Bilinguisme législatif et judiciaire: 150 ans de revendications

Des acteurs du Théâtre Dérives Urbaines ont revisité le débat historique de 1865.

Des acteurs du Théâtre Dérives Urbaines ont revisité le débat historique de 1865.


6 mars 2017 à 22h16

Par l’entremise de sept acteurs du Théâtre Dérives Urbaines, les participants à la conférence sur 150 ans de bilinguisme législatif et judiciaire, tenue le 5 mars dernier à Ottawa, ont pu revivre le débat historique de 1865 qui a mené à l’adoption de l’article 133 de la Loi constitutionnelle de 1867.

Une scène a aussi rappelé la crise découlant de l’abolition illégale du français au Manitoba, en 1890, et le débat, à la Chambre des communes, où John Alexander Macdonald avait affirmé: «Je ne partage aucunement le désir exprimé dans certains quartiers qu’il faudrait, par un moyen quelconque, opprimer une langue ou la mettre sur un pied d’infériorité vis-à-vis d’une autre… Dans cet état, il n’y a pas de race supérieure; dans cet état, il n’y a pas de race conquise…»

Au cours de la journée, une quinzaine de conférenciers ont partagé leurs commentaires sur le chemin parcouru depuis 150 ans. Les gains et embûches dans la mise en œuvre du bilinguisme législatif et judiciaire ont été signalés. Les moyens d’améliorer l’accès à la justice dans les deux langues officielles ont aussi été discutés.

Il est évident qu’il reste plusieurs dossiers où le gouvernement fédéral ne semble pas pressé d’assumer un leadership. C’est notamment le cas du dossier de l’utilisation du français en matière de divorce et de celui de l’adoption d’une version française officielle de la Loi constitutionnelle de 1867.

Il est opportun de rappeler que la Loi constitutionnelle de 1982 prévoit que le «ministre de la Justice du Canada est chargé de rédiger, dans les meilleurs délais, la version française des parties de la Constitution du Canada qui figurent à l’annexe [de cette loi]». Le comité de rédaction constitutionnelle française a été créé en 1984 pour assister le ministre dans cette mission. Le comité a déposé son rapport définitif, qui contient 42 textes constitutionnels, au Parlement en décembre 1990. Ce rapport définitif est disponible sur le site Web du ministère de la Justice.

Grâce à la collaboration du Centre virtuel de ressources du site DocumentationCapitale.ca, le texte de plusieurs intervenants à la conférence du 5 mars est disponible sur Internet. C’est notamment le cas pour le mot de bienvenue et le discours de clôture de Michel Bastarache, ainsi que pour les présentations de René Basque, président de l’Association du Barreau canadien, Michel Doucet, directeur de l’Observatoire international des droits linguistiques, Nicole Duval Hesler, Juge en chef du Québec, Jean Johnson, président de l’Association canadienne-française de l’Alberta, Doug Mitchell, cabinet Irving Mitchell Kalichman, Rénald Rémillard, directeur général de la Fédération des associations de juristes d’expression française de common law, et Julie Thorburn, juge de la Cour supérieure de Justice de l’Ontario.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Y a de la joie, y a de la création

Toronto, par Bruno Roux.
Quatre artistes et amis français de Toronto exposent leurs œuvres –des peintures et des sculptures qui éveillent la joie – depuis le 19 avril et jusqu’au...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h42

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

La marijuana n’aurait jamais dû être illégale

marijuana-prison
Dans ses récentes communications, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a confirmé vouloir «légaliser, réglementer et restreindre» l’accès à la marijuana d’ici l’été 2018....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h30

Le «porte-parole de la Terre» à la TSF

Yann Arthus-Bertrand a visité le ravin de la TSF, un projet du club de l'environnement animé par Josette Bouchard.
Cette année, la célébration de la Semaine de la Terre a revêtu un éclat particulier et demeurera un événement dans la mémoire collective de...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h28

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur