La plus ancienne trace de vie, vraiment?

Affleurement de roches métamorphiques du Nuvvuagittuq au nord du Québec (Photo: NASA Astrobiology Institute)

Affleurement de roches métamorphiques du Nuvvuagittuq au nord du Québec (Photo: NASA Astrobiology Institute)


6 mars 2017 à 17h38

Vient-on de découvrir la plus ancienne trace de vie sur Terre? Tout le monde n’est pas convaincu. Il existe même un terme en géologie: «fossile douteux» ou dubiofossil en anglais.

La nouvelle a pourtant tout pour réjouir les chasseurs de «notre plus ancien ancêtre»: c’est-à-dire l’annonce, le 1er mars, de traces microscopiques vieilles d’au moins 3,77 milliards d’années (les plus optimistes vont jusqu’à 4,29 milliards), découvertes dans le nord du Québec, à quelques kilomètres de la baie d’Hudson, dans une formation géologique appelée Nuvvuagittuq.

L’étude est parue le même jour dans la revue Nature.

Les sceptiques allèguent que les tubes ou filaments décrits seraient trop gros pour pouvoir être attribués à des bactéries primitives comme celles qui auraient pu exister à l’époque. D’autre part, déduire à quoi pouvaient ressembler il y a 4 milliards d’années des empreintes observées aujourd’hui est hautement spéculatif, affirme dans le New Scientist le biologiste David Emerson.

Mais de telles critiques étaient inévitables: depuis 25 ans, la plupart des découvertes similaires d’une nouvelle «plus ancienne forme de vie» ont été accueillies avec prudence.

Non sans raison: les experts rappellent par exemple l’annonce, en 1993, d’empreintes laissées par des bactéries dans des roches californiennes vieilles de 3,46 milliards d’années. La géologie les considère aujourd’hui comme de simples structures minérales aux formes inhabituelles.

Toutefois, paléontologues et géologues en sont bel et bien venus à accepter le fait que la vie microbienne ait pu laisser des traces il y a au moins 3,4 milliards d’années. Dès lors, qu’y a-t-il de spécial dans la découverte de cette semaine?

D’une part, le nord du Québec est l’une des rares régions du monde — avec le Groenland et l’Antarctique — où on peut trouver des roches presque aussi vieilles que la Terre elle-même.

D’autre part, la triade d’empreintes décrite dans Nature par l’équipe dirigée par Matthew Dodd et Dominic Papineau, du Collège universitaire de Londres: des tubes ou filaments dans la roche qui rappellent les traces laissées par les bactéries vivant près des cheminées hydrothermales sous-marines ; du fer, dont se nourrissent ces bactéries; et des empreintes attribuées aux «ancres» avec lesquelles les bactéries s’aggripent à la roche.Un seul de ces éléments pourrait avoir une origine géologique, leur accumulation ne peut s’expliquer que par la biologie, assurent les chercheurs.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur