30 ans de Pot-pourri franco à la radio

«Un investissement humain»

Éric Cader, producteur et animateur de l'émisson Pot-pourri à la radio CIUT FM.

Éric Cader, producteur et animateur de l'émisson Pot-pourri à la radio CIUT FM.


6 mars 2017 à 22h18

L’émission Pot-pourri, seule émission en français de CIUT 89,5 FM, la radio de l’Université de Toronto, porte la double casquette du garant des valeurs de la francophonie et défenseur des communautés francophones au travers de thématiques telles que l’éducation, la politique et la santé.

Éric Cader, producteur et animateur de Pot-pourri, diffusée tous les dimanches de 11h à 13h, s’est donné depuis 30 ans la mission de promouvoir le patrimoine culturel francophone et son héritage, en favorisant les rencontres.

Ce qu’il faut souhaiter à l’émission pour son anniversaire, c’est «une relève aussi passionnée et engagée à long terme» que l’équipe qui l’a produite pendant toutes ces années. «Et que les étudiants francophones épousent ce volontariat en apportant de leur dynamisme et leurs couleurs».

«On est là pour servir la communauté», commente Éric Cader, qui est aujourd’hui consultant à son compte en ressources humaines.

Par ailleurs, dans les années 1990, l’émission recevait la Commissaire de l’équité en matière d’emploi, et l’animateur se souvient des réactions des francophones à l’écoute ce jour-là: «des changements ont vu le jour suite à cette rencontre». Depuis, le gouvernement favorise l’intégration des francophones tout en bénéficiant de leur participation à la société torontoise.

«La radio forge l’opinion du public, c’est un laboratoire d’idées, des tables rondes et des débats. Et la radio peut donner un coup de pouce à des écrivains ou cinéastes qui n’arrivent pas à percer.»

L’univers de Pot-pourri s’est construit grâce à un réseautage multiculturel: des diplomates aux stylistes et musiciens, en passant par les étudiants de tous horizons. L’émission est devenue un médiateur engagée dans tous les aspects humains, que ce soit chez les artistes, dans les écoles ou auprès des francophones autochtones encore mal représentés.

Éric Cader veut se battre contre les tabous et les préjugés. Pour Ken Stowar, directeur de la station et des programmes depuis près de 30 ans: «Éric a illustré son engagement et sa passion en ne manquant jamais à l’appel pendant toutes ces années: c’est une réalisation remarquable, un programme qui a su toucher nos auditeurs, de Barrie à Buffalo ou de Kitchener à Cobourg.»

C’est avec l’implication de partenaires qui sont chers à cette radio que, ce mois-ci, l’émission Pot-pourri fêtera ses 30 ans avec une programmation très éclectique, à commencer par ce dimanche 5 mars où on lançait le Mois de la francophonie avec de nombreux invités.  Un cocktail d’anniversaire aura lieu le 22 mars, la programmation est disponible sur le site de l’émission. C’est dans la convivialité et la joie qu’on organisera des  jeux et concours tout au long du mois de mars, grâce à la participation du Bistro Sauvignon et son chef breton Stéphane Poquet.

D’autres partenaires tel que le Départements d’Études françaises de l’Université de Toronto, qui est l’un des plus gros département d’études française d’Amérique du Nord, et le campus de Mississauga seront de la partie. D’après Éric Cader, les inscriptions au département ne cessent d’augmenter chaque année et la diversité des élèves est telle que les Nations-Unies semblent siéger au sein des classes francophones.

Pot-pourri entretient également une relation privilégiée avec Radio France International, qui sert ici de banque de musique et de sujets. Le CRÉFO (Centre de recherches en éducation franco-ontarienne) participera également à l’anniversaire de l’émission, lui aussi soufflant ses 40 bougies.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’humanité dans l’oeil de Yann Arthus-Bertrand

Le réalisateur et le directeur de la cinématographie de Human: Yann Arthus-Bertrand et Bruno Cusa, à l'Alliance française de Toronto le mardi 18 avril.
Yann Arthus-Bertrand, c’est le grand-père qu’on rêverait tous et toutes d’avoir. On s’imagine que le soir, au coin du feu, il nous raconterait les...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h52

Dianne Bos éclaire une guerre centenaire

Dianne Bos: Tranchées, Parc commémoratif canadien de Vimy, France (2014) 72x72cm.
Depuis le 3 avril et jusqu’au 8 septembre prochain, le Centre culturel canadien à Paris accueille l’exposition de l’artiste ontarienne Dianne Bos, intitulée The...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h50

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Y a de la joie, y a de la création

Toronto, par Bruno Roux.
Quatre artistes et amis français de Toronto exposent leurs œuvres –des peintures et des sculptures qui éveillent la joie – depuis le 19 avril et jusqu’au...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h42

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur