Les souvenirs partagés s’incrustent, même les faux

tv-mur-souvenirs-dreamstime

9 mars 2017 à 11h37

Si un de vos souvenirs est partagé à travers un groupe, il a davantage de chances de s’enraciner profondément dans votre cerveau. Et ce, même s’il s’agit d’un faux souvenir. Or, à l’heure de Facebook, ce phénomène est en train de prendre une nouvelle importance.

Que la mémoire soit faillible, c’est un fait connu. Que nos souvenirs d’un événement puissent être altérés par le récit que nos amis ou notre famille en ont fait est pris pour acquis en psychologie cognitive: nos souvenirs sont plus «malléables» que nous ne voulons l’admettre, tout dépendant des groupes dont nous faisons partie ou des gens avec qui nous partageons des souvenirs.

Or,  comment cette réalité se transpose-t-elle sur les réseaux sociaux?

«Les souvenirs sont partagés à travers les groupes de façon différente sur Facebook et Instagram, obscurcissant la ligne entre souvenirs individuels et collectifs», s’inquiète dans un reportage de la revue Nature le psychologue Daniel Schacter, de l’Université Harvard.

Quand notre groupe social a toujours raison

Si leurs inquiétudes s’avèrent fondées, il faut y voir du travail en perspective pour ceux qui luttent contre la désinformation: parce qu’en plus de devoir tenir compte du biais de confirmation — cette tendance à n’écouter que les opinions qui confirment notre opinion — il faut aussi essayer de comprendre comment telle fausse nouvelle s’est rendue jusqu’à telle personne.

Par exemple: la nouvelle lui a-t-elle été transmise par un inconnu ou par un proche? Une recherche de l’Université Princeton en 2015 concluait qu’un souvenir a davantage de chances de s’enraciner lorsqu’il nous arrive de quelqu’un qui fait partie de notre «groupe social».

Et ça ne se limite pas à des souvenirs personnels : un groupe peut aussi faire en sorte qu’à la longue, on ne se souvient plus de l’événement original, mais de la vision que nous en transmet le groupe.

C’est ce qui pourrait expliquer que des gens qui lisent aujourd’hui une fausse nouvelle et sa correction, continueront de croire à la fausse nouvelle dans quelques années, si celle-ci a réussi à s’imposer dans leurs réseaux.

S’informer avant de discuter

Le conditionnel est toutefois important ici, et des équipes de psychologues, notamment aux États-Unis, tentent en ce moment de profiter de l’opportunité que représente Facebook pour vérifier cette théorie: observer comment et par qui une nouvelle est diffusée, ce qui se passe lorsqu’on change de «diffuseur», etc.

L’ordre dans lequel les informations sont diffusées a également beaucoup d’importance, résume Nature, même si une nouvelle émane d’un «lien faible», c’est-à-dire une personne faiblement associée au réseau social. «L’information introduite par un lien faible est beaucoup plus susceptible de façonner la mémoire du réseau si elle est introduite avant que ses membres n’en aient parlé entre eux. [À l’inverse], une fois qu’un réseau s’est entendu sur ce qui s’est produit, la mémoire collective devient plus résistante à une information contradictoire.»

L’existence d’une telle «mémoire collective», comme l’appellent les psychologues, est une arme à double tranchant: autant on peut cibler ce groupe pour empêcher une fausse information de se répandre, autant on peut se servir du groupe pour répandre une fausse information. À condition de savoir sur quels «boutons» peser.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur