Quatre sites torontois pour la Fête du Canada

1er juillet 2017 toronto

26 juin 2017 à 16h26

La place Nathan Phillips en face de l’hôtel de Ville, la place Mel Lastman à North York, le centre municipal de Scarborough et le parc Humber Bay Ouest sont les quatre principaux sites qui accueilleront les festivités gratuites de la Fête du Canada ce samedi 1er juillet.

En plus des concerts commençant en après-midi et des feux d’artifice à 22h55, des cérémonies de réaffirmation de la citoyenneté canadienne auront lieu aux quatre endroits, comme dans plusieurs autres villes du pays.

«Chaque année, Toronto accueille des milliers de personnes du monde entier, qui choisissent de s’installer au Canada et de prononcer le serment de citoyenneté canadienne», explique le maire John Tory. «Prononcer ce serment est un moment fort et inoubliable. Cette année pour la Fête du Canada et le 150e anniversaire de la fédération, j’encourage les Torontois, leurs familles, amis et voisins à prononcer le serment et réaffirmer leur citoyenneté canadienne.»

Barenaked Ladies
Barenaked Ladies

À la Place Nathan Phillips, les fêtes du Canada commencent le vendredi 30 juin et se poursuivent jusqu’au lundi 3 juillet, avec des feux d’artifice les quatre soirs!

Le festival s’ouvre à 17h le 30 juin avec le New Canadian Global Music Orchestra sur la grande scène, suivi du groupe latino-américain Bareto (18h40), de la légendaire chanteuse et musicienne crie Buffy Sainte-Marie (20h05) et du célèbre groupe pop/rock torontois The Bakenaked Ladies (21h45).

Trois autres scènes secondaires autour de l’hôtel de Ville accueillent le groupe folklorique québécois Les Poules à Colin (18h), les chanteurs de gorge inuktitut The Jerry Cans (19h25), la chanteuse haida/crie Kristi Lane Sinclair, ainsi que d’autres artistes autochtones et métis.

Ron Sexsmith
Ron Sexsmith

Le 1er juillet, le groupe indie/pop Born Ruffians part le bal à 14h, suivi de la cérémonie de réaffirmation de citoyenneté canadienne à 14h45.

On aura droit ensuite au Kid Koala Vinyl Vaudeville Show à 16h, au Cuban-Canadian Jazz Collective à 17h15, aux percussionnistes afro-brésiliens de Bixiga 70 à 18h30, à la chanteuse torontoise Charlotte Day Wilson à 18h15 et, à 21h45, à une collaboration spéciale du 150e: Ron Sexsmith avec l’Orchestre symphonique de Toronto (dirigé par Jean-Claude Picard) et Rose Cousins.

Une dizaine d’autres spectacles ont lieu aux alentours, dont celui de six danseurs de BoucharDanse, La gigue en souvenir, une ode aux Charbonniers de l’enfer, à 15h30 et 18h.

Shauit (Photo: Yanissa de Granpré)
Shauit (Photo: Yanissa de Granpré)

Le 2 juillet à 16h, on retrouvera Shauit, qui vient du Nord du Québec et qui chante en innu. Il était de la Franco-Fête à Harbourfront le 24 juin. Le 30 juin à 20h, il se produit au festival Our Home On Native Land, encore à Harbourfront, et le 1er juillet à la Fête du Canada de la Place Mel Lastman à 18h15.

Le rap, le hip-hop et le soul sont à l’honneur ce dimanche à la Place Nathan Phillips, avec une série comprenant The Sorority, Zaki Ibrahim, Roots of the 6ix et, en soirée, Shad et dvsn.

Mentionnons la présence sur le site à 21h20 des acrobates de rue Les 7 Doigts, de Montréal, qui reviendront le lendemain à 21h.

Betty Bonifassi
Betty Bonifassi

Le 3 juillet, à partir de 15h, le festival confirme son éclectisme avec le groupe celtique des Maritimes The East Pointers, suivi à 16h45 du Montréalais d’origine haïtienne Wesli (lui aussi à la récente Franco-Fête de Toronto), à 18h15 de Pat Thomas and Kwashibu Area Band, du Ghana, à 20h des Kingston All-Stars, de la Jamaïque, et enfin des rappeurs de Belly à 22h10.

Soulignons la performance, à 19h15 sur le «Discovery Stage», de la chanteuse française Betty Bonifassi, établie à Montréal, connue pour son travail dans Les Triplettes de Belleville.

Amélie et les singes bleus
Amélie et les singes bleus

Le 1er juillet, à la Place Mel Lastman, également divisée en trois scènes, ça commence à 14h15 avec l’orchestre folk Zuze, suivi à 15h de la cérémonie de réaffirmation de citoyenneté. Plusieurs artistes des Premières Nations sont également à l’affiche à North York.

Suivront, à 20h, The Lytics, des jeunes Canadiens qui font du reggae, du soul et du jazz, et, à 21h45, Busty and the Bass, une troupe de hip-hop fondée à l’Université McGill de Montréal.

Les filles de Illighadad
Les filles de Illighadad

Au Centre municipal de Scarborough, mentionnons la présence à 14h15 des Filles de Illighadad, du Niger, à 16h45 du trio québécois traditionnel Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs, avant la cérémonie de réaffirmation de citoyenneté à 17h45, et à 18h du groupe torontois Amélie et les singes bleus. En soirée, les rappeur Horsepowar à 21h45, et Deen Squad à 22h10, occuperont la scène principale.

On trouvera également à Scarborough un «Drum Stage» avec des percussionnistes autochtones, chinois, japonais, tamouls et latino/calypso/reggae.

Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs
Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs

Au Parc Humber Bay Ouest, la fête multiculturelle commence à 14h. La cérémonie de réaffirmation de citoyenneté est à 17h45. Les vedettes de la soirée sont le quatuor ukrainien «ethno chaos» DakhaBrakha à 20h15 et la chanteuse indie/folk Basia Bulat accompagnée de Cold Specks (tous deux d’Etobicoke) à 21h45.

Sur une autre scène, on appréciera le duo guitare et basse The Magic (deux frères de Guelph) à 19h45, et le trio indie psych/pop Most People à 21h15. Ailleurs dans le parc, le Heavyweights Brass Band présentera son jazz de la Nouvelle-Orléans, avec des étudiants en musique du Collège Humber.

Basia Bulat
Basia Bulat

Les Fêtes du Canada sont produites par la ville de Toronto, en partenariat avec le programme Ontario 150 de la province et le gouvernement du Canada. L’événement est commandité par CIBC, Tim Hortons, la brasserie Steam Whistle, les vins Barefoot, Pepsi et d’autres.

TO Canada with Love est le programme de la Ville de Toronto des célébrations, des commémorations et des expositions pour fêter le 150e anniversaire du pacte fédératif canadien, qui s’étale sur une année. Le programme se veut une «lettre d’amour culturelle» de Toronto au pays.

Les 7 doigts
Les 7 doigts

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Mi’kmaq et Acadiens: des amis de longue date

Grand-Pré est le lieu où se sont installés les premiers colons français et où s’est développée une union entre les Acadiens et les Mi’kmaq. Aujourd’hui, le site du festival annuel (en Nouvelle-Écosse sur la baie de Fundy) est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
15 août: Fête nationale des Acadiens
En lire plus...

15 août 2017 à 15h48

Recensement: des erreurs à rectifier

ffdrapeaux
Le français en perte de vitesse au Canada: fausse nouvelle! Statistique Canada a promis de rectifier des erreurs dans son recensement 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h30

Un deuxième album très attendu pour Patricia Cano

La chanteuse et comédienne Patricia Cano, née à Sudbury de parents péruviens.
Madre Amiga Hermana: ode à la féminité
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Regent Park et Moss Park: ça va la santé?

Sondage sur les services de santé en français dans l'Est du centre-ville.
Sondage sur les besoins
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Marchand Dessalines, haut lieu de l’indépendance d’Haïti

Rudolf Dérose devant le fort Décidé.
Une cité fortifiée derrière la vallée de l’Artibonite.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h28

Petite faute deviendra grande

Agatha Christie est l'auteure la plus populaire après la Bible et Shakespeare, avec deux milliards de livres vendus.
Les traductions de Google donnent souvent du charabia.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h27

Les conseils scolaires tâcheront de mieux gérer leurs autobus

autobus-scolaire
La rentrée scolaire avait été chaotique au TDSB et au TCDSB en septembre 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h26

Ralentir le Parkinson en luttant contre le diabète

L’exénatide agit sur le foie... et le cerveau. (Photo: Kitsuney — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2hOGecQ)
Le Parkinson diminue la dopamine, ce qui fragilise les cellules nerveuses.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h25

L’ivoire de mammouth aussi peu recommandable que l’ivoire d’éléphant

Sculpture en ivoire exposée aux Nation-Unies. (Photo: Anthony Keys — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2vYbUlP)
Ls squelettes de mammouths se trouvent en majorité dans le permafrost de la Sibérie.
En lire plus...

Protéger Mars… de la Terre

Tersicoccus phoenicis, la bactérie découverte dans une salle blanche d'assemblage de la NASA en Floride et à Kourou en Amérique du Sud. (Photo: NASA)
Invasion terrestre plus probable qu'extra-terrestre
En lire plus...

14 août 2017 à 14h22

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur