La Provence vue du ciel

Un vol en ULM pendulaire de RésaFly.

Un vol en ULM pendulaire de RésaFly.


11 avril 2017 à 0h14

«Ça va secouer un peu», me dit en souriant Ted, mon instructeur et créateur de RésaFly, tandis qu’il tourne le contact et accélère. Le drôle de petit appareil cahote, tremblote et sursaute, tandis qu’il parcourt de plus en plus rapidement la courte piste de lancement avant de quitter le sol et de s’élever dans les airs.

Contactée pour essayer cette activité qui démarre dans le sud de la France, je n’avais pas vraiment idée de ce que pouvait être un vol en ULM pendulaire.

«Vous verrez, c’est un peu comme un scooter des airs avec une voile au-dessus. Sans carlingue autour, vous serez au plus près des éléments et vous sentirez comme un oiseau au-dessus de la terre.»

Passionné par le vol et les sensations que cela peut procurer, Ted Szymczak a monté sa compagnie de vol en ULM au-dessus des plus beaux paysages provençaux pour offrir un baptême de l’air aux curieux de 5 à 99 ans. Il survole ainsi des paysages d’une grande variété pour une durée variable.

Seulement maintenue par une ceinture, je me sens libre comme un oiseau et tends les bras à l’horizontale pour sentir l’air filer entre mes doigts. Contrairement au parapente, il n’y a pas de secousse. Le vol est plaisant, tranquille. Reste le bruit du moteur qui me rappelle que je suis l’héritière de Jules Verne et non du condor des Andes.

La voile au-dessus du «scooter» aide à diriger, à prendre ou perdre de l’altitude. Jamais elle ne cause d’embardées ni de voltes.

Je suis contente que, pour cette demi-heure dans les airs, Ted pilote l’appareil. Il faut quand même une certaine formation pour maintenir la vitesse, la hauteur, se rapprocher ou prendre du recul. Lui aux commandes, je n’ai qu’à me perdre dans la douceur des paysages.

Terre provençale

La Provence bénéficie d’excellentes conditions climatiques hiver comme été, offrant une grande visibilité, d’une variété de reliefs et de paysages somptueux.

Dans le coin d’Aubagne, je survole d’abord des terres divisées en parcelles colorées pour l’agriculture, puis des petits villages aux toits en tuiles rouges massés autour d’une église et construits en colimaçon à flanc de colline.

J’aperçois des vignes et me fais une idée de l’étendue d’un domaine ou d’un château dans le coin.

Là-bas, c’est le bleu de la Méditerranée qui appelle et des îles qui invitent à l’exploration.

À cette heure du matin, je peux voir des chevreuils dans le Garlaban et des troupeaux de moutons. Ted me dit qu’on a réinséré dans la région un couple d’aigles, mais qu’on évite de s’approcher de leur zone pour ne pas les effrayer avec le bruit et les encourager à partir.

La sensation est aérienne et la vue du ciel donne une autre perspective de cette région de France. Tout semble tellement proche. Et les distances interminables, dues aux petites routes tortueuses et aux embouteillages, semblent soudain s’effacer pour n’apparaître que comme une juxtaposition de tout de ce qu’il y a de plus beau en Provence.

Dans la descente, je vois le givre saupoudrer de blanc et d’argent les champs, je distingue les cloches sur les toits, les tracteurs dans les granges, les chevaux qui courent dans le pré.

Le relief apparaît plus présent, plus concret, et l’immensité se réduit à des pierres et des mottes de terre tandis que l’ULM touche le sol et que je reprends contact avec la gravité.

Une belle aventure pour une sensation agréable d’apesanteur et une vue imprenable sur l’une des plus belles régions de France.

Aurélie Resch et l’ULM de RésaFly.
Aurélie Resch et l’ULM de RésaFly.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

La marijuana n’aurait jamais dû être illégale

marijuana-prison
Dans ses récentes communications, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a confirmé vouloir «légaliser, réglementer et restreindre» l’accès à la marijuana d’ici l’été 2018....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h30

Le «porte-parole de la Terre» à la TSF

Yann Arthus-Bertrand a visité le ravin de la TSF, un projet du club de l'environnement animé par Josette Bouchard.
Cette année, la célébration de la Semaine de la Terre a revêtu un éclat particulier et demeurera un événement dans la mémoire collective de...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h28

Niagara Falls: l’école NDJ célèbre son 25e

Marquis Charrette, directeur de l’école Notre-Dame-de-la-Jeunesse, Roxanne Rees, présidente du conseil d’école, Anik Gagnon, surintendante de l’éducation, Melinda Chartrand, présidente du Conseil, Jean Chartrand, directeur fondateur de l’école, Kim Craitor et Victor Pietrangelo, conseillers municipaux à  Niagara Falls, Père William Derousie, curé de la Paroisse Saint-Antoine.
Plusieurs membres de la communauté scolaire de l’école élémentaire catholique Notre-Dame-de-la-Jeunesse à Niagara Falls se sont rassemblés ce vendredi 21 avril pour célébrer son...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h27

PanTech 2017 : nos jeunes au camp techno de Microsoft

Des jeunes dans leur élément.
Une centaine d’élèves de 6e année provenant des écoles élémentaires des Quatre-Rivières (Orangeville), Horizon-Jeunesse (Mississauga), Carrefour des jeunes (Brampton) et Félix-Leclerc (Toronto) ont participé...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h27

Une guerre nucléaire toujours possible?

Explosion nucléaire (Photo: The Official CTBTO Photostream - Flickr)
En lice pour le titre le plus déprimant de l’année: des experts contemplent la possibilité d’une guerre nucléaire. En décembre dernier, lors d’un colloque à Santa...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h26

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur