Comédies musicales: une jeune de chez nous se démarque

Une scène de Mamma Mia au Arts Center of Coastal Carolina (Caroline du Sud). Stéphanie Visconti au centre.

Une scène de Mamma Mia au Arts Center of Coastal Carolina (Caroline du Sud). Stéphanie Visconti au centre.


7 août 2017 à 13h50

Stéphanie Visconti, une jeune fille de Pickering diplômée depuis deux ans de l’école secondaire Saint-Charles-Garnier, commence à faire sa marque dans le milieu de la comédie musicale aux États-Unis.

Après son rôle dans Mamma Mia au Arts Center of Coastal Carolina de Shelter Cove en Caroline du Sud pendant tout l’été, elle retournera passer des auditions, enseigner et continuer d’étudier à New York, «le hub de la comédie musicale pour tout le continent», explique-t-elle en entrevue à L’Express.

Avant Mamma Mia, le célèbre spectacle inspiré de la musique du groupe suédois Abba, elle a passé le mois de mars en Floride, au Riverside Theatre de Vero Beach, dans Mame, qui raconte l’histoire de l’excentrique bohémienne Mame Dennis dans les années 30 et 40.

Stéphanie Visconti (Photo: Shirin Tinati)
Stéphanie Visconti (Photo: Shirin Tinati)

Au sortir de Saint-Charles-Garnier, Stéphanie Visconti a été formée pendant deux ans au American Musical and Dramatic Academy à New York. «J’ai suivi des cours de danse dès l’âge de 4 ans, mais c’est vraiment à l’adolescence que j’ai réalisé que c’est ce que je voulais faire dans la vie et que je l’ai dit à mes parents», raconte-t-elle.

Née à Scarborough, c’est sa mère qui est francophone: «je parle plus souvent français à la maison avec mes deux soeurs et mon frère». Sauf pour quelques productions scolaires, il ne lui est cependant pas encore arrivé de jouer professionnellement en français.

Elle a joué dans quelques productions torontoises et même dans un film et une publicité, parallèlement à ses études secondaires, tout en suivant des cours de ballet-jazz, claquettes, hip-hop, théâtre, improvisation, chant, dialecte…

D’abord danseuse, Stéphanie Visconti reconnaît qu’il lui est aussi essentiel de chanter pour percer dans ce milieu hypercompétitif: «c’est sûr que ça ouvre plus de portes». Elle l’a constaté cette année en décrochant des rôles dansant et chantant dans Mame et Mamma Mia. En Caroline du Sud, «ils ont auditionné 400 personnes pour 20 rôles».

Stéphanie Visconti (Photo: Greg Tjepkema)
Stéphanie Visconti (Photo: Greg Tjepkema)

«L’une de mes grandes inspirations est Eleanor Powell», danseuse et actrice américaine reconnue pour ses solos de claquettes dans des films des années 30 et 40.

Stéphanie Visconti a d’ailleurs gagné quelques prix en claquette, dont une médaille d’argent aux International Dance Organization World Tap Dance Championships en Allemagne. Elle est aussi un peu acrobate, «mais pas au point de vouloir rejoindre le Cirque du Soleil!»

«Le plus difficile dans ce domaine», remarque-t-elle, «c’est quand ça fait des semaines que tu passes des auditions et que tu n’as pas de réponses».

Elle n’a pas encore de gérant («ça s’en vient, mais je veux prendre mon temps pour choisir le bon»), mais elle considère que d’avoir pu travailler sur scène cette année, quelques mois seulement après le collège de New York, l’a beaucoup aidée.

Elle va bientôt remplacer son visa d’étudiante aux États-Unis par un permis de travail d’artiste, et elle se dit confiante de décrocher d’autres rôles dans des productions régionales ou des croisières: «il y a des productions de grande qualité et de beaux centres des arts dans de nombreux endroits aux États-Unis et au Canada».

Modeste, elle reconnaît qu’elle a encore beaucoup de travail à faire avant de connaître la gloire nationale ou internationale, et elle se considère «vraiment chanceuse» de faire ce métier qu’elle adore: danser et chanter.

Une scène de Mame au Riverside Theatre (Floride). Stéphanie Visconti en robe noire et chapeau à plumes blanches.
Une scène de Mame au Riverside Theatre (Floride). Stéphanie Visconti en robe noire et chapeau à plumes blanches.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Mi’kmaq et Acadiens: des amis de longue date

Grand-Pré est le lieu où se sont installés les premiers colons français et où s’est développée une union entre les Acadiens et les Mi’kmaq. Aujourd’hui, le site du festival annuel (en Nouvelle-Écosse sur la baie de Fundy) est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
15 août: Fête nationale des Acadiens
En lire plus...

15 août 2017 à 15h48

Recensement: des erreurs à rectifier

ffdrapeaux
Le français en perte de vitesse au Canada: fausse nouvelle! Statistique Canada a promis de rectifier des erreurs dans son recensement 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h30

Un deuxième album très attendu pour Patricia Cano

La chanteuse et comédienne Patricia Cano, née à Sudbury de parents péruviens.
Madre Amiga Hermana: ode à la féminité
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Regent Park et Moss Park: ça va la santé?

Sondage sur les services de santé en français dans l'Est du centre-ville.
Sondage sur les besoins
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Marchand Dessalines, haut lieu de l’indépendance d’Haïti

Rudolf Dérose devant le fort Décidé.
Une cité fortifiée derrière la vallée de l’Artibonite.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h28

Petite faute deviendra grande

Agatha Christie est l'auteure la plus populaire après la Bible et Shakespeare, avec deux milliards de livres vendus.
Les traductions de Google donnent souvent du charabia.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h27

Les conseils scolaires tâcheront de mieux gérer leurs autobus

autobus-scolaire
La rentrée scolaire avait été chaotique au TDSB et au TCDSB en septembre 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h26

Ralentir le Parkinson en luttant contre le diabète

L’exénatide agit sur le foie... et le cerveau. (Photo: Kitsuney — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2hOGecQ)
Le Parkinson diminue la dopamine, ce qui fragilise les cellules nerveuses.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h25

L’ivoire de mammouth aussi peu recommandable que l’ivoire d’éléphant

Sculpture en ivoire exposée aux Nation-Unies. (Photo: Anthony Keys — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2vYbUlP)
Ls squelettes de mammouths se trouvent en majorité dans le permafrost de la Sibérie.
En lire plus...

Protéger Mars… de la Terre

Tersicoccus phoenicis, la bactérie découverte dans une salle blanche d'assemblage de la NASA en Floride et à Kourou en Amérique du Sud. (Photo: NASA)
Invasion terrestre plus probable qu'extra-terrestre
En lire plus...

14 août 2017 à 14h22

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur