La Charia au Canada: les limites du multiculturalisme

En septembre 2005, Dalton McGuinty interdit tout arbitrage religieux en droit de la famille et met fin à un débat houleux qui secoue le Canada et l’Ontario depuis la publication du rapport Boyd. Le rapport, publié en décembre 2004, recommande la reconnaissance juridique du système de la charia en Ontario pour les questions du droit familial. Un documentaire retrace aujourd’hui les grandes lignes du débat en donnant la parole aux principaux intervenants de la communauté musulmane ontarienne.

«J’ai trouvé l’idée de réaliser ce documentaire excellente car elle posait à plat la question du multiculturalisme et la manière dont le Canada gérait les nouveaux immigrants musulmans», explique Dominique Cardona, la cinéaste derrière La Charia au Canada de la maison de production torontoise Médiatique.

L’arrivée massive d’immigrants musulmans ces dernières décennies a positionné l’islam en seconde position des religions pratiquées au Canada. La question de l’intégration culturelle et juridique de chaque citoyen a alors été évoquée lorsqu’en 2003, l’Institut islamique de justice civile a demandé l’instauration de tribunaux islamiques fondé sur les lois de la charia pour la résolution de différends familiaux et de successions. Cela a mis le feu aux poudres en Ontario mais plus encore dans la communauté musulmane.

«Ce n’est pas une question de liberté religieuse. La charia est un corpus juridique qui se superposerait aux lois canadiennes, souligne dans le documentaire, Fatima Houda-Pépin, députée à l’Assemblée nationale du Québec et Canadienne d’origine marocaine. Formés à l’étranger, les imams canadiens ont un agenda politique. Le Canada reconnaît le droit de chacun à sa religion, alors je dis oui à l’islam, non à l’islamisme!»

Les deux épisodes de 45 minutes du documentaire retracent les principaux points névralgiques du débat. Dans «Qu’est ce qui fait si peur?», Dominique Cardona donne la parole aux femmes francophones de la communauté musulmane. Aziza, Bouchra, Amira, Mounia et Noor évoquent leurs craintes, parfois de façon anonyme, face à ces tribunaux de la charia, qui leur enlèveront tous leurs droits. «Les imams au Canada durcissent leurs positions parce que les femmes musulmanes sont plus libres qu’avant», explique Amira, une musulmane pratiquante et progressiste.

«J’ai contacté une association qui reçoit des musulmanes francophones, Oasis, précise la cinéaste. Je voulais prendre contact avec des femmes qui sont investies dans le débat parce qu’elles le vivent au quotidien. C’était plus représentatif que les Canadiens pure souche.»

Dans la seconde partie du documentaire, «Les pièges du multiculturalisme», Dominique Cardona met en avant les limites d’une dynamique qui définit pourtant l’identité canadienne. «Le multiculturalisme n’est pas un problème mais il peut être utilisé par des gens qui le détournent de sa fonction première», explique la cinéaste.

Tarek Fatah, président de la Progressive Muslim Union of North America, semble être du même avis: «Un musulman est quelqu’un qui croit aux cinq piliers de l’islam. Un islamiste, c’est un musulman qui veut imposer une structure politique.»

L’instauration de la charia aurait opéré de vastes bouleversements dans la communauté musulmane, notamment pour les femmes. Impossibilité pour elles de demander le divorce, suppression d’aide financière et des biens si le mari le souhaite mais aussi difficulté pour la femme d’obtenir la garde des enfants.

«J’avais l’impression de revenir en arrière avec ces tribunaux et que toute la lutte des femmes canadiennes pour obtenir des droits était réduite à néant, explique la cinéaste. Une femme ne peut pas prendre la décision de divorcer à cause de la pression sociale de la communauté qui veut suivre la charia.»

Au-delà du projet de documentaire, La Charia au Canada était un véritable engagement pour Dominique Cardona: «J’ai donné mon point de vue en tant que femme, connaissant assez bien les femmes musulmanes car je suis née en Algérie.»

Le documentaire, bien que clairement partie prenante contre l’instauration de tribunaux islamiques, donne la parole à tous les intervenants. «Ce débat a eu un effet positif car il a mis en lumière une pratique existante», conclut Dominique Cardona.

L’ONF (150, rue John) a programmé deux soirées de projection en français et en anglais suivies d’échanges avec la cinéaste les 27 et 28 novembre prochains à 18h et 20h. Renseignements au 416-973-5382.

+Récents

A Taste of France récolte 60 000 $ pour la santé des Premières Nations

James Orbinski, Adrienne Clarkson, Corinne Cayez, Marc Trouyet, Pascal Geffroy, Josette Villavarayan, John Ralston Saul. (Photo: Philippe Davisseau)

Le gala gastronomique A Taste of France, sous l’égide du Consulat de France, jeudi soir à la Toronto French School, a permis de récolter 60 000 $ pour le programme de santé des Premières Nations de l’organisme Dignitas International. Un peu plus de 150 personnes ont déboursé 250$ pour un repas préparé par trois des […]


30 septembre 2016 à 15h37

Stef Paquette à la recherche du nouveau son franco

afficheBRBR

L’événement musical de la rentrée, dans les communautés francophones hors Québec, est le concours national Planète BRBR, de TFO, dirigé par le chanteur, musicien et «showman» sudburois Stef Paquette. BRBR (prononcé BARBAR) visitera 10 villes canadiennes cet automne pour ce premier concours destiné aux auteurs-compositeurs-interprètes canadien(ne)s francophones en milieu minoritaire. L’an dernier, une tournée BRBR […]


29 septembre 2016 à 12h47

Combo «Agri-Culture» autour de St. Catharines

Ruelle de grafittis et murales devant le FirstOntario Performing Arts Centre à St. Catharines. (Photo: Nathalie Prézeau)

Le seul spectacle en français que l’imitateur André-Philippe Gagnon fera cet automne lors de sa tournée ontarienne sera celui de St. Catharines le 20 octobre. On pourrait s’étonner qu’une ville de 130 000 habitants, dont environ 4 000 francophones, ait pris une telle initiative, mais le magnifique centre des arts FirstOntario Performing Arts Centre, géré […]


26 septembre 2016 à 23h32

230e anniversaire de la première école en Ontario

Lettre de l'abbé François-Xavier Dufaux à Mgr Jean-François Hubert, évêque coadjuteur de Qébec, Détroit, 24 août 1787 (page 1). (Photo: Archives de l'Archidiocèse de Québec)

Le mois d’octobre marque le 230e anniversaire de la première école en Ontario. C’est dans la paroisse de l’Assomption (aujourd’hui un secteur de Windsor), que deux Québécoises ont ouvert une école en octobre 1786. Cet anniversaire est une occasion en or pour nommer une école en l’honneur des deux premières institutrices de la province, les […]


1 octobre 2016 à 0h01

Un premier forum des élèves du BI

110 élèves de Viamonde inscrits au BI ont participé au Forum à l'école Jeunes sans frontières.

Les élèves inscrits au programme du Baccalauréat international des écoles secondaires du conseil Viamonde ont participé cette semaine à Brampton au tout premier «Forum ViaBI» ayant comme objectif de solidifier les liens entre les élèves. 110 élèves de la 10e à la 12e année ont participé à des ateliers à l’image de la mission du […]


30 septembre 2016 à 16h14

Une ancienne élève de NDJ à Niagara Falls vise le podium olympique

L'athlète Mariah Kelly (blouse noire) avec des élèves de son ancienne école.

L’école élémentaire catholique Notre-Dame-de-la-Jeunesse à Niagara Falls parraine une de ses anciennes élèves, Mariah Kelly, coureuse de moyenne et longue distance (800 m et 1500 m), qui s’entraîne pour les Olympiques à Tokyo en 2020. «Mariah passera plusieurs heures avec nos élèves de 5e, 6e, 7e et 8e année à parler de nutrition, biologie du sport», […]


30 septembre 2016 à 10h41

La rougeole est-elle en voie de disparition?

5279798333_360c20d1d1_z-3f2e3e52a253220b82fe696e508a53aec9c2ad40

Selon une annonce faite cette semaine, la rougeole serait «éliminée» de l’ensemble des Amériques depuis au moins trois ans. Et pourtant, il y a eu des éclosions de rougeole en Californie et au Québec l’an dernier. Que faut-il comprendre de cette annonce? Quelle est la source? La déclaration du 27 septembre sur l’élimination de la […]


30 septembre 2016 à 8h13

Un avocat francophone accusé d’agressions sexuelles à Toronto

francoislesieur

Un avocat torontois de 32 ans, François Lesieur, fait face à quatre chefs d’accusation d’agression sexuelle contre des adolescentes.

Radio-Canada
29 septembre 2016 à 16h30

Renaissance de la culture des poires en Ontario

Pear-on-the-tree-web-1-07071ed1689ed37472bc5b4b514f01ec5c2ed350

Une nouvelle variété a redonné vie à la culture de poires, qui était en voie d’extinction, en Ontario. L’automne dernier, la poire Cold Snap a été lancée — une nouvelle variété résistante aux maladies qui demeure croquante et juteuse, même lorsque le fruit passe du vert au jaune, contrairement aux poires conventionnelles qui deviennent molles […]


29 septembre 2016 à 15h21

La lune aux geysers: pas d’eau, pas de vie

geyser_sur_europe-6d6ab25a0f3383c4f019fd1d87ec627a85ac1dc6

L’observation d’un geyser à la surface d’une lune de Jupiter, annoncée le 26 septembre, est encourageante pour les chasseurs de vie extraterrestre, mais loin de la preuve définitive qu’ils attendent: personne n’est capable d’affirmer hors de tout doute qu’il y a vraiment un océan là-dessous. Et s’il y en a un, s’il est durable. Europe, […]


29 septembre 2016 à 14h43

Mars: le rêve d’Elon Musk impossible sans fonds publics

astronaute_sur_mars-fbe9de7bcc273154ceaac84d51a954955224f248

Le gros bémol derrière le projet de colonisation de Mars présenté cette semaine par le milliardaire Elon Musk n’est pas la technologie: celle nécessaire à l’envoi de colons et à la construction d’une base sur Mars existe. Le problème est le financement. Le discours Faire de l’humain une espèce multiplanétaire, prononcé le 27 septembre, a […]


29 septembre 2016 à 14h16

Le dernier fleuve sauvage d’Europe

fleuve_vjosa-aoos_grece-282b8679e45b18df020c0f255d47bc70a62f6504

Connaissez-vous la Vjosa? C’est le dernier fleuve d’Europe qui coule sans intervention humaine. Mais peut-être plus pour longtemps. Plus de 200 scientifiques de 33 pays ont écrit la semaine dernière au gouvernement Albanais, lui demandant de protéger le «dernier fleuve sauvage d’Europe» d’un projet totalisant huit barrages hydro-électriques. La construction du premier de ces barrages, […]


29 septembre 2016 à 14h14
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur