Revenu garanti: un projet pilote dès avril

rapport revenu garanti

Le projet pilote ontarien sur le revenu de base ou revenu garanti, destiné à simplifier ou à remplacer plusieurs programmes sociaux, sera lancé en avril.

Pour l’instant, le gouvernement libéral vient de publier un rapport qui résume les commentaires recueillis ces derniers mois auprès des quelque 35 000 personnes et organismes ayant participé à aux audiences publiques ou à la consultation en ligne.

Le revenu de base serait un paiement versé aux familles ou personnes admissibles qui garantit un niveau de revenu minimum. Il vise à aider les gens à satisfaire leurs besoins de base et à leur offrir une relative sécurité, selon le document de travail élaboré par l’ancien ministre et sénateur Hugh Segal.

La ministre Helena Jaczek
La ministre Helena Jaczek

Qui devrait être admissible au revenu de base; quelles collectivités devraient être incluses; quel devrait être le mode de prestation du revenu de base; comment le projet pilote devrait être évalué: les ministres Helena Jaczek (Services sociaux et communautaires) et Chris Ballard (Stratégie de réduction de la pauvreté) ont maintenant une meilleure idée de ce qui fait consensus et de ce qui reste controversé.

«Nous sommes résolus à adopter une approche prudente», assure Mme Jaczek.

La Finlande a lancé un projet pilote de revenu garanti en janvier, et les Pays-Bas et le Kenya cherchent également à élaborer des projets pilotes en vue d’évaluer l’idée d’un revenu annuel de base ou garanti.

Y-Combinator, une entreprise californienne spécialisée dans la technologie, a annoncé qu’elle allait diriger un projet pilote portant sur le revenu de base qui devrait durer cinq ans.

Parmi les programmes qui pourraient être appelés à être remplacés par un revenu de base, mentionnons: Ontario au travail, le soutien aux personnes handicapées, la prestation  pour enfants, de même que divers crédits d’impôt.

On peut mettre en oeuvre le revenu de base de plusieurs façons, expliquent les ministres: en accordant le même montant d’argent à tout le monde; en versant un complément de revenu aux personnes qui gagnent moins qu’un certain montant; en adoptant un impôt négatif sur le revenu dans lequel les personnes dont le revenu est inférieur à un certain montant recevraient un paiement du gouvernement au lieu de payer des impôts.

Le ministre Chris Ballard
Le ministre Chris Ballard

Selon le rapport, un solide consensus s’est dégagé autour de l’idée que «le montant du revenu de base devrait être fixé à un niveau qui permette aux participants de sortir de la pauvreté»: entre 75% et 100% de la MFR (Mesure de faible revenu).

Il s’agit d’une définition courante de la pauvreté qui est égale à la moitié du revenu du ménage médian en Ontario, ajustée en fonction du nombre de membres qui composent le ménage. En 2016, 75% de la MFR représentaient 16 989 $ pour une personne seule et 24 027 $ pour un couple.

L’idée d’expérimenter le modèle d’impôt négatif sur le revenu (INR) dans le projet pilote a également reçue un soutien important. L’INR est un «crédit d’impôt remboursable», simple à comprendre et à appliquer.

La recommandation du document de travail de Hugh Segal préconisant que les personnes handicapées reçoivent un supplément mensuel de 500 $, en plus du revenu de base général, a été largement approuvée. D’autres groupes considérés comme particulièrement défavorisés pourraient aussi recevoir des aides supplémentaires.

«Chaque famille en Ontario mérite de mener une existence empreinte de dignité et sécuritaire, sans avoir à vivre dans la pauvreté», résume M. Ballard.

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Le 2e budget Morneau: grand parleur…

Le ministre Bill Morneau place le budget fédéral sous le signe de la formation et de l'innovation.

D’abord les chiffres. De nos jours, ils sont presque superflus, voire encombrants, dans les discours annuels du budget comme celui que vient de livrer le ministre fédéral Bill Morneau, «la prochaine étape du plan à long terme du gouvernement pour créer des emplois et renforcer la classe moyenne»… En 2017-18, le gouvernement canadien se propose […]


23 mars 2017 à 18h01

Yann Perreau et Mehdi Cayenne en concert samedi soir

Yann Perreau et Mehdi Hamdad.

Drôles et décalés, les chanteurs et musiciens Yann Perreau (Québécois) et Mehdi Cayenne (d’Ottawa), bêtes de scène notoires, clôturent la Semaine de la francophonie torontoise ce samedi 25 mars à 20h à la salle Brigantine de Harbourfront. Yann Perreau propose des textes «surprenants, planants et créatifs», disent les critiques. Entre une atmosphère pop et électro, […]


22 mars 2017 à 14h19

Une tempête de neige qui a exposé un déficit de solidarité chez les Québécois?

Andrew Potter

L’ex-rédacteur en chef du Ottawa Citizen, aujourd’hui à l’Université McGill, s’excuse d’avoir insulté les Québécois dans son analyse de la tempête de neige sur l’autoroute 13. Mais le magazine Maclean’s persiste et signe.

Le Journal de Montréal
22 mars 2017 à 11h27

Notre cerveau préfère les fausses nouvelles

Contrairement à une nouvelle qui a circulé dans les médias sociaux l'an dernier, le pape n'a pas appuyé officiellement la candidature de Donald Trump.

La politique à l’ère des médias sociaux offre l’opportunité d’un cours accéléré en psychologie de la désinformation. Entre les biais de confirmation et les Facebookiens qui partagent un texte sans l’avoir lu, journalistes et communicateurs tentent de s’ajuster. Jusqu’à six personnes sur 10 ne liront que le titre d’un article, rappelle le psychologue Gleb Tsipursky dans […]

Présidence française: débat à cinq

debat France

Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélanchon, les cinq principaux candidats au premier tour de l’élection présidentielle française, le 23 avril, ont débattu à la télévision pendant plus de trois heures le 20 mars.

TF1
21 mars 2017 à 9h05

Des jeunes Franco-Ontariens veulent profiter de l’engouement pour l’humour

Neev, JC Surette, Chloé Thériault, Mickaël Girouard, Ilann Morissette, Brooke Jenicek et Jérémie Larouche.

L’industrie de l’humour est en pleine expansion au pays, et des jeunes francos sont bien placés pour en profiter. «Il a un boum dans l’humour, c’est une bonne période», confirme l’humoriste acadien J-C Surette, qui clôturait samedi soir le Gala des Rendez-vous de la Francophonie animé par un autre humoriste, Neev, à l’auditorium de l’école secondaire Saint-Frère-André […]


21 mars 2017 à 0h34

Des cohortes de Restavèks maltraités en Haïti

Gabriel Osson

«J’ai vécu à Haïti quand j’étais jeune. Un enfant, proche de ma famille, était resté chez nous. C’était un Restavèk», se souvient l’écrivain Gabriel Osson. L’écrivain aux multiples talents vient de publier son nouveau livre, Hubert, le Restavèk, une histoire fictive, mais portant si représentative de la réalité pour des milliers d’enfants de l’île. Il s’agit du […]


21 mars 2017 à 0h32

Une supplémentaire à Toronto pour Louis-José Houde

Louis-José Houde (Photo: Yves Lefebvre)

Ayant déjà vendu tous les billets pour le spectacle de l’humoriste Louis-José Houde le jeudi 4 mai, Francophonie en Fête ajoute une supplémentaire le vendredi 5 mai, toujours au théâtre Randolph (736 Bathurst au sud de Bloor). Les billets sont en vente en ligne. C’est la première fois que Francophonie en Fête, qui organise plusieurs concerts et d’autres activités pendant […]


21 mars 2017 à 0h30

Parlons chanson avec… Richard Desjardins

Richard Desjardins (Photo: Michel Dompierre)

Quand il est question de Richard Desjardins, il est difficile – pour ne pas dire impossible – de faire la part entre l’artiste, l’homme, le citoyen et l’empêcheur de tourner en rond… Les étudiants de Parlons chanson ont donc choisi d’aborder toutes ces facettes de front lorsqu’ils ont questionné Desjardins au sujet de Notre-Dame des Scories, une […]


21 mars 2017 à 0h29

Les enjeux de l’évolution démographique pour la communauté franco-ontarienne

Mona Fortier (libérale) et Émilie Taman (néo-démocrate) sont candidates dans Ottawa-Vanier.

Affirmer que la circonscription d’Ottawa-Vanier est un bastion libéral n’a rien d’exagéré. Au fédéral, les libéraux sont les seuls à avoir détenu la circonscription depuis sa création en 1935. Au provincial, où elle existe depuis 1908, la circonscription a presque toujours été représentée par un député libéral, exception faite de quelques courtes périodes pendant lesquelles […]


21 mars 2017 à 0h28
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur