Louise Bessette rend hommage à Gilles Tremblay

Une musique proche de la nature

La pianiste Louise Bessette se produira à la Galerie 345 (quartier Dundas West et Roncesvalles) ce samedi 27 avril. Photo: Robert Etcheverry

23 avril 2013 à 10h08

«Gilles Tremblay est un de nos immenses compositeurs au pays. Je ressens beaucoup d’affinités avec sa musique.» C’est dans ces mots que la pianiste montréalaise Louise Bessette explique son désir de rendre hommage au compositeur québécois, à l’occasion d’un concert à Toronto le 27 avril.

«La musique de Gilles Tremblay est très proche de la nature, un peu à l’image de celle d’Olivier Messiaen», explique la pianiste, aussi reconnue pour ses interprétations des œuvres de cet autre compositeur.

Programme

La pièce Musiques de l’eau, au programme du concert torontois à Gallery 345, est caractéristique de l’importance qu’accorde Gilles Tremblay à la nature dans sa musique. Trois autres de ses œuvres, Phases, Réseaux et Traçantes, sont également au programme de ce concert présenté par New Music Concerts.

Louise Bessette interprétera également les pièces écrites pour elle par Michel Gonneville: Volée, Carillons d’oiseaux, et Silvio Palmieri, Prélude XI: Elevazione. Ces deux anciens étudiants de Gilles Tremblay les ont composées en l’honneur de leur mentor. Le cycle Les Planètes du compositeur et chef d’orchestre Walter Boudreau, clora la soirée par cette exploration musicale de notre système solaire.

Gilles Tremblay

Louise Bessette, qui a elle-même suivi le fameux cours d’analyse musicale de Gilles Tremblay au Conservatoire de musique de Montréal, a commencé à jouer ses œuvres à cette époque. Sa musique la fascine.

«Il y a ce lien entre Gilles Tremblay et Olivier Messiaen. Gilles Tremblay, ayant été son élève, est un peu son fils spirituel. Olivier Messiaen fait partie de ma vie de musicienne depuis trente-cinq ans et c’est un lien très fort avec ce grand personnage», raconte la pianiste.

«Gilles Tremblay explore beaucoup les résonances du piano. Dans ses partitions, il demande souvent d’enfoncer les touches du clavier sans jouer les notes. Ça fait résonner toutes les harmoniques reliées à ces notes», explique-t-elle en évoquant des sons de cloche.

Éblouissante

Pour Louise Bessette, rencontrer le compositeur dont elle interprète une pièce est essentiel. «C’est très important de recevoir ses commentaires et d’échanger avec lui», souligne-t-elle. Et il ne fait aucun doute que Gilles Tremblay apprécie ses interprétations. «J’ai déjà joué ses pièces pour des concerts, mais aussi à l’occasion de rencontres privées avec lui. Lors d’une de ces rencontres, il m’a écrit une très belle dédicace dans une partition :

À Louise Bessette, avec mes remerciements pour cette éblouissante version de Traçantes accordée à la lumière et à la vie de ce beau jour de printemps. Avec tous mes vœux de succès et mon affection. Gilles Tremblay.»

Carrière

Avec à son actif de multiples concerts et enregistrements, Louise Bessette a reçu de nombreux prix au cours de sa carrière. Le Conseil québécois de la musique lui a décerné cette année les Prix Opus «Concert de l’année – Montréal» et «Concert de l’année – Musiques moderne, contemporaine» pour ses 30 ans de carrière.

«J’ai donné à cette occasion trois concerts dans la même journée! Ça a été extraordinaire et très émouvant», raconte-t-elle. Beaucoup de projets de concerts et d’enregistrements sont déjà au calendrier de la pianiste pour la saison prochaine dont une tournée avec le groupe de musique de chambre ARTefact sur l’île de Montréal.

«Ce que j’aime bien dans mon métier, c’est que chaque concert, chaque événement, chaque création comportent toujours un défi en soi. Tous les jours où je suis à mon piano et que je répète pour préparer mes prochains concerts sont des défis. J’aspire toujours à l’excellence et au dépassement.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les présidentielles françaises débordent chez nous

Marine Le Pen et Emmanuel Macron.
Les dimanches 23 avril et 7 mai, les Français sont appelés aux urnes pour élire leur future présidente ou leur futur président. C’est un moment démocratique...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h05

Michel Lavigne: la caricature au service des droits et de la justice

Notre chroniqueur Gérard Lévesque sur les genoux du Père Noël: un dessin de Michel Lavigne.
La passion de mon ami Michel Lavigne était d’illustrer l’actualité par des dessins qui suscitaient habituellement un sourire approbateur de la part des personnes...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h04

Les politiciens populistes montent le public contre les journalistes

Daniel Lessard
Le journaliste Daniel Lessard, qui a longtemps couvert la colline parlementaire pour Radio-Canada et qui continue d’y commenter la politique canadienne, exerce «un maudit...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h04

Le français pour l’avenir honore Barbara Hall

John Ralston Saul et Barbara Hall
Lundi 10 avril, l’organisme Le français pour l’avenir a souligné son 20e anniversaire au campus Glendon de l’Université York, lors d’un forum qui a permis à 250...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h03

Inoubliable Louis Riel

Louis Riel COC
La Canadian Opera Company (COC), en coproduction avec le Centre national des arts à Ottawa, revisite un chapitre important et controversé de l’histoire du...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h03

Jérôme Bosch et Marie Chouinard: «J’aurais dû y penser moi-même»

Une scène du Jardin des Délices de Marie Chouinard, inspirée de Bosch. (Photo: Sylvie Ann Par)
Le 500e anniversaire de la mort du peintre néerlandais Hieronymus (Jérôme) Bosch, l’an dernier, a été marqué aux Pays-Bas par de nombreuses activités, dont...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h02

L’électro-franco de DJ Unpier

Dj Unpier
DJ Unpier joue sur la scène ontarienne depuis quelques années et puise son influence à Toronto. Son but: faire danser le monde, en français...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h01

Petit Biscuit a apporté le soleil à Toronto

Mehdi Benjelloun
Mehdi Benjelloun est un jeune artiste qui connaît actuellement un succès mondial. Ce jeune Français et Obélix ont un point commun, ils sont tombés...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h00

Quand les Torontois dansent sur la musique basque

Jokin Irungaray au tambour, Vianney DesPlantes au tuba euphonium et Maider Martineau à l'accordéon. (Photo: Kathryn Durst)
Le folklore des danses traditionnelles européennes, popularisé par Balfolk Toronto, est à l’honneur tous les lundis à La Revolucíon (2848 rue Dundas Ouest) et l’été à...
En lire plus...

17 avril 2017 à 23h59

Montmartre et ses trésors

Guide du Musée de Montmartre, Somogy éditions d'Art, Musée de Montmartre, 2016, 26 x 19 cm, broché avec rabats, 150 illustrations, 168 p. La couverture reproduit l'affiche Lire Le Chat Noir, 1886, de Louis-Jean-Léonce Burret (1866-1915).
Qui, en visite à Paris, n’a pas un jour décidé d’emprunter non loin de la célèbre place Pigalle, plutôt que le funiculaire, l’escalier de...
En lire plus...

17 avril 2017 à 23h58

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur