Njacko Backo: «La plus belle soirée de ma vie»

Levée de fonds pour les enfants de Bazou

Le percussionniste Muhtadi était présent vendredi soir pour aider les enfants du village de Bazou, pour le plus grand bonheur de Njacko Backo

11 mai 2010 à 12h16

Depuis qu’il est revenu du Cameroun, son pays natal, Njacko Backo, ne pense qu’à une chose: récolter des fonds pour sauver son école. Vendredi soir, le chanteur torontois a organisé une première soirée de concerts à l’hôtel Gladstone. 13 artistes se sont joints à sa cause.

En partant au Cameroun en janvier 2009, Njacko Backo est arrivé les mains chargées de fournitures scolaires pour l’école de Bazou, son école.

Il a passé ses plus jeunes années sur les bancs de cette école et le choc fut dur en voyant l’état des locaux: plus de toit, aucun sanitaire en état de marche, pas d’eau potable…
«Je ne savais pas que l’école était dans cet état. Il y a beaucoup de choses à faire à commencer par refaire les salles de classe et assurer un salaire fixe aux professeurs. Les enfants ne peuvent pas apprendre dans ces conditions», explique Njacko Backo.

Il décide de se mobiliser et monte un projet sur cinq ans pour améliorer les salles de classe et offrir aux enfants et aux professeurs des conditions d’apprentissage descentes.

Il engage une personne sur place, qu’il forme et à qui il envoie un appareil photo, une caméra pour témoigner des changements et, bien sûr, l’argent.

«Il faut avoir quelqu’un là-bas pour s’assurer que l’argent va bien à la rénovation de l’école et suivre l’avancée des travaux. Il s’assure que les professeurs reçoivent leur salaire et s’occupe de recruter du personnel pour les travaux sur place. J’y retournerai prochainement pour voir les premiers résultats», continue le chanteur.

Njacko Backo est très ambitieux pour son école. Il veut offrir un futur plus optimiste à tous ces enfants: «Ce sera une belle école qui servira à beaucoup d’enfants pendant plusieurs années. Ils pourront progresser. Et peut-être que des ingénieurs sortiront de cette école!»

La plus belle cause

Ce n’est pas la première fois que Njacko Backo se mobilise pour une cause. Mais celle-ci a un goût particulier. «En 40 ans de carrière, c’est la plus belle soirée de ma vie. Je suis heureux de pouvoir faire ça pour ma communauté.»

Pour collecter les fonds nécessaires, Njacko Backo a eu l’idée d’organiser des soirées caritatives avec l’aide de ses amis musiciens et chanteurs.

«Je suis très heureux, car ce sont des artistes importants sur Toronto. Ils ont accepté de donner de leur temps très facilement. La seule difficulté fut de trouver une date qui corresponde à tout le monde», raconte-t-il. Kalimba Kalimba, Diana Braithwaite et Chris Whiteley, entre autres, ont accepté l’invitation et étaient sur scène vendredi soir au Galdstone Hotel, dans le quartier West Queen West.

Malgré la pluie et le froid, le public a aussi répondu présent pour soutenir les enfants de Bazou. Dans la salle, les images du village, de l’école et de tous ces enfants défilent sur un grand écran.

Sanitaire et traitement de l’eau

Cette première soirée ne sera sûrement pas la dernière. L’argent récolté vendredi soir va financer la première étape du projet: réparer le toit de quelques salles de classe. Les enfants ne seront plus obligés de suivre les enseignements en plein air.

D’autres seront prochainement organisées pour financer les autres étapes: des sanitaires et un mécanisme de traitement de l’eau pour la rendre potabl

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Mandat prolongé pour la commissaire aux langues officielles

Ghislaine Saikaley
Le mandat de Ghislaine Saikaley a été reconduit pour un nouvel intérim jusqu’au 17 octobre prochain ou jusqu’à ce qu’un nouveau commissaire soit nommé.
En lire plus...

21 juin 2017 à 15h37

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger décrochent le Prix Trillium

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger.
Le romancier Jean Boisjoli et l’auteur jeunesse Pierre-Luc Bélanger ont remporté le Prix littéraire Trillium de l’Ontario 2017.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h04

La mère qui exige un médecin blanc: pas un cas isolé

medecin blanc
Le cas d’une mère qui insiste pour que son fils soit vu par un médecin blanc, dans une clinique de Mississauga, serait loin d’être...
En lire plus...

21 juin 2017 à 12h27

Cuisson au barbecue et cancer: évitez de carboniser

Il faut surtout éviter de carboniser la viande. (Photo: Max Pixel)
La cuisson des viandes longtemps à très haute température est associée à l’augmentation de certains cancers.
En lire plus...

21 juin 2017 à 10h16

Ressusciter le cerveau?

Un cerveau «réinitialisé» comprendra-t-il la mémoire du défunt?
 (Photo: Lara — Flickr — Creative commons — http://bit.ly/2t2zrxa)
Inspiré de Frankenstein: injecter des cellules souches et des protéines, puis stimuler au laser et aux chocs électriques...
En lire plus...

Changements mineurs à la Loi antiterrorisme

L’édifice de l’administration du SCRS à Ottawa. (Photo: Normand Lester via Wikimedia Commons)
Un nouvel organisme de surveillance superviserait toutes les agences qui recueillent du renseignement de sécurité au pays.
En lire plus...

20 juin 2017 à 16h39

Université franco-ontarienne: c’est oui

Où sera le complexe de Maison de la francophonie torontoise qui abritera, entre autres, les campus de la nouvelle Université F-O et du Collège Boréal?
Dyane Adam a accepté le mandat de planifier la création d’une université franco-ontarienne à condition que la réponse soit oui.
En lire plus...

19 juin 2017 à 17h36

Frissonnez en français cet été à la cinémathèque  

Le cinéaste français Jean-Pierre Melville.
La cinémathèque du TIFF gâte les cinéphiles cet été, avec trois rétrospectives consacrées au cinéma français.
En lire plus...

19 juin 2017 à 17h35

Sarah Kravetz, documentariste de la mixité

Jean-Paul, du documentaire The Land Owns You. (Photo: Sarah Kravetz)
Depuis quelques années, elle parcourt le monde à la rencontre de ses habitants, dans le but de «montrer l’humain».
En lire plus...

19 juin 2017 à 17h34

Frànçois and the Atlas Mountains contre les «irascibles»

Francois and the Atlas Mountains
Un groupe français «engagé» en concert à l'AFT la semaine dernière.
En lire plus...

19 juin 2017 à 17h32

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur