L’Amérique française diluée dans un compromis

Patrice Dutil

Patrice Dutil


23 janvier 2017 à 20h30

Il y a 150 ans, l’Amérique française a connu un point tournant, selon le professeur Patrice Dutil de l’Université Ryerson. Invité par la Société d’histoire de Toronto le 18 janvier à l’Alliance française, il a expliqué comment la «confédération» de 1867 a été strictement une affaire de compromis.

C’est Québec qui est le berceau de l’Amérique française. Avant même l’Acte de l’Amérique du Nord britannique (1er juillet 1867), il existait d’abord un Canada français, puis un Canada anglais. Les deux se sont unis en 1840, mais l’Ontario (Haut-Canada) n’a pas tardé à se trouver perdant.

En 1866, John A. Macdonald a proposé un «pacte fédératif» au Canada-Uni (Ontario et Québec), au Nouveau-Brunswick et à la Nouvelle-Écosse. Selon M. Dutil, cette entente était basée sur un compromis entre anglophones et francophones, protestants et catholiques.

Le conférencier a noté que les minorités étaient absentes de toutes négociations. Aucun Acadien ou Franco-Ontarien parmi les «Pères de la Confédération», et pas d’Amérindien, bien entendu.

Du côté francophone, l’idée d’une soi-disant confédération était loin de faire l’unanimité. M. Dutil a noté que le vote québécois était 27 pour et 22 contre, et que le haut clergé avait donné son sceau d’approbation. Par la suite, a-t-il précisé, Macdonald n’a jamais réussi à avoir plus de 50% d’appui au Québec lors d’élections fédérales.

Le pacte fédératif, ajoute Dutil, offrait divers avantages non négligeables: une défense contre l’expansionnisme américain, un accès à un plus grand marché, un sauvegarde du français au Québec et un pouvoir direct de taxation.

En passant, c’est en 1874 qu’un premier Franco-Ontarien se fait élire à la Chambre des communes, soit Pierre St-Jean d’Ottawa. Pour le Sénat, il faudra attendre jusqu’en 1907 pour que Napoléon-Antoine Belcourt soit nommé à la chambre rouge.

Patrice Dutil a fortement souligné que le pacte fédératif de 1867 se logeait d’abord et avant tout à l’enseigne britannique. Toutes les institutions étaient copiées sur l’Angleterre. Le poids du français étant très amoindri, l’Amérique française s’est peu à peu diluée.

Le conférencier a souligné qu’on n’a pas célébré le 50e anniversaire de la Confédération à cause de la guerre (14-18), mais que le 100e anniversaire a donné lieu à d’imposantes célébrations, dont l’Expo 67 à Montréal. Selon lui, rien d’aussi grandiose n’est prévu pour le 150e de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La réalité augmentée au service du marketing

Une sculpture virtuelle, The Merging, qui a été présentée à la Nuit blanche de Toronto en 2016.
SEED offrre aux consommateurs des expériences numériques sensorielles pour les fidéliser à certaines marques.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

Écotourisme de montagne en harmonie avec la vie paysanne

Haïti, terre paysanne.
Vallue, en Haïti, est reconnue pour sa réputation hospitalière et son tourisme de montagne.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

L’Écosse, terre de héros et de légendes

Doune Castle.
Entrer dans les Highlands écossais, c’est pénétrer dans un univers minéral mystérieux.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h21

Destinations préférées cet été

Avec ses racines grecques et latines, la Provence attire les Québécois.
Le palmarès est basé sur les ventes de guides Ulysse.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h20

L’eau de Flint, Michigan: des accusations d’homicide

Des hauts fonctionnaires savaient depuis des mois que l'eau du robinet était contaminée. (Photo: philografy - Flickr - Creative commons - http://bit.ly/2sHuFIP)
Le directeur de la santé publique du Michigan et quatre de ses officiers viennent d’être accusés.
En lire plus...

Nos foyers et nos droits

ajefo
C’est sous le thème Canada 150 : Nos foyers et nos droits que s’est déroulé, les 23 et 24 juin, le 38e congrès de...
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h18

Quelles mesures, au juste, pour la petite enfance en français?

enfants garderie
Quand un parent ne peut plus attendre pour une place en français pour son enfant, il passe à l'anglais... et continue en anglais.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h17

Bravo aux finissants 2017!

finissants
Nos ados entrent dans une autre étape de la vie.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h16

Des jeunes énergiques à Niagara Falls

Des participants de l'école Saint-Antoine de Niagara Falls au Grand Défi Pierre Lavoie.
Des élèves de l’école Saint-Antoine ont campé au Stade olympique de Montréal.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h14

Le lien le plus fort entre le Canada et la France

Au vernissage de l'exposition Vimy à l'AFT: Jeremy Diamond, directeur de la Fondation Vimy, la députée provinciale de Thornhill, Gila Martow, le chef de police Mark Saunders, la photographe Racheal McCaig, le directeur de l'AFT Thierry Lasserre et le consul de France Marc Trouyet.
Le centenaire de Vimy à la galerie de l'Alliance française de Toronto.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h13

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur