’honneur la diversité de la culture francophone à Toronto.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h08

Il y a traductions et traductions

traduction
Dès que la phrase est plus métaphorique, les choses se compliquent.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h05

Brampton l’été: à découvrir

Le Wet’N’Wild Toronto a rouvert ses portes en juin avec de nouveaux jeux d’eau pour petits et grands. (Photos: Sandra Dorélas)
La 4e plus grande ville de l’Ontario!
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h04

Aylmer: l’Outaouais aux tendances historiques

Le fameux hôtel British sur la patrimoniale rue Principale du Vieux-Aylmer. (Photo: Maude Poulin)
On entend rarement parler d'Aylmer. C’est pourtant le secteur le plus beau et le plus historique de Gatineau.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h03

Planification des ressources: le logiciel qui pense à tout

erp
Sept raisons d’adopter un ERP pour votre organisation.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h02

Bonnes notes pour les robots à l’école

Nao le robot (Photo: Johannes Wienke — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2sS9ZtF)
Les élèves ont pris plaisir à faire chanter et danser un petit robot.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h01

Calder, forgeron d’art

CALDER, forgeron de géantes libellules, Gallimard/Musée Soulages, 2017, relié, 28x22 cm, 125 illustrations, 208 p.
À l’honneur au musée de Pierre Soulages près de Toulouse.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur