Na’vi, la langue d’Avatar

Comment vous y prendriez-vous pour inventer une langue?

Deux personnages du film de James Cameron, Avatar, pour qui une langue a été inventée

1 décembre 2009 à 15h01

Paul Frommer a étudié bien des langues. Anglophone d’origine, il a même parlé couramment l’hébreu, le perse et le malais. Mais il ne maîtrise pas encore la langue Na’vi. Et pourtant, il l’a inventée!

Ce linguiste de l’école de commerce Marshall, en Californie du Sud, a été recruté par le cinéaste James Cameron pour inventer la langue des Na’vi, le peuple vedette de son prochain film Avatar.

Pour choisir les sons parlés par les Na’vi, le linguiste est parti des lettres contenues dans les noms des personnages et des sons que James Cameron avait lui-même en tête.

«Il voulait une langue fluide et musicale, raconte-t-il. J’ai donc ajouté à ces premiers sons des consonnes éjectives et d’autres sons courts et rebondissants comme ceux qu’on trouve dans les langues africaines ou amérindiennes. Et puis, j’ai inséré des combinaisons de sons étranges.» Comme dans fngap, le mot Na’vi pour métal.

Des sons, des mots,une grammaire

Ensuite, il a inventé les mots. «J’ai décidé de leur morphologie: comment se construisent-ils, comment se modifient-ils?» Si habituellement, la terminaison des verbes français se conjugue, les verbes Na’vi eux se conjuguent en leur milieu. Cette conjugaison interne existerait aussi aux Philippines.

«Enfin, j’ai créé une grammaire flexible. L’ordre des mots — sujet, verbe et objet — dans la phrase n’étant pas obligatoirement le même, on peut adapter les phrases aux répliques en choisissant les plus simples à prononcer.»

Étudiant, Paul Frommer se passionnait pour la typologie, cette partie de la linguistique qui recense les constructions de langage.

«C’est fascinant de voir que des constructions sont théoriquement possibles et pourtant extrêmement rares.»

Pour qu’on puisse croire à une langue extraterrestre, le Na’vi contient plusieurs options rarement choisies par les humains, mais celles-ci en sont tout de même la base. «Rien que pour les sons, nous sommes limités par des acteurs dont le système vocal est humain», reconnaît Paul Frommer.

Parlez-vous klingon?

Benjamin Zimmer, lui-même linguiste, s’est intéressé aux langues dans les films: «le risque d’inventer une langue est de renforcer les stéréotypes sur d’autres langages qui ne sont exotiques que pour des oreilles occidentales.

Mais faire appel à un linguiste permet de ne pas se limiter à des sons ridicules sans rapport les uns aux autres. D’ailleurs, c’était tout l’intérêt du Klingon.»

Le Klingon est la première langue complète inventée pour un film, Star Trek. Bien des fans le parlent aujourd’hui couramment.

Mark Orkrand, son inventeur, se félicite d’avoir peut-être ainsi démocratisé la linguistique. Un dictionnaire, des cours, des exercices dans les manuels de linguistique, le Klingon est un succès populaire et académique. Paul Frommer espère bien que son Na’vi prendra le même chemin.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le spectacle des jeunes Français sur Étienne Brûlé, c’est samedi soir!

Samuel de Champlain dans la production des élèves de Champigny-sur-Marne.
La trentaine de collégiens français de la banlieue est de Paris, qui ont monté un spectacle musical sur notre coureur des bois Étienne-Brûlé, sont...
En lire plus...

26 avril 2017 à 9h19

L’humanité dans l’oeil de Yann Arthus-Bertrand

Le réalisateur et le directeur de la cinématographie de Human: Yann Arthus-Bertrand et Bruno Cusa, à l'Alliance française de Toronto le mardi 18 avril.
Yann Arthus-Bertrand, c’est le grand-père qu’on rêverait tous et toutes d’avoir. On s’imagine que le soir, au coin du feu, il nous raconterait les...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h52

Dianne Bos éclaire une guerre centenaire

Dianne Bos: Tranchées, Parc commémoratif canadien de Vimy, France (2014) 72x72cm.
Depuis le 3 avril et jusqu’au 8 septembre prochain, le Centre culturel canadien à Paris accueille l’exposition de l’artiste ontarienne Dianne Bos, intitulée The...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h50

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Y a de la joie, y a de la création

Toronto, par Bruno Roux.
Quatre artistes et amis français de Toronto exposent leurs œuvres –des peintures et des sculptures qui éveillent la joie – depuis le 19 avril et jusqu’au...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h42

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur