La Provence vue du ciel

Un vol en ULM pendulaire de RésaFly.

Un vol en ULM pendulaire de RésaFly.


11 avril 2017 à 0h14

«Ça va secouer un peu», me dit en souriant Ted, mon instructeur et créateur de RésaFly, tandis qu’il tourne le contact et accélère. Le drôle de petit appareil cahote, tremblote et sursaute, tandis qu’il parcourt de plus en plus rapidement la courte piste de lancement avant de quitter le sol et de s’élever dans les airs.

Contactée pour essayer cette activité qui démarre dans le sud de la France, je n’avais pas vraiment idée de ce que pouvait être un vol en ULM pendulaire.

«Vous verrez, c’est un peu comme un scooter des airs avec une voile au-dessus. Sans carlingue autour, vous serez au plus près des éléments et vous sentirez comme un oiseau au-dessus de la terre.»

Passionné par le vol et les sensations que cela peut procurer, Ted Szymczak a monté sa compagnie de vol en ULM au-dessus des plus beaux paysages provençaux pour offrir un baptême de l’air aux curieux de 5 à 99 ans. Il survole ainsi des paysages d’une grande variété pour une durée variable.

Seulement maintenue par une ceinture, je me sens libre comme un oiseau et tends les bras à l’horizontale pour sentir l’air filer entre mes doigts. Contrairement au parapente, il n’y a pas de secousse. Le vol est plaisant, tranquille. Reste le bruit du moteur qui me rappelle que je suis l’héritière de Jules Verne et non du condor des Andes.

La voile au-dessus du «scooter» aide à diriger, à prendre ou perdre de l’altitude. Jamais elle ne cause d’embardées ni de voltes.

Je suis contente que, pour cette demi-heure dans les airs, Ted pilote l’appareil. Il faut quand même une certaine formation pour maintenir la vitesse, la hauteur, se rapprocher ou prendre du recul. Lui aux commandes, je n’ai qu’à me perdre dans la douceur des paysages.

Terre provençale

La Provence bénéficie d’excellentes conditions climatiques hiver comme été, offrant une grande visibilité, d’une variété de reliefs et de paysages somptueux.

Dans le coin d’Aubagne, je survole d’abord des terres divisées en parcelles colorées pour l’agriculture, puis des petits villages aux toits en tuiles rouges massés autour d’une église et construits en colimaçon à flanc de colline.

J’aperçois des vignes et me fais une idée de l’étendue d’un domaine ou d’un château dans le coin.

Là-bas, c’est le bleu de la Méditerranée qui appelle et des îles qui invitent à l’exploration.

À cette heure du matin, je peux voir des chevreuils dans le Garlaban et des troupeaux de moutons. Ted me dit qu’on a réinséré dans la région un couple d’aigles, mais qu’on évite de s’approcher de leur zone pour ne pas les effrayer avec le bruit et les encourager à partir.

La sensation est aérienne et la vue du ciel donne une autre perspective de cette région de France. Tout semble tellement proche. Et les distances interminables, dues aux petites routes tortueuses et aux embouteillages, semblent soudain s’effacer pour n’apparaître que comme une juxtaposition de tout de ce qu’il y a de plus beau en Provence.

Dans la descente, je vois le givre saupoudrer de blanc et d’argent les champs, je distingue les cloches sur les toits, les tracteurs dans les granges, les chevaux qui courent dans le pré.

Le relief apparaît plus présent, plus concret, et l’immensité se réduit à des pierres et des mottes de terre tandis que l’ULM touche le sol et que je reprends contact avec la gravité.

Une belle aventure pour une sensation agréable d’apesanteur et une vue imprenable sur l’une des plus belles régions de France.

Aurélie Resch et l’ULM de RésaFly.
Aurélie Resch et l’ULM de RésaFly.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

TOYOTA YARIS, MODÈLE 2005

3
Modèle 2005. Excellent état intérieur et extérieur. Faible impôt et assurance. Mécaniquement bon et doux pour conduire. Garantie de trois mois disponible. Moteur en forme.
En lire plus...

Un sondage sur la modernisation de la Loi sur les services en français

Levée du drapeau franco-ontarien à Queen's Park l'an dernier.
L’AFO et l’AJEFO travaillent sur les priorités de la réforme de la LSF à proposer au gouvernement.
En lire plus...

24 juillet 2017 à 10h19

Marie-Andrée Vermette, nouvelle représentante de Toronto à l’AJEFO

Me Marie-Andrée Vermette
Elle s'est intéressée aux développements récents concernant le secret professionnel de l’avocat.
En lire plus...

24 juillet 2017 à 10h19

Opioïdes aux États-Unis: huit fois plus d’accrocs que de patients traités

opioides
Des coupes au programme Medicaid pénaliseraient les 2,5 millions d’Américains aux prises avec cette dépendance.
En lire plus...

24 juillet 2017 à 10h18

Quiz : Les Jeux du Canada

jeux-du-canada-28-juillet-13-aout
Vous connaissez les Jeux olympiques, les Jeux panaméricains et les Jeux du Commonwealth. Qu’en est-il des Jeux du Canada?
En lire plus...

24 juillet 2017 à 10h17

De Gaulle au Québec en juillet 1967

André Duchesne, La Traversée du Colbert – De Gaulle au Québec en juillet 1967, essai, Montréal, Éditions Boréal, 2017, 320 pages, 29,95 $.
50e anniversaire du «Vive le Québec libre!» aujourd'hui
En lire plus...

24 juillet 2017 à 9h49

Le Centre francophone embauche deux médecins

Le 555 Richmond ouest (près de Bathurst au sud de Queen). Le Centre francophone occupe tout le 3e étage.
Ses infirmières praticiennes peuvent diagnostiquer des problèmes de santé et poser des actes médicaux.
En lire plus...

21 juillet 2017 à 16h43

L’école franco de Cambridge 2e à la course internationale de robots

Joel Zhang, Andrew Mourcos et Guillaume Fernandes.
Contre des équipes universitaires
En lire plus...

21 juillet 2017 à 16h36

Treize jeunes scientifiques à deux km sous terre

Les 13 élèves de l’école secondaire catholique Père-René-de-Galinée, quelques parents bénévoles, les chercheurs James Pinfold et Ryan Bayes de SNOLAB, ont rencontré le ministre de la recherche, innovation et science de l’Ontario, Reza Moridi (au centre sur la photo), dans les installations souterraines de SNOLAB.
En septembre, ils se rendront en Suisse pour tester leur expérience dans les installations du CERN.
En lire plus...

21 juillet 2017 à 15h35

Le niveau du lac continue de baisser

Le barrage du Long-Sault, à l'Ouest de Cornwall, est l'un des régulateurs du niveau du fleuve St-Laurent.
Ce vendredi 21 juillet, le niveau du lac était de 20 cm de moins que le maximum du 29 mai.
En lire plus...

21 juillet 2017 à 13h46

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur