La vie est nomade pour Mila Younes


16 juin 2009 à 15h25

Après avoir publié Ma mère, ma fille, ma sœur (2004), Mila Younes poursuit son récit autobiographique avec Nomade, un autre pan de son vécu de femme assoiffée de liberté. Née à Paris en 1953, de parents algériens, Mila Younes arrive au Québec vingt-cinq ans plus tard. C’est sa vie nomade dans l’Est et dans l’Ouest du Canada que raconte Nomade.

Femme berbère, Mila Younes est loin d’être soumise aux valeurs traditionnelles qui relèguent les femmes à un rang subalterne, voire à une oppression institutionnalisée. Même si elle a accepté le mariage arrangé par ses parents, Mila s’est révoltée contre l’oppression de sa belle-mère, a quitté son mari et son fils, s’est mis à dos son père et, surtout, sa mère. Tout cela nous a été raconté dans Ma mère, ma fille, ma sœur.

Nomade commence avec l’arrivée de Mila a Québec en 1978. À partir de ce moment-là, elle s’embarque dans une remise en question et une réflexion sur son identité. Elle se demande si elle arrivera jamais à se soustraire aux traditions de ses racines berbères. Tout le livre est «un voyage sur une route déconcertante».

Mila Younes découvre le Québec sur le pouce, y rencontre Marc-Alexandre, l’épouse et met au monde une fille. Elle écrit pourtant que «les malheurs se sont succédés les uns après les autres depuis mon arrivée au Canada.» Peut-être est-elle trop fixée sur son arbre et incapable de voir la belle forêt qui l’entoure… Chose certaine, Mila Younes examine son vécu sous toutes ses facettes et nous en donne des descriptions détaillées, voire fastidieuses, qui rendent parfois la lecture de Nomade ennuyeuse.

Ce récit nous fait découvrir une femme qui a une immense soif de liberté. Mila affirme d’ailleurs qu’il lui est impossible de vivre mariée toute une vie avec la même personne. Femme qui refuse de vivre en circuit fermé, Mila cherche constamment à élargir ses horizons. Et c’est l’écriture qui lui sert d’exutoire. «Elle m’aide à percevoir le monde intérieur, à réfléchir et à regarder avec courage ce qui se manifeste.»

Je dois avouer que j’ai eu l’impression, au cours de ma lecture de Nomade, que Mila Younes avait une très (trop) haute estime de son vécu. Elle écrit moins pour réfléchir que pour s’assurer que personne ne changera son histoire et l’analyse qu’elle en fait.

Il n’en reste pas moins que ce témoignage vibrant de Mila Younes, nourri par la solidarité des gens qui croisent son chemin, trace les jalons d’une authentique recherche de liberté, la sienne et celle qu’elle souhaite pour tous les peuples. Mila Younes ose, elle apprend à vivre autrement que selon les diktats de sa culture d’origine et, tout en allant à la rencontre des peuples autochtones (côte Ouest du Canada), elle part en quête de son identité véritable.

Mila Younes, Nomade, suite de Ma mère, ma fille, ma sœur, récit autobiographique, Ottawa, Éditions David, 2008, 352 pages, 22,95 $.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

À la défense du «Right fiers!» des Jeux de Moncton-Dieppe

La musique était l'une des 13 disciplines culturelles, sportives et de leadership des JeuxFC 2017 pour les 13 à 18 ans à Moncton-Dieppe.
«Nos jeunes ont joué et échangé en français... Leur français.»
En lire plus...

20 juillet 2017 à 16h38

Colis haineux à la mosquée de Québec: «répugnant»

Philippe Couillard et Kathleen Wynne à la réunion d'Edmonton cette semaine.
La tuerie de janvier avait été précédée de gestes semblables.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 13h22

Le fameux missile de la Corée du Nord: pas encore «nucléaire»?

bombe
Le dernier engin testé serait en mesure de toucher l'Alaska, l'Australie, l'Inde ou la Russie.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 12h26

Rencontres francos sur Bell Fibe TV

Mylène Thériault dans Rencontres.
La série met à l’honneur la diversité de la culture francophone à Toronto.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h08

Il y a traductions et traductions

traduction
Dès que la phrase est plus métaphorique, les choses se compliquent.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h05

Brampton l’été: à découvrir

Le Wet’N’Wild Toronto a rouvert ses portes en juin avec de nouveaux jeux d’eau pour petits et grands. (Photos: Sandra Dorélas)
La 4e plus grande ville de l’Ontario!
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h04

Aylmer: l’Outaouais aux tendances historiques

Le fameux hôtel British sur la patrimoniale rue Principale du Vieux-Aylmer. (Photo: Maude Poulin)
On entend rarement parler d'Aylmer. C’est pourtant le secteur le plus beau et le plus historique de Gatineau.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h03

Planification des ressources: le logiciel qui pense à tout

erp
Sept raisons d’adopter un ERP pour votre organisation.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h02

Bonnes notes pour les robots à l’école

Nao le robot (Photo: Johannes Wienke — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2sS9ZtF)
Les élèves ont pris plaisir à faire chanter et danser un petit robot.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h01

Calder, forgeron d’art

CALDER, forgeron de géantes libellules, Gallimard/Musée Soulages, 2017, relié, 28x22 cm, 125 illustrations, 208 p.
À l’honneur au musée de Pierre Soulages près de Toulouse.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur