Un premier album pour Joanne Morra

Une artiste à suivre

Pochette de l'album Alouette de Joanne Morra

Pochette de l'album Alouette de Joanne Morra


13 mars 2017 à 22h18

Joanne Morra, une chanteuse et musicienne francophone de Toronto, vient de sortir son tout premier album solo et bilingue, Alouette.  Cet artiste qui est aussi enseignante d’arts visuels, met ici à profit sa voix riche et sensuelle.

Joanne Morra a débuté sa carrière dans les arts plastiques, mais le chant est entré dans sa vie dès l’âge de 24 ans. « C’était un désir secret et caché depuis mon enfance, mais je n’osais jamais l’avouer car j’étais trop gênée ».

Déjà connue dans certaines salles torontoises et même au Festival de jazz de Toronto, la chanteuse sera à l’hôtel Gladstone (Queen ouest) le 23 mars pour le lancement de son disque. Elle se produira aussi le 7 avril au Gate 403 (Roncesvalles) et le 13 au Relish Bar & Grill (Danforth).

Le nom de son album, Alouette, porte en lui une résonance particulière. En plus d’être la chanson préférée de Joanne pendant son enfance, celle-ci s’est récemment fait surnommer «Joanne l’Alouette», un sobriquet issu de son pseudonyme sur les réseaux sociaux. Une appellation qui lui rappelle le chant traditionnel acadien de l’Alouette, et tendrement, son enfance.

Cet album, co-écrit avec le guitariste de renom Éric St-Laurent, révèle les fondations du jazz et du blues dans lesquels Joanne Morra se sent très à l’aise. Elle repousse ses limites en s’essayant au funk, le tout dans ses deux langues maternelle et paternelle, le français et l’anglais.

«Je suis toujours une chanteuse de jazz, mais je voulais essayer autre chose. Lorsque j’ai rencontré Éric, il m’a inspirée et encouragée à faire cet album, et on m’a souvent incitée à chanter en français.»

Alouette met en vedette Éric St Laurent à la guitare et Rachel Melas (du groupe Amélie les singes bleus) à la contrebasse. Joey Burke à la guitare lap steel a collaboré sur certains morceaux.

Auteure et interprète, Joanne Morra a également une création originale dans cet album, Pas là, un morceau criant de sensibilité et d’humour.

Comme pour sublimer la charge émotionnelle de ses performances, son attachement à l’humanitaire au sein d’Habitat pour l’humanité fait d’elle une artiste engagée, dont les compositions sont personnelles. Une voix à la fois claire et chaude, envoûtante et élégante, la vocaliste de jazz le dit: «Je veux dédier ma vie aux arts, je veux aller dans les communautés francophones, au Québec là où vit ma famille, et en France aussi.»joanne-headshot

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Y a de la joie, y a de la création

Toronto, par Bruno Roux.
Quatre artistes et amis français de Toronto exposent leurs œuvres –des peintures et des sculptures qui éveillent la joie – depuis le 19 avril et jusqu’au...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h42

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

La marijuana n’aurait jamais dû être illégale

marijuana-prison
Dans ses récentes communications, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a confirmé vouloir «légaliser, réglementer et restreindre» l’accès à la marijuana d’ici l’été 2018....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h30

Le «porte-parole de la Terre» à la TSF

Yann Arthus-Bertrand a visité le ravin de la TSF, un projet du club de l'environnement animé par Josette Bouchard.
Cette année, la célébration de la Semaine de la Terre a revêtu un éclat particulier et demeurera un événement dans la mémoire collective de...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h28

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur