Tu l’aimes plus que moi!


7 juin 2016 à 9h51

Combien de parents ont entendu le refrain? Le besoin d’amour égalitaire ou exclusif explose dans toutes les familles. Comment rassurer un enfant sur la place unique qu’il occupe dans la fratrie et dans notre coeur? Comment se jouer du reproche quand il s’agit de chantage affectif?

Réelle détresse

Certains enfants sont véritablement malheureux lorsque vous prodiguez de l’attention au frère ou à la soeur. Ce que vous dites à un enfant, le câlin que vous lui donnez, c’est autant d’affection dont vous privez l’autre.

On n’est pas encore dotés d’une multitude d’yeux et de bras et on ne peut évidemment pas dispenser à tous tendresse et attention en même.

On peut en revanche être vigilant à offrir des signes d’intérêt et d’affection avec équité.

Ne pas toujours complimenter le même enfant sur une activité, mais montrer aux autres qu’ils sont également doués dans telle ou telle discipline.

Passer un temps à peu près comparable le soir au moment des câlins avant de s’endormir.

Et si deux enfants occupent une même chambre tandis que le troisième est seul dans la sienne, il peut être important pour lui de lui rappeler que si vous avez passé plus de temps dans la première chambre c’est qu’il y avait deux enfants à coucher.

Le temps passé avec un enfant, les gestes posés sur lui sont passés au crible par leurs aînés et cadets. Inutile de se justifier, mais penser à en donner à chacun sa dose quotidiennement.

Il en va ainsi avec les encouragements, les félicitations. Si l’une a rapporté une excellente note de l’école qui mérite qu’on s’y attarde, l’autre qui est arrivée à faire ses lacets toute seule vaut aussi qu’on s’y arrête.

Si les sorties en famille sont importantes, car elles créent un esprit communautaire, une dynamique de groupe, des moments seuls à seuls avec chacun des enfants, à tour de rôle, sont bienvenus tant ils renforcent chez l’enfant le sentiment d’importance, d’unicité et de confiance en soi.

Le reproche «Tu l’aimes plus que moi» peut traduire une réelle détresse chez l’enfant qu’il important de calmer et de désamorcer. Lui montrer concrètement par nos gestes, nos mots et notre temps qu’il est unique et qu’il a tout notre amour, notre attention prévient la jalousie au sein de la fratrie et des blessures qui n’iront qu’en grandissant.

Presque un jeu

Il y a pourtant manifestement des fois où le reproche est davantage de l’intox qu’autre chose.

Avez-vous remarqué que cette phrase «De toute façon, lui tu ne lui dis jamais rien, c’est ton chouchou!» suit souvent de près une réprimande? Votre enfant n’accepte pas de se faire réprimander ou d’aider à faire quelque chose, immanquablement la comparaison avec ses frères et soeurs revient sur le tapis
.
Les professionnels de la communication (et probablement de la psychologie) opteraient sans doute pour un dialogue calme et posé ou l’on montrerait à l’enfant récalcitrant que la réprimande est justifiée, que son comportement est inacceptable et que votre réaction est la même avec les autres enfants de la maison lorsqu’ils se comportent ou s’expriment mal.

Mais vous pouvez tout aussi bien ignoré sa remarque (elle n’a pas lieu d’être) ou entrer dans son jeu (si vous êtes d’humeur et que vous avez le temps): «Oui tout à fait, elle est ma préférée quand tu agis comme ça, de même que tu es mon favori quand tu te comportes autrement».

Si votre enfant cherche à gagner du temps ou joue simplement avec vos nerfs, car il sait qu’il peut et qu’il triomphe souvent, n’allez surtout pas cette fois-ce lui faire plaisir.

Ne pas renter dans le débat quand la seule chose à faire du côté de l’enfant est de s’excuser et de s’exécuter est un gain de temps et d’énergie formidable profitable à tous et une façon très claire de poser les limites en terme de jeux affectifs. Chantage ou peine profonde, à vous parents de décoder, de vous tromper, de vous former et de triompher.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La réalité augmentée au service du marketing

Une sculpture virtuelle, The Merging, qui a été présentée à la Nuit blanche de Toronto en 2016.
SEED offrre aux consommateurs des expériences numériques sensorielles pour les fidéliser à certaines marques.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

Écotourisme de montagne en harmonie avec la vie paysanne

Haïti, terre paysanne.
Vallue, en Haïti, est reconnue pour sa réputation hospitalière et son tourisme de montagne.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

L’Écosse, terre de héros et de légendes

Doune Castle.
Entrer dans les Highlands écossais, c’est pénétrer dans un univers minéral mystérieux.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h21

Destinations préférées cet été

Avec ses racines grecques et latines, la Provence attire les Québécois.
Le palmarès est basé sur les ventes de guides Ulysse.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h20

L’eau de Flint, Michigan: des accusations d’homicide

Des hauts fonctionnaires savaient depuis des mois que l'eau du robinet était contaminée. (Photo: philografy - Flickr - Creative commons - http://bit.ly/2sHuFIP)
Le directeur de la santé publique du Michigan et quatre de ses officiers viennent d’être accusés.
En lire plus...

Nos foyers et nos droits

ajefo
C’est sous le thème Canada 150 : Nos foyers et nos droits que s’est déroulé, les 23 et 24 juin, le 38e congrès de...
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h18

Quelles mesures, au juste, pour la petite enfance en français?

enfants garderie
Quand un parent ne peut plus attendre pour une place en français pour son enfant, il passe à l'anglais... et continue en anglais.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h17

Bravo aux finissants 2017!

finissants
Nos ados entrent dans une autre étape de la vie.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h16

Des jeunes énergiques à Niagara Falls

Des participants de l'école Saint-Antoine de Niagara Falls au Grand Défi Pierre Lavoie.
Des élèves de l’école Saint-Antoine ont campé au Stade olympique de Montréal.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h14

Le lien le plus fort entre le Canada et la France

Au vernissage de l'exposition Vimy à l'AFT: Jeremy Diamond, directeur de la Fondation Vimy, la députée provinciale de Thornhill, Gila Martow, le chef de police Mark Saunders, la photographe Racheal McCaig, le directeur de l'AFT Thierry Lasserre et le consul de France Marc Trouyet.
Le centenaire de Vimy à la galerie de l'Alliance française de Toronto.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h13

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur