Revenu garanti: un projet pilote dès avril

rapport revenu garanti

21 mars 2017 à 0h26

Le projet pilote ontarien sur le revenu de base ou revenu garanti, destiné à simplifier ou à remplacer plusieurs programmes sociaux, sera lancé en avril.

Pour l’instant, le gouvernement libéral vient de publier un rapport qui résume les commentaires recueillis ces derniers mois auprès des quelque 35 000 personnes et organismes ayant participé à aux audiences publiques ou à la consultation en ligne.

Le revenu de base serait un paiement versé aux familles ou personnes admissibles qui garantit un niveau de revenu minimum. Il vise à aider les gens à satisfaire leurs besoins de base et à leur offrir une relative sécurité, selon le document de travail élaboré par l’ancien ministre et sénateur Hugh Segal.

La ministre Helena Jaczek
La ministre Helena Jaczek

Qui devrait être admissible au revenu de base; quelles collectivités devraient être incluses; quel devrait être le mode de prestation du revenu de base; comment le projet pilote devrait être évalué: les ministres Helena Jaczek (Services sociaux et communautaires) et Chris Ballard (Stratégie de réduction de la pauvreté) ont maintenant une meilleure idée de ce qui fait consensus et de ce qui reste controversé.

«Nous sommes résolus à adopter une approche prudente», assure Mme Jaczek.

La Finlande a lancé un projet pilote de revenu garanti en janvier, et les Pays-Bas et le Kenya cherchent également à élaborer des projets pilotes en vue d’évaluer l’idée d’un revenu annuel de base ou garanti.

Y-Combinator, une entreprise californienne spécialisée dans la technologie, a annoncé qu’elle allait diriger un projet pilote portant sur le revenu de base qui devrait durer cinq ans.

Parmi les programmes qui pourraient être appelés à être remplacés par un revenu de base, mentionnons: Ontario au travail, le soutien aux personnes handicapées, la prestation  pour enfants, de même que divers crédits d’impôt.

On peut mettre en oeuvre le revenu de base de plusieurs façons, expliquent les ministres: en accordant le même montant d’argent à tout le monde; en versant un complément de revenu aux personnes qui gagnent moins qu’un certain montant; en adoptant un impôt négatif sur le revenu dans lequel les personnes dont le revenu est inférieur à un certain montant recevraient un paiement du gouvernement au lieu de payer des impôts.

Le ministre Chris Ballard
Le ministre Chris Ballard

Selon le rapport, un solide consensus s’est dégagé autour de l’idée que «le montant du revenu de base devrait être fixé à un niveau qui permette aux participants de sortir de la pauvreté»: entre 75% et 100% de la MFR (Mesure de faible revenu).

Il s’agit d’une définition courante de la pauvreté qui est égale à la moitié du revenu du ménage médian en Ontario, ajustée en fonction du nombre de membres qui composent le ménage. En 2016, 75% de la MFR représentaient 16 989 $ pour une personne seule et 24 027 $ pour un couple.

L’idée d’expérimenter le modèle d’impôt négatif sur le revenu (INR) dans le projet pilote a également reçue un soutien important. L’INR est un «crédit d’impôt remboursable», simple à comprendre et à appliquer.

La recommandation du document de travail de Hugh Segal préconisant que les personnes handicapées reçoivent un supplément mensuel de 500 $, en plus du revenu de base général, a été largement approuvée. D’autres groupes considérés comme particulièrement défavorisés pourraient aussi recevoir des aides supplémentaires.

«Chaque famille en Ontario mérite de mener une existence empreinte de dignité et sécuritaire, sans avoir à vivre dans la pauvreté», résume M. Ballard.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur